Pour partager (un peu plus) : le Livre d'Or  ou la page facebook.

(en 1 an vous avez réalisé 250 000 visites sur le site internet du Promontoire. Merci !)

EN DIRECT

REFUGE DU PROMONTOIRE

Août et automne 2018

 "La voie normale la plus difficile des Alpes

sera-telle accessible dans le futur ?"
Merci Alpine Mag pour ce très bon dossier !

 Voir aussi ci-dessous

les infos dans les billets quotidiens

et les photos depuis l'éboulement du 7 août

2010, le glacier Carré à 3700m sur la Meije. Photo Parc National des Ecrins.
2010, le glacier Carré à 3700m sur la Meije. Photo Parc National des Ecrins.
22 septembre 2018, l'agonie du Gacier Carré ! Photo PGHM 38.
22 septembre 2018, l'agonie du Gacier Carré ! Photo PGHM 38.
9 octobre 2018. D'une tristesse infinie. Photo John Hare
9 octobre 2018. D'une tristesse infinie. Photo John Hare

 

Nous avons rassemblé ici

les liens

vers 6 vidéos

ou émissions réalisées

au refuge du Promontoire

(télé et radio en 2017 et 2018)

Des moments de vie hors du commun,

que nous avons partagés ensemble ces 10 dernières années.

Merci Michael Arzur pour cette superbe photo de notre Meije en ce début novembre !
Merci Michael Arzur pour cette superbe photo de notre Meije en ce début novembre !

Mardi 20 novembre :

à 9h,

depuis Freydières où quelques flocons tiennent au sol, un avant gout de l'hiver que nous attendons avec plaisir.

Ce weekend le quotidien Libération a consacré trois belles pages à la Meije sous la plume de François Carrel et avec le crayon de Jean-Marc Rochette (auteur de la BD Ailefroide) :

La Meije 4000m hors du temps

Dessins des Cimes

Requiem pour le glacier Carré 

En lisant ce matin le "Requiem pour le Glacier Carré" Nathalie a écrit ces mots :" Au fil des années de gardiennage là-haut, cette montagne fascinante symbole de ce qu'il y a de plus beau et de plus immuable a souffert et nous gardiens, présents presque cinq mois par an là-haut, on souffrait avec elle, assistant malgré nous à cette dégradation tellement rapide ! De plus en plus rapide ! Bien plus que ce qu'on pouvait imaginer, bien plus que ce que pouvaient annoncer que les prévisions scientifiques. Spectateurs aux premières loges des conséquence désastreuses de la mégalomanie des hommes... jusqu'à l'insupportable." Merci Nath !

Ce weekend également j'ai eu le plaisir d'être invité à présider le jury du Festival du Film de montagne et d'Aventure du coté de Nancy. Un beau festival, une grande diversité de films, une ambiance chaleureuse et une équipe bénévole au Top ! Et des flots de questions posées par les enfants des écoles. Super !
Nous avons décerné le Cairn d'Or à "Blutch" de Nicolas Alliot. Bravo.

Bonne journée

Lundi 12 novembre :

à 20h,

A Freydières, il fait terriblement doux avec quelques rafales de Sud.

Avec Sandrine Delorme (voir billet ci-dessous) nous nous connaissons bien. Et nous nous sommes déjà rencontrés pour préparer la passation. Dès que possible nous essayerons de monter au refuge pour faire ensemble le tour de la cabane et de tous les petits détails qu'il vaut mieux connaître là-haut.

En cette fin de semaine je vais partager de nouveau un petit peu de notre vie (passée...) au Promontoire. Je suis invité pour présider le jury du "Festival du film Montagne et Exploration" à Nancy. Et hors compétition je présenterai "les Enfants de la Meije".

Bonne soirée

Vendredi 9 novembre :

à 17h,

depuis Freydières avec du beau temps et seulement un peu de neige au-dessus de 1800m.

Avec Nath, nous sommes vraiment contents. La Meije et son Promontoire, ça va continuer... avec une nouvelle gardienne ! Et ce sera super. Sandrine Delorme est à partir d'aujourd'hui la gardienne du Refuge du Promontoire. Depuis 10 ans Sandrine a d'abord été aide-gardienne à Albert 1er dans le Mont-Blanc, à la Pilatte dans les Écrins, puis gardienne du refuge Font Turbat dans les Écrins. Une très solide expérience. Sandrine à 33 ans, elle est super motivée. Elle sera aidée par Jean-Luc, aussi amoureux des montagnes et Brevet d’État d'escalade. Sandrine est alpiniste, skieuse de rando, grimpeuse et passionnée. Bravo Sandrine ! Et toute notre amitié.

Si les conditions le permettent nous allons essayer de monter là-haut, ensemble au Promontoire, pour assurer le meilleur relais possible. Dans les jours qui viennent. Je vous tiendrai au courant ici même.

Bonne continuation à toutes, à tous !

Sandrine Delorme, gardienne du refuge Font Turba devient gardienne du refuge du Promontoire. Bravo Sandrine !
Sandrine Delorme, gardienne du refuge Font Turba devient gardienne du refuge du Promontoire. Bravo Sandrine !

Lundi 5 novembre :

à 18h,

depuis Freydières avec du beau temps.

De retour dans les Alpes joliment blanchies en altitude.

Après une très très longue attente la désignation du nouveau gardien du Promontoire devrait être enfin officielle cette semaine...

A partir de demain et pour toute la semaine nous nous retrouverons pour l'ouverture des 20ème Rencontres Ciné Montagne de Grenoble. Un rendez vous immanquable, avec en ouverture dès mardi soir la fameuse "Tournée des Refuges" !

Et vendredi soir nous aurons le plaisir d'accueillir cette belle équipe de montagnards musiciens, chez nous, à la Gélinotte de Freydières.

Le magazine en ligne "Slate.fr" s'intéresse aux refuges de haute montagne. Reportage avec les gardiens de refuge, Olivier au Pigeonnier (Écrins), Frédi au Promontoire (Écrins) et Véronique aux Marches (Maurienne).

Bonne soirée

La Tournée des refuges mardi soir en ouverture des 20èmes Rencontres Ciné Montagne de Grenoble et vendredi soir à la Gélinotte de Freydières !
La Tournée des refuges mardi soir en ouverture des 20èmes Rencontres Ciné Montagne de Grenoble et vendredi soir à la Gélinotte de Freydières !

Mercredi 17 octobre :

à 8h

depuis Freydières où il fait plutôt beau.

Comme pour d'autres dans l'actualité récente... il y a des nominations qui se font attendre. C'est le cas... de celle du futur gardien du Promontoire !

En attendant (et vous êtes encore très très nombreux ces jours-ci à suivre ce "En Direct"...), nous avons rassemblé les liens vers cinq émissions 2017 et 2018 (télé et radio) qui nous replongent (un peu) dans ces moments de vie hors du commun, que nous avons partagés ensemble pendant ces 10 années.

Perchés au Promontoire.

Bonne écoute !

Vendredi 12 octobre :

à 7h,

depuis Freydières où il fait beau

(et trop chaud pour la saison).

Nous sommes toujours dans l'attente (beaucoup trop longue) de l'annonce du prochain gardien du Promontoire. Je voudrais vraiment y monter la semaine prochaine avec le ou la nouvelle gardienne (après, j'ai prévu de prendre deux semaines de congés et encore après... nous ne serons plus bien loin de l'hiver là haut vers le Promontoire). Si la direction de la FFCAM pouvait annoncer rapidement le nom du futur gardien pour que je puisse faire une passation dans des conditions correctes. Merci à eux !

Bonne journée

(photos: petits retours sur la soirée à Freydières pour notre départ du Promontoire... Encore merci à toutes et tous, c'était vraiment sympa !)

Mercredi 10 octobre :

à 8h,

depuis Freydières où il fait beau et doux le matin et carrément chaud en journée !

Pour le choix du nouveau gardien du Promontoire, les auditions des candidates et candidats ont eu lieu. Le jury s'est prononcé. On attend la validation par la FFCAM. J'ai écrit au président de la fédération pour lui demander d'accélérer cette prise de décision. Je devrais en effet rapidement remonter au Promontoire avec le ou la  futur gardienne pour assurer au mieux la passation. La montée au refuge peut vite devenir problématique avec la période hivernale qui devrait s'installer rapidement en cette saison, à 3100m ! Je vous tiens au courant.

Photo ci-dessous :

"Elles et ils sont gardiennes ou gardiens de refuge, dans les  Pyrénées, le Valgaudemar, la Maurienne, la Vanoise ou encore l'Oisans. Ils sont responsables  du Syndicat National des gardiens de refuge.

Et pendant deux jours nous nous sommes réunis à Freydières, notamment pour préparer l'Assemblée Générale des gardiens de refuge qui va se tenir fin novembre du coté de Nice en même temps que celle du syndicat national des guides.

Avec pleins de projets pour la montagne !"

Bonne journée

Le conseil du Syndicat National des gardiens de refuge réunis à Freydières en ce début de semaine.
Le conseil du Syndicat National des gardiens de refuge réunis à Freydières en ce début de semaine.

Lundi 8 octobre :

à 9h,

avec du beau temps doux suite à un  dimanche pluvieux.

Pendant ces deux journées (lundi et mardi) j'aurai le plaisir d'accueillir à Freydières le conseil syndical du Syndicat National des gardiens de refuge. Au menu le bilan de la saison, l'évolution de notre métier et le réchauffement climatique, notre assemblée général prévu fin novembre en parallèle de celle du syndicat des guides.

Le nom du futur gardien du Promontoire est toujours en attente...

Ci dessous les pages du dossier publié dans le Dauphiné Libéré de samedi.

Bonne journée

(Pages lisibles avec un clic)

 

Jeudi 4 octobre :

à 7h,

depuis Freydières,

d'où je suis parti hier matin pour une belle ballade automnale dans le beau massif de Belledonne. Et j'en ai redescendu quelques photos de montagnes discrètes, désertes, magnifiques !!

Toujours pas de nouvelles du recrutement du nouveau gardien du Promontoire, mais ça ne devrait pas tarder...

La radio suisse RTS a diffusé hier la 2ème émission de 35 mn (voir le billet d'hier) sur ma "dernière ascension" au refuge, avec cette présentation:

"Clap de fin pour Frédi Meignan, le gardien de la cabane du Promontoire sise à 3092 mètres dʹaltitude au pied de la Meije, dans le parc national des Écrins... Après dix ans passés en haute-montagne, il a décidé de prendre sa retraite et dʹentamer une dernière ascension vers "son" refuge. Cʹétait le 7 septembre 2018. Après nous avoir accompagné pendant les cinq heures de montée qui séparent la Bérarde, où se termine la route, à un peu plus de 1700 mètres, jusquʹau Promontoire 1400 mètres plus haut, Frédi Meignan nous invite à boire un thé dans ce lieu atypique recommandé par le Guide du Routard! Et on découvrira, dans une discussion à la fois dense et intime, que celui qui se bat pour préserver une certaine manière de concevoir la montagne, nʹa pas tout dit hier. Quʹune vie en cache souvent une autre..."

Beaucoup d'émotion pour moi, notamment avec l'évocation de la passion de mon fils Anouk qui a vécu 15 belles années  avant d'avoir un accident en montagne.

Émission à écouter ici.

(2ème partie)

Bonne journée

Anouk, mon fils ainé lorsqu'il était dans sa quinzième année, accompagné de son petit frére Kolia dans la montée vers le refuge de l'Aigle.
Anouk, mon fils ainé lorsqu'il était dans sa quinzième année, accompagné de son petit frére Kolia dans la montée vers le refuge de l'Aigle.

 

Mercredi 3 octobre :

à 6h,

depuis Freydières où il fait grand beau temps

Après les auditions des candidats qui se sont tenues hier, le nom du futur gardien du Promontoire ne sera  décidé par la FFCAM que dans quelques jours (fin de semaine probablement). A suivre ici.

En attendant vous pouvez écouter la radio RTS (1ère Radio Télévision Suisse).

Elle vient de diffuser hier la première émission sur le Promontoire réalisée par son grand reporter Christophe Canu. Le 7 septembre lors de ma dernière remontée au refuge il m'avait accompagné à pied. Du lever du jour à la Bérarde jusque sur la moraine puis au Promontoire, tout du long... il m'avait fait parler ! Et il en a réalisé deux émissions de 35 minutes. En écoutant celle diffusée hier après midi j'ai revécu avec émotion cette montée si particulière....

Vous pouvez écouter ici

"la dernière ascension..." (1ère partie)

La deuxième émission sera diffusée ce mercredi.

Bonne journée

Lors de ma dernière remontée le 7 septembre. Le soleil du matin avait "allumé le refuge" derrière le brouillard léger. (voir ci-dessus le lien vers l'émission radio).
Lors de ma dernière remontée le 7 septembre. Le soleil du matin avait "allumé le refuge" derrière le brouillard léger. (voir ci-dessus le lien vers l'émission radio).

Mardi 2 octobre :

à 7h,

Depuis Freydières.

Le ciel est dégagé sur Belledonne avec un peu de neige au-dessus de 1700m. Les candidats pour devenir le futur gardien du refuge du Promontoire vont être auditionnés aujourd'hui par la FFCAM. Nous devrions avoir un nouveau gardien ou une nouvelle gardienne dès demain. Je vous tiendrai au courant ici. Et je serai amener à remonter au refuge avec le nouvel élu dans les jours qui viennent.

Bonne journée

 

 "Petit glacier carré
Je n'ai que des mots"

(merci Victor pour le message que tu nous as envoyé

et pour ce texte... sensible et chargé de colère)

"Salut,

C'est Victor. Le musicien amoureux de la Meije.
J'aurais tant de choses à vous dire pour vous remercier d'avoir été ces si importants gardiens de la reine. Je prendrais le temps de vous écrire ce que je pense de votre belle histoire que vous avez écrite avec la montagne et ceux qui y passent. J'aimerais être parmi vous en ces moments, mais je suis actuellement en voyage... J'ai fait un tour sur mon site web préféré, le site du promontoire.... Et je suis tombé sur les photos du glacier carré. Là, je suis tombé de tristesse. Sans trop réfléchir, je me suis empressé d'écrire ce texte pour caler ma colère. Colère contre cet assassinat que l'on fait à la beauté. Je vous envoie ce texte car, on parlant de la Meije, nous parlons de vous quelque part.
J'espère que vous allez bien.
Je vous dis à bientôt"

 

Petit glacier carré
Je n'ai que des mots.
Des mots si écartés de ta réalité
Je n'ai que du symbolique pour te parler
Toi, tu ne m'a jamais rien dit et pourtant tu n'a cessé de me parler. Tu m'as réalisé. Tu m'as fait te désirer. Tu m'as tant fait faire sans le dire. Mais je ne peux rien faire d'autre aujourd'hui. Je suis séparé de toi autant que tu me touches.
Je ne peux rien faire  d'autre que ce que les Hommes savent faire, dire.
Et je ne trouve rien d'autre à dire que mon immense désarroi.

Mon immense tristesse.
Devant ton agonie
Devant ta fin
Toi qui me faisait tant vivre l'indéfinie
Toi qui était ma preuve de l'harmonie
épousailles équilibrées entre la roche, toi et le vide
époustouflante tenue
Accroché aux vents
Carré logé dans un certain milieu d'impensables géométries
Fenêtre blanche où se regardent les esthétiques pur des formes et des lumières
Sensation d'éternel. Lieu d'instant où l'ardeur des neiges se fige dans l'abrupte chute des vies.
Petit glacier carré
Fondu dans des transpirations industrielles,

assassiné en moite saloperie du capital.
Ton temps n'était pas fait, on t'a arraché à ta mort certaine .

Nous les parlants, on t'a pressé
Je nous déteste
Quand je vois ta torture, je nous déteste
Toi, tu ne dis toujours rien. Tes larmes seules font un langage, un chant désaltérant et calme dans les canicules criantes.
Je nous déteste
Je nous déteste de te tuer
Tu étais si beau
Et que tous les parlants qui clament que la beauté n'existe pas aillent piailler ailleurs, dans leurs infernales mondes suspicieux. Dans leurs puantes bêtises où le vrai n'existe plus. Ou plus que dans leurs bêtises. Par respect, qu'ils aillent causer loin de toi de leurs culture, de leurs nature et de leurs déconstructions. Ils en disent des mots nihilistes à propos de leur mort-vivante. Ils ont oublié l'évidence de la terre, l'en deçà des mots, le réel du symbole, la vérité.
La vérité de la terre.
La vérité indiscutable. Indicible mais tellement vrai
Ils n'ont jamais vu comme elle était belle
Nous ne t'avons pas assez vécu
Nous ne t'avons pas assez aimé, c'est à dire vécu
Nous t'avons tué et je suis si triste
D'une tristesse absolument terrestre
Et je suis en colère terrestre
Je nous déteste
Je déteste les mots
Je déteste ma colère
Rien chez nous n'est à ton niveau d'existence.

Rien ne peut être une ode à ta belle vérité
Mais je ne peux rien faire d'autre que le dire
Je tenterai tout de même ta vengeance. Ou plutôt un hommage
J'aimerai être lourd de ta neige et écraser mon poids sur les métropoles
Dans ce désastre, tu étais l'oasis des hauteurs qui ridiculise toutes violences
Je t'aimais vraiment
Petit glacier carré, ta reine est nu désormais. Elle grelotte sous les réchauffements, elle s’effondre dans des vacarmes d'un autre monde. Elle est si pudique. Cette reine est aussi la mienne, mais je n'ose plus la regarder. J'ai honte d'être de ceux qui l'ont déshabillée. Vous étiez si ensemble, petit glacier carré accroché à sa reine.
La reine, moi et d'autres, nous ne pourrons t'oublier sans s'oublier.
Comment nous sommes capables d'être la laideur de ton sublime?
Je vais m'arrêter de dire
Dire que quelque chose en moi meurt avec toi
Dire que tu t'arrêtes
Je pleurs doucement avec toi petit glacier carré
Un parlant, amoureux de la Meije.

Victor.

 

Jeudi 27 septembre :

à 15h,

depuis Freydières avec du chaud et beau....

La réunion avec les acteurs concernés par l'avenir de l'alpinisme sur la Meije (voir billet du 23 septembre) s'est tenue hier à St Christophe en Oisans. Un compte rendu va être rédigé et communiqué en commun. Ce qui paraît certain c'est que les importantes et rapides dégradations observées notamment sur les sommets emblématiques du massif (Meije, Écrins, Pelvoux...) vont impacter les pratiques de l'alpinisme. Nous publierons ici le compte-rendu dès qu'il sera finalisé.

Pour ceux qui pourront être présent demain soir à Freydières (voir ci-dessous le "P'tit planteur"), nous pourrons bien sûr en parler...

Bonne journée,

à demain à Freydières...

 Vous prendrez bien

un p'tit planteur !

 

Avec vous,

nous avons vécu des années véritablement hors du commun !

 Pour vous remercier et partager

juste une fois encore, un planteur, celui du Promontoire...

(un peu comme chaque soir depuis 10 ans)

 

 Si vous n'êtes pas trop loin,

nous serons super heureux de vous accueillir

 vendredi 28 septembre

à partir de 19h

 chez nous à la Gélinotte de Freydières

 (massif de Belledonne au-dessus de Grenoble)

 

"Les Poissons Voyageurs" ont participé à la Tournée des Refuges.

Ils viendront avec leurs instruments pour

une belle soirée festive !

Elle se poursuivra avec une "scène ouverte"...

 

 Nous préparerons aussi une grande soupe dauphinoise,

 puis nous partagerons les petits plats ou boissons

que chacun pourra apporter.

 

10 ans gardiens du refuge du Promontoire,

ça se fête !

 Nathalie, Frédi et leurs enfants

 Un mail ou un coup de fil (04 76 89 81 39) pour nous dire

 si vous serez des nôtres (et à combien). Merci à vous.

 A vendredi !

Dimanche 23 septembre :

à 8h

depuis Freydières où il fait beau et déjà chaud.

Je viens de recevoir les photos du glacier carré prisent par le Pghm en cette fin de semaine... Nous savions que le réchauffement climatique faisait souffrir les glaciers, mais nous n'avions pas imaginé cette violence et cette rapidité pour l'agonie du Glacier Carré (à plus de 3700m !).

Pour les pratiquants de la montagne, il n'y aura pas d'autres possibilités que de s'adapter. Pour comprendre et chercher des solutions, les acteurs de  la haute montagne se mobilisent. La semaine prochaine (mercredi) une réunion aura lieu avec les instances concernées (Mairies, Préfectures, Bureaux des Guides, Compagnie des Guides, FFCAM, Gardien de Refuges (Refuge du Promontoire et Refuge de l'Aigle), Fondation Petzl, Géologues, etc...) à Saint Christophe en Oisans pour discuter de l'avenir de la voie normale de La Meije.

Je vous tiendrai au courant sur cette page (jeudi après midi).

Mais dans le même temps il est très urgent d'alerter, d'agir et de changer, concrètement ! Avec ces premières conséquences, très visibles en haute-montagne, de l’accélération du réchauffement, on ne peut plus continuer comme avant, comme si rien ne dépendait de nous, de nos modes de consommation, de nos habitudes de vie, des choix politiques de nos sociétés. A chacun de changer, à nous tous d'agir ensemble. Il y a urgence.

Nos 10 ans au Promontoire ont été extraordinaires, il faut que ces expériences de vie puissent être poursuivies, renouvelées. Vendredi 28 au soir nous nous retrouverons nombreux pour fêter ces 10 ans et pour en parler ensemble. Nous serons heureux de vous accueillir à Freydières (voir "vous prendrez bien un p'tit planteur" en haut de cette page).

Bon dimanche

Les restes du Gacier Carré en cette fin septembre 2018. Photo Pghm. Merci
Les restes du Gacier Carré en cette fin septembre 2018. Photo Pghm. Merci

Mardi 18 septembre :

à 8h,

depuis Freydières à 1200m dans le massif de Belledonne (juste au-dessus de Grenoble). Il fait grand beau, durablement et anormalement chaud pour la saison.

Voilà 8 jours que nous sommes redescendus sur terre ! Et nous avons beaucoup de mal avec... cette pesante chaleur en vallée. Mais de temps en temps nous remontons un peu en altitude juste au-dessus de chez nous en Belledonne. Et de là-haut nous apercevons, au loin, la silhouette caractéristique de la  Meije !

La semaine prochaine (le mercredi 26) nous avons une réunion des différents acteurs concernés par l'avenir de l'alpinisme sur la Meije, pour faire le point sur les éboulements à partir du glacier Carré. Je vous tiendrai au courant ici.

Et 48h après (vendredi 28 à partir de 19h) nous serons super heureux de vous accueillir à Freydières pour partager un p'tit planteur et fêter ces dix ans partagés avec vous au Promontoire (voir ci-dessus).

Bonne journée

à tout bientôt

Petit clin d'oeil avec cette image publiée cet été par le Parc National des Ecrins.  En couverture d'une brochure sur l'accueil en refuge... Merci.
Petit clin d'oeil avec cette image publiée cet été par le Parc National des Ecrins. En couverture d'une brochure sur l'accueil en refuge... Merci.

Lundi 10 septembre :

à 6h,

il fait doux (3°) et grand beau temps. C'est bon il ne devrait pas y avoir de problème météo pour l'héliportage prévu ce matin à 7h30.

Hier en fin de la journée de rangement et de "fermeture" du refuge, le gardien du Chatelleret m'appelle à la radio: deux cordées parties de chez lui tôt le matin pour la Pointe des Aigles ne sont toujours pas en vue. Depuis la terrasse du Promontoire j'ai une bonne visibilité sur les itinéraires de retour. Je balaye tout le secteur aux jumelles mais je ne vois aucune présence humaine. Avant la tombée de la nuit le Pghm est averti et s'apprête à faire une reconnaissance. Alors que l'obscurité s'installe, une frontale apparaît juste en bas du couloir des chamois, vers 3000m. Mission de reconnaissance du PG annulée. Mais la redescente des cordées dans l'obscurité quasi totale est longue, très longue. Je veille régulièrement, je leur fait quelques signaux lumineux  pour qu'ils sachent que nous les avons vu. Ce n'est juste qu'avant minuit que je peux rappeler le Pghm pour les informer qu'ils ont maintenant rejoint le sentier sur la moraine et qu'ils devraient donc pouvoir rentrer sans trop de problèmes.

Un grand merci à Marie qui m'a donné un bon coup de main tout le weekend.

Je retourne finir de préparer les charges. Après le passage de l'hélico, je reprendrais seul le chemin de la moraine puis de la Bérarde...

.....   .....    .....   .....    ......   

Dans les jours qui viennent je reviendrai encore un peu sur le "En direct" :

- pour faire un petit bilan de la saison autour de la Meije,

- pour partager les infos suite à la réunion qui va se tenir sur les hypothèses d'avenir pour la Traversée de la Meije,

- pour vous informer dès que possible du recrutement du futur gardien du Promontoire,

- pour aussi partager un peu de la poursuite de mes activités en montagne notamment avec Mountain Wilderness, mais aussi d'autres projets comme par exemple la reconstruction du refuge du Pavé qui se doublera d'une opération "Refuge en Ville" à Grenoble au printemps prochain.... On en reparlera !

Bonne journée ensoleillée

Grand merci à vous pour toujours !

8h30, sur la DZ du Promontoire. La dernière charge va redescendre dans la vallée.  Merci à Gilles le pilote. Je vais prendre le chemin de la Bérarde avec un superbe soleil sur nos montagnes.
8h30, sur la DZ du Promontoire. La dernière charge va redescendre dans la vallée. Merci à Gilles le pilote. Je vais prendre le chemin de la Bérarde avec un superbe soleil sur nos montagnes.

Dimanche 9 septembre :

à 8h,

il fait 1,8° et grand beau temps avec quelques légers voiles d'altitudes.

Hier soir, alors que nous étions en plein apéro/planteur, nous avons vu arriver deux jeunes alpinistes. Ils arrivaient de Marseille et n'avaient pas réussi à nous joindre par téléphone pour réserver... mais ils voulaient absolument être là pour ce dernier soir. Ce matin ils viennent de repartir pour l'Arête Ouest de la Pointe des Aigles puis ils enchaîneront demain par la "Rébuffat" au Pavé. Merci les gars et à bientôt quelque part en montagne ! Une cordée de Clermont-Ferrand est partie pour la Brèche de la Meije. Plusieurs randonneurs ont bien profité du lever de soleil et des ses couleurs automnales avant de quitter le Promontoire pour la Bérarde : Mickaël  qui nous arrivait du sud ouest de l’Angleterre, Collette de la Rochelle, Elizabeth de Grenoble et Marie de Sisteron qui est montée pour me donner un coup de main... Ce dimanche il faut enlever tous les draps, housses de couette pour les descendre à la blanchisserie en vallée, débarrasser et nettoyer tout le refuge, purger les réserves d'eau pour éviter le gel des installations, mettre les WC en mode hiver, le circuit d'énergie solaire en mode doux, installer des volets sur les fenêtres qui craignent le plus la pression de la neige, installer des réserves et de la vaisselle pour ceux qui passeront cet hiver, préparer les charges de bouteilles de gaz et de  déchets ainsi que la charge de nos affaires personnelles, tout doit être prêt pour l'héliportage de demain à 7h30....

Bon dimanche

et à demain matin...

Je ne sais pas comment vous remercier pour tous vos messages, ils me touchent beaucoup. GRAND MERCI !

Le refuge perché sur son arête du Promontoire et (attention à l'échelle... )  900m plus haut le sommet du Grand Pic puis les arêtes de la Meije.  Photo avec la petite neige saupoudrée de vendredi matin !
Le refuge perché sur son arête du Promontoire et (attention à l'échelle... ) 900m plus haut le sommet du Grand Pic puis les arêtes de la Meije. Photo avec la petite neige saupoudrée de vendredi matin !

Samedi 8 septembre :

à 8h,

il fait doux pour une matinée de septembre (2,1°). Le ciel est intégralement bleu. Avec une randonneuse "touchée" par tant de beauté nous venons de passer un bon moment silencieux sur la terrasse à suivre l'avancée des rayons du soleil sur les sommets de l'Oisans. Les voir, sommets rocheux, sommets neigeux, les uns après les autres, devenir rayonnants du soleil matinal, c'est beau, très très beau.

Le rangement des multiples recoins du refuge est long. Je m'y attelle ce weekend. Mais ce soir, nous avons de la place au refuge, je peux encore vous accueillir

Bon weekend à toutes et tous

Merci à Christophe reporter à la RTS (Radio Télévision Suisse). Hier il m'a accompagné depuis la Bérarde jusqu'au refuge. Et il a réussi à me faire parler quasiment tout au long de cette dernière montée ! (reportage à venir).
Merci à Christophe reporter à la RTS (Radio Télévision Suisse). Hier il m'a accompagné depuis la Bérarde jusqu'au refuge. Et il a réussi à me faire parler quasiment tout au long de cette dernière montée ! (reportage à venir).
7h10 le soleil arrive sur les sommets de l'Oisans. Dans le creux de la bréche entre la Grande Ruine (à gauche) et la Tour Choisy (à droite) c'est le sommet de la Barre des Ecrins (Coucou à Jeff et Joce les gardiens qui eux aussi quittent leur refuge...).
7h10 le soleil arrive sur les sommets de l'Oisans. Dans le creux de la bréche entre la Grande Ruine (à gauche) et la Tour Choisy (à droite) c'est le sommet de la Barre des Ecrins (Coucou à Jeff et Joce les gardiens qui eux aussi quittent leur refuge...).

Vendredi 7 septembre :

à 12h,

il fait 6,2° avec une alternance de nuages et d'éclaircies. Au-dessus de 3400m la montagne est joliment saupoudrée de neige fraîche.

En remontant la moraine je me suis arrêté à plusieurs reprises, c'était vraiment "trop" magnifique... Parti au lever du jour depuis la Bérarde dans un vallon des Étançons totalement désert, j'étais sous les nuages jusque vers 2600/2700m.

LA montagne était là... je la "sentais", cachée par le brouillard. J’attendais avec patience le moment où les nuages laisseraient la Meije se dévoiler... Un tout petit point lumineux perce doucement la couche... je devine la façade Est du refuge qui brille au soleil. Puis plus haut un autre halo lumineux, j'imagine le glacier Carré qui reçoit ses premiers rayons. Le sommet de la Reine est toujours caché.  Des nuages de plus en plus fins et légers laissent apparaître des parcelles de la grande paroi, orangée par une belle lumière automnale. En contre bas de la moraine, deux jeunes chamois perchés sur des blocs, suivent tranquillement ma remontée.... J'ai mis du temps sur ce haut de moraine, c'en était émouvant de tant de beauté. Je ne trouve pas les mots à la hauteur pour vous laisser imaginer ce gigantesque spectacle de la nature entre brumes, nuages, soleil matinal, neige fraîche, arêtes rocheuses... Comme si pour ma dernière montée au refuge, la Meije avait mis le paquet. J'en ai eu les larmes aux yeux... La montagne nous réserve de sacrés moments de vie, d'autant plus forts qu'ils sont terriblement éphémères. Grandioses !

A peine la porte du refuge ouverte, au téléphone un alpiniste m'interroge pour venir grimper la "Pierre Allain" (ou Directe Sud du Grand Pic de la Meije). Je suis contraint de lui déconseiller fortement. Depuis exactement un mois (le 7 août) il n'y a plus un guide, plus un alpiniste sur le Grand Pic. Et chaque jour ça continu à dégringoler grave...

J'ai trois jours pour tout ranger et préparer le refuge pour l'hiver. Lundi c'est héliportage puis... je redescends avec toutes nos affaires personnelles.

Bon weekend

Un tout petit point lumineux perce doucement le voile... je devine la façade Est du refuge qui brille tout là-haut au soleil.
Un tout petit point lumineux perce doucement le voile... je devine la façade Est du refuge qui brille tout là-haut au soleil.
En montant la moraine, ce matin... le refuge brille au pied de la Meije saupoudrée  !
En montant la moraine, ce matin... le refuge brille au pied de la Meije saupoudrée !
L'arrivée au refuge, juste belle, très belle !
L'arrivée au refuge, juste belle, très belle !

Jeudi 6 septembre :

à 8h,

depuis la vallée (Grenobloise) où le ciel se couvre doucement à l'avant de deux journées probablement maussades. Comme prévu je monte ce soir à la Bérarde et demain au Promontoire (ma dernière remontée...). Je partagerai ici demain en matinée les infos depuis tout là-haut. L'héliportage du matériel et ma redescente sont prévus lundi. Je l'ai déjà écrit dans un billet précédent, un très grand merci pour tous vos messages (sur tous les supports existants... dont le livre d'Or). C'est touchant et super sympa. Excusez moi de ne pouvoir y répondre individuellement tout de suite... ça viendra, à l'automne. Merci à vous.

A demain depuis le pied de la Meije.

Photo d'archive : le cairn d'arrivée au refuge, juste après un petit coup de blanc....
Photo d'archive : le cairn d'arrivée au refuge, juste après un petit coup de blanc....

Mercredi 5 septembre :

à 14h

depuis la vallée avec du grand beau temps.

Ce matin sur les réseaux sociaux j'ai partagé les photos (ci-dessus) réalisées par la compagnie des Guides Oisans-Écrins. Avec ce commentaire et un appel : "Entre le 7 juin (date de l'ouverture du refuge) et le 31 août, je n'ai eu que deux relevés de température à 0° ou moins !! A 3100m, c'est hallucinant, du JAMAIS VU. Il fait chaud, trop chaud en continu jour et nuit. La haute montagne territoire sensible porte de plus en plus de marques très violentes de cette accélération du réchauffement. Même si il est parfois moins quotidiennement visible, le réchauffement est à l’œuvre partout sur notre planète. Mais qui a t'il de plus important que d'agir pour le climat et la vie sur terre ? Ce doit être la priorité absolue des gouvernants et de tous !
Avec Mountain Wilderness je soutiens activement les marches pour le climat organisées partout en France samedi 8 septembre : www.facebook.com/events/1911533922247320/
Photos ci-dessus: à 3700m le 7 août à 6h15 du matin des masses rocheuses imposantes (de la taille d'immeubles de 3 étages) se sont effondrées sur le Glacier Carré, à 3700m sur la Meije. Depuis des blocs dévalent régulièrement sur la voie normale, la Traversée de la Meije ! Photos de drone avec l'autorisation du Parc National des Écrins. Merci Benjamin Ribeyre, guide."

Samedi je ne pourrai pas être aux marches pour le climat, je serai au refuge pour le weekend de fermeture. Mais je serai totalement solidaire de même, très probablement, que les passagers que j'accueillerai pour mes derniers jours au Promontoire.

Je remonte là-haut vendredi matin.

Bonne journée

Dimanche 2 septembre, une cordée grimpe vers le sommet de la 3ème Dent de la Meije par l'enchaînement Chapoutôt/mayer-Dibona. Une très belle voie de 900m bien soutenue! Dans une superbe ambiance. Photo François Ranise. Merci
Dimanche 2 septembre, une cordée grimpe vers le sommet de la 3ème Dent de la Meije par l'enchaînement Chapoutôt/mayer-Dibona. Une très belle voie de 900m bien soutenue! Dans une superbe ambiance. Photo François Ranise. Merci

Lundi 3 septembre :

à 18h (!)

depuis la vallée où il fait plutôt beau temps.

Bonne descente hier midi du grand et beau vallon des Étançons avec une petite halte au Chatelleret puis au poste de secours de la Bérarde.

Ce matin j'ai profité de cette première journée en bas pour retrouver la belle verdure en... montagne. Avec une très chouette balade en Belledonne (au-dessus de Grenoble). Demain j'accompagne les enfants pour la rentrée scolaire...

Et comme prévu je remonte pour garder une dernière fois le Promontoire vendredi 7 et samedi 8 septembre. Lundi 10 nous réaliserons notre dernier héliportage...

Bonne soirée,

Photos ci-dessous :

Merci à Montagnes Magazine (numéro août-septembre actuellement en kiosque), qui a réalisé un gros dossier sur la transition du Tourisme en montagne. Le dossier est centré sur un long entretien avec... (Frédi Meignan en tant que président de Mountain Wilderness). Une transition, une transformation plus que jamais urgente et... possible !

 

Un grand merci ALPINE MAG

pour cette petite vidéo.

Merci à tous !

Dimanche 2 septembre :

à 9h,

il fait moins 0,1° avec du grand beau temps sur l'Oisans. Cette nuit nous avons eu 2 ou 3 flocons de neige.

Nous allons redescendre aujourd'hui en vallée. Nous remonterons une dernière fois garder le refuge les 7 et 8 septembre. Ce sera aussi le rangement et la mise en hivernage du refuge. Le dernier héliportage est prévu pour lundi 10, nous descendrons tout notre matériel personnel.

Hier soir le refuge était archi-complet (avec 38 passagers et une belle ambiance). Ce matin des cordées sont parties pour la Meije Orientale par le Col du Pavé, pour le Râteau par la Nord-Est, pour "l'Ivresse" en facette Sud-Ouest et une autre pour l’enchaînement Chapoutôt/Mayer-Dibona avec sortie sur la 3ème dent. Bon voyage à vous.

Les randonneurs étaient très nombreux sur la terrasse juste avant 7h pour assister au lever de soleil sur les sommets de l'Oisans. Un moment toujours fascinant vu depuis ce refuge perché à 3100m.

Nous sommes un peu soucieux pour la période qui s'ouvre de non gardiennage du refuge : des cordées pourraient être tentées de monter pour voir, si c'est vraiment si grave que ça là-haut. Pour info, tous les jours nous assistions à des chutes de blocs (plus ou moins volumineux) en provenance du glacier Carré. Hier soir encore, de nuit, des bruits "lourds" et relativement longs étaient entendus depuis la terrasse du refuge. Je publierai ici demain des photos "très parlantes" prisent par un drone sur la situation là-haut.

Bon dimanche,

Refuge perché entre mer de nuages et fins nuages d'altitude. L'Oisans est magnifique !
Refuge perché entre mer de nuages et fins nuages d'altitude. L'Oisans est magnifique !

 

Samedi 1er septembre :

à 8h,

il fait moins 1,4° avec du soleil au-dessus d'une mer de nuages qui fait le yo-yo juste au niveau du refuge. Nous naviguons soit en légère submersion dans les nuages, soit en surface avec tous les sommets qui apparaissent ensoleillés. Vous rajoutez quelques petits millimètres de neige poudreuse et c'est juste féerique ! Ce matin deux cordées avec guide sont parties à 5h30 pour la Meije Orientale par le Col du Pavé. Et en ce moment même une quinzaine de randonneurs sont au petit-déjeuner avant de reprendre la "route" de la Bérarde, sans doute en replongeant sous les nuages... Hier après midi j'ai accompagné Valentin, notre artiste plasticien en résidence, pour une petite initiation au cramponnage sur le glacier. Dans le brouillard nous avons entendu des bribes de voix lointaines, diffuses. En montant en leur direction nous avons rencontré Paulo Grobel (guide à la Grave, himalayiste) et son compagnon de cordée qui descendaient, dans le nuage, vers notre refuge. Le petit bout de chemin ensemble fût accompagné de "grandes" discussions philosophiques... La soirée a été super sympa avec l'ensemble des passagers du refuge. Ces moments forts et partagés avec des passagers connus et inconnus sont revigorants ! Grand grand merci à tous.

Hier la cordée qui est redescendue de l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel a témoigné, un peu tendue par l'expérience, de l'intensité des chutes de blocs " quasi en continue" qui dévalent depuis le glacier Carré. Visiblement la situation ne s’améliore pas vraiment là-haut... (à suivre).

Un grand merci à Rémy, prévisionniste montagne à Météo-France Grenoble avec qui j'ai travaillé régulièrement depuis 10 ans depuis le refuge. A la retraite depuis 10 jours, hier il est monté nous voir ici au refuge pour notre avant dernière soirée...

Bon weekend,

Ce matin par moins 1°, deux jeunes randonneuses tracent la neige.  Elles vont redescendre avec leurs parents. Lundi c'est la rentrée dans l'autre monde ! Lucie en CP et  Emma en CE2.
Ce matin par moins 1°, deux jeunes randonneuses tracent la neige. Elles vont redescendre avec leurs parents. Lundi c'est la rentrée dans l'autre monde ! Lucie en CP et Emma en CE2.
Jeudi, c'était LA dernière photo au-dessus du refuge avec les enfants, avant leur redescente !De gauche à droite : le grand frère Tim, Leïla, Yoska, la cousine Camille et Frédi. Coucou à Nath à la Gélinotte et à Kolia qui est auprès de son fils juste né !
Jeudi, c'était LA dernière photo au-dessus du refuge avec les enfants, avant leur redescente !De gauche à droite : le grand frère Tim, Leïla, Yoska, la cousine Camille et Frédi. Coucou à Nath à la Gélinotte et à Kolia qui est auprès de son fils juste né !

Vendredi 31 août :

à 8h,

il fait 4° avec des alto cumulus à plus de 4000m et une mer de nuages en bas sous 2200m. Le beau temps devrait tenir tout ce weekend, en altitude.

Juste à l'aube, j'ai accompagné avec un peu d'émotion les enfants, vers le haut de la moraine, pour leur dernière descente depuis le refuge qu'ils ont gardé avec nous... En remontant, seul, juste au-dessus de moi la Meije était bien là, la tête légèrement coiffée par de petits nuages. J'ai suivi du regard les itinéraires et tous ces passages chargés d'histoire: Campement de Demoiselles, Couloir Duhamel, Dalle Castelnau, Dos d’Âne, Dalle des Autrichiens, Pas du Chat, Glacier Carré puis plus haut juste sous le sommet à près de 4000m, le fameux Cheval Rouge. Itinéraire familier mais qui  reste très impressionnant et superbe ! Tellement habitué à y détecter le moindre mouvement de petits êtres humains tout là haut... je n'arrive pas bien à m'y faire, comme depuis 24 jours, la Meije est aujourd'hui encore totalement désertée.... Oui ça fait bizarre.

Ce matin, une cordée va partir pour "l'Arête de la Convention" sur la pyramide Duhamel et deux randonneurs vont profiter de ce monde magnifique. Demain soir le refuge sera probablement complet. Merci à vous !

Bonne journée,

Jeudi 30 août :

à 7h,

il fait 2° et le beau temps est revenu en cours de nuit, au-dessus d'une mer de nuages vers 2700m (3mm d'eau hier). Le weekend s'annonce plutôt beau. Nous devrions retrouver de nombreux randonneurs et alpinistes au Promontoire. Peut-être pour la première fois depuis le 7 août le refuge pourrait être complet samedi soir (?) !! Merci d'avance !

A l'approche de notre départ du Promontoire, je voudrais vous remercier très fort et m'excuser. Vous remercier pour vos messages très nombreux envoyés par mail, par courrier, par facebook, par téléphone, sur le livre d'Or ou au refuge...

Et m'excuser de ne pouvoir y répondre tout de suite. Je le ferai  à l'automne après mon retour en bas. Pour essayer de me rattraper un peu, je partage ces 5 messages, parmi les derniers reçus. Encore merci !

 

De Jean-Baptiste :

"Passager du refuge il y a 10 jour (...) me voilà désormais redescendu 3012m plus bas sur les coteaux bordelais. En racontant cette expérience à mon père, je ne suis pas parvenu à trouver d'adjectif pour qualifier ce que j'ai vécu. Il s'agissait pourtant d'instants bien réels, j'étais sur terre mais dans une dimension totalement nouvelle me faisant un peu comprendre ce que peut être la vie là haut... je ne pouvais pas rêver mieux comme cadeau pour mes 35 ans. J'ai donc repris ma lecture assidue de ton "En direct" journalier avec l'envie d'aller là haut un peu plus souvent. Même si tu l'aurais sans doute souhaité bien différente, je te souhaite une bonne fin de gardiennage au Promontoire. Merci. Jean-Baptiste

PS 1 : bonjour à Marion, tous mes souhaits de réussite pour son projet artistique.

PS 2 : bravo à Leïla pour ses mots très émouvants.

PS 3 : en écoutant à la radio ce matin je ne sais plus quel homme politique parler du changement climatique, je me dis qu'un petit tour en montagne ne lui ferait pas de mal.

 

De Peter (guide allemand) :

Cher Frédi Meignan, je suis désolé pour l'éboulement de la Meije. C'est le meilleur refuge et vous les meilleurs gardiens, qui je connais, après 15 ans en tant que guide et trois fois traverse de la Meije. J'espère une solution vite. Mes meilleurs vœux. Peter

 

De Perrine et Thibault : Cher Frédi,

C'est avec beaucoup d'émotion que l'on t'écrit aujourd'hui, pour t'envoyer un grand merci. Un grand merci pour notre court séjour "chez toi", tout là-haut, au refuge du promontoire. C'était le 3 août 2016, après notre randonnée, la première pour nous vers un refuge, qui plus est aussi haut ! On y a vécu quelque chose d'unique, l'impression de faire corps avec la montagne, la nature, de s'y sentir tout petit mais en même temps grandi par cette ascension (à notre niveau !). Et aussi par la redescente qu'on a faite le lendemain matin vers la Bérarde...descente pendant laquelle on s'est fiancés!

Cette expérience reste gravé dans nos mémoires, y compris le ravitaillement en hélico qu'on a pu voir, le survol du PGHM le soir, le départ des cordées, le repas tous ensemble, la faune qui ressort le soir au calme, etc.

Depuis, on suit avec attention la vie là-haut, effarés par ce changement climatique qui gâche tout et dont on ne voit pas la fin.

Un grand merci donc de continuer à nous faire vivre cette vie-là, par procuration, par petites touches...

On te souhaite (on vous souhaite !) une très bonne continuation après le Promontoire, et de poursuivre dans la voie de la transmission, que tu animes si bien sur le Direct, Direct que l'on suivra l'année prochaine encore

A bientôt, là-haut, Perrine et Thibault

 

De Massimo, skieur de rando Italien : Hi Fredi,

juste un petit mot pour vous souhaiter, à vous et à votre famille, le meilleur pour de nombreuses années à venir. Votre aventure au Promontoire s'achève et j'ai eu la chance d'y passer une nuit en avril 2014. C'était lors d'un raid dans l'arrière-pays autour de la Meije qui était un voyage fantastique dans la montagne. Depuis, j'ai toujours commencé mes journées de travail en lisant vos rapports "en direct" depuis le refuge.

Votre passion et votre amour pour la montagne et pour l'environnement ont été une lumière durant ces années.

Merci de partager vos connaissances et votre expérience au quotidien.

À bientôt. Massimo.

 

De Jules (15 ans) :

Salut Frédi, J'ai 15 ans, et voilà maintenant presque un mois que je suis monté au promontoire avec mon père et mon petit frère (le 31 juillet) et depuis, chaque jour, au petit déjeuner, je regarde le direct avec la même promesse : " La prochaine fois que je monterais, ce sera pour l'ascension de la Meije !" J'ai eu une révélation sur l'alpinisme, ce monde à part ou tout est magnifique ! C'est pour cela que j'espère sincèrement une suite de l'alpinisme sur la Meije. Je vous souhaite à tous une bonne fin de gardiennage au refuge ! Merci !!! Jules

 

 

Encore merci à tous de la part des gardiens du Promontoire

Bonne journée à toutes et tous !

Bonsoir à toute l'équipe, voici quelques images de cette belle aventure au pied de la Meije. Merci pour l'accueil et le temps passé par chacun(e) avec les enfants. A bientôt pour d'autres projets, toujours en lien avec la montagne. Hugues  Champollion
Bonsoir à toute l'équipe, voici quelques images de cette belle aventure au pied de la Meije. Merci pour l'accueil et le temps passé par chacun(e) avec les enfants. A bientôt pour d'autres projets, toujours en lien avec la montagne. Hugues Champollion

Mercredi 29 août :

à 7h,

il fait encore trop doux (6,1° !). Le beau temps est toujours là, avant la perturbation annoncée pour cet après-midi.

Allongé dehors sur la terrasse du refuge, quand j'ai ouvert les yeux, il devait être environ 4h. C'est la position de la lune déjà bien à l'ouest vers la tête Nord du Replat qui m'a indiqué la proximité de la fin de nuit. 4h c'est aussi l'heure de départ des cordées. Ce matin elles ne sont pas là, comme depuis 3 semaines, depuis le 7 août... Une petite étoile bien brillante semble comme posée immobile juste sur l'antécime  du sommet Est du Râteau. Malgré la douceur, la fonte nocturne des glaciers est ralentît, le son des torrents en est plus doux. Couché là-haut sur la terrasse, dans un silence impressionnant, cette eau précieuse qui coule entre les cailloux me fait penser, un peu, au sang qui irrigue notre terre. Je sens le souffle de la respiration de mon fils couché juste à coté de moi. Hier soir, les enfants ont mis du temps à trouver le sommeil, c'était leur dernière nuit dehors ici à plus de 3000m, celles qu'ils affectionnent particulièrement depuis 10 ans. Cette fin de nuit tapissée de lumières étoilées, est terriblement belle.

Hier, la journée avait été marquée comme presque quotidiennement par des colonnes de fumée de poussières qui accompagnent les chutes de pierres depuis le glacier Carré. Nos montagnes sont magnifiques... mais elles s'abîment vite, très vite. Vu d'ici, le vacarme et la fureur d'en bas, du business à tout prix, des lobbies en tout genre, des luttes de pouvoir paraissent complétement déconnectées de notre planète terre, celle qui nous a tous vu naître, qui nous accueille !

Complètement dérisoires, dangereux, irresponsables, vains... Il est temps, grand temps d'imaginer et de s'engager résolument pour vivre en harmonie dans un profond respect de la vie des hommes, de la nature et de notre terre.

Leïla notre fille de 15 ans a écrit hier en soirée (extraits) :

"... des émotions bouleversantes et inoubliables. De longs moments passés à regarder le vallon, les montagnes et à réfléchir à tout et à rien. Ça ma apporté beaucoup et le fait de penser que tout ça va se finir cette année et que ce sera juste un souvenir me met les larmes aux yeux et va sans doute me faire comme un vide. J'ai fait monter ici quelques unes de mes amies pour leur donner la chance que j'ai eu d'être ici et de leur faire ressentir les choses qu'on ne sent pas en bas. Et chaque année, elles me demandent de remonter....".

Ce matin au refuge, dix randonneurs vivent à fond avec nous une belle matinée encore ensoleillée !

Bonne journée

Au lever du jour à 3100m, la lune veille encore sur le sommeil des enfants....
Au lever du jour à 3100m, la lune veille encore sur le sommeil des enfants....
Hier, avec les derniers rayons de soleil,  Yoska (notre fils de 13 ans) et Camille sa cousine sont montés sur l'arête au-dessus du refuge pour observer de plus près  la majestueuse la face sud de la Meije. De chouettes moments !
Hier, avec les derniers rayons de soleil, Yoska (notre fils de 13 ans) et Camille sa cousine sont montés sur l'arête au-dessus du refuge pour observer de plus près la majestueuse la face sud de la Meije. De chouettes moments !

Mardi 28 août :

à 9h,

il fait 7,1° et beau temps intégral. Nous avons dormi sur la terrasse, toute la nuit a été incroyablement douce, trop douce (pour une fin août à 3100m) !!

Nous étions nombreux hier soir au refuge (25 passagers), c'est devenu rare en ce mois d'août bien "spécial" par ici, mais c'est bien bien sympa ! Merci à tous d'être montés jusqu'à ce petit refuge perché.

J'ai retrouvé (enfin !) un réveil bien matinal à 3h15 pour un guide et sa compagne qui se sont engagés dans la Directe Sud du Doigt de Dieu. Nous allons suivre, aux jumelles, leur progression tout au long de la journée. A 7h une cordée toulousaine est partie pour "l'Arête de la Convention" sur la pyramide Duhamel et une autre pour "Nous partirons dans l'Ivresse". Une cordée était montée mais a renoncé au Râteau par la Nord-Est (pour méforme).

A l'instant depuis le refuge je viens d'apprendre la décision de Nicolas Hulot de quitter le gouvernement : "à l'heure où la planète brûle, l'écologie ne semble pas la priorité du gouvernement". Cette décision me touche, je la comprend bien mais elle m'attriste: que faut-il d'autre comme signes évidents de la catastrophe annoncée pour réagir réellement. En haute-montagne, sur une des parties les plus sensibles de la planète,  les effets du réchauffement sont, au quotidien, devenus une réalité violente ! Ici, ce réchauffement est ultra-ultra-rapide avec des mauvaises surprises qui s’accumulent quasiment tous les jours. Il est grand temps de réagir, individuellement et collectivement, non bien sûr pour inverser la tendance mais à minima pour tenter de la ralentir !

Notre planète terre est absolument magnifique, géniale même ! La vie peut y être belle mais seulement dans un profond respect de la nature, des hommes et du vivant !

Bonne journée

C'était notre 1ére saison au Promontoire, Leïla avait 6 ans. Elle avait accompagné (jusqu'à la terrasse !)  les équipes qui en plusieurs tentatives avaient ouvert "Mitchka" une voie très dure en face sud du grand Pic de la Meije.
C'était notre 1ére saison au Promontoire, Leïla avait 6 ans. Elle avait accompagné (jusqu'à la terrasse !) les équipes qui en plusieurs tentatives avaient ouvert "Mitchka" une voie très dure en face sud du grand Pic de la Meije.
En cette 10ème saison au refuge Leïla a retrouvé hier un des protagonaistes de cette ouverture majeure, Simon Rémy qui depuis est devenu guide. Merci à tous les jeunes alpinistes qui ont participé à cette aventure initiée par Christophe Moulin. Merci !
En cette 10ème saison au refuge Leïla a retrouvé hier un des protagonaistes de cette ouverture majeure, Simon Rémy qui depuis est devenu guide. Merci à tous les jeunes alpinistes qui ont participé à cette aventure initiée par Christophe Moulin. Merci !

Lundi 27 août :

à 8h,

il fait doux (5°) et grand beau temps sur l'Oisans.

La nuit fût magnifique. Et les enfants ont retrouvé leurs habitudes... ils se sont installés dehors pour dormir avec la lune et les étoiles, perchés sur l'arête du Promontoire, juste au pied de la Meije et sa majestueuse, impressionnante silhouette nocturne. J'ai dormi avec eux, avec un petit sentiment bizarre... toujours, quand je dors dehors avec le beau temps, il y a des réveils nocturnes pour les cordées de la Meije (au départ ou à la redescente). Toujours... mais plus en ce moment, c'est grasse matinée presque tous les jours...

Une cordée (un guide et sa compagne) va aller grimper avec le soleil sur "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest. Des randonneurs profitent de cette ambiance exceptionnelle au lever du soleil sur les sommets de l'Oisans.

Tous les jours au refuge nous échangeons les infos sur l'état du Glacier Carré, l'impact de plus en plus violent du réchauffement en haute montagne et l'avenir de l'alpinisme. Sans préjuger des études géologiques à venir sur la situation là haut, nous sommes obligés de réfléchir à des solutions alternatives au cas où la voie normale de la Meije s’avérait impraticable la saison prochaine, même temporairement. L'exercice n'est pas facile du tout. Nous aurons en septembre une rencontre organisée par les guides et les mairies pour réfléchir et travailler ensemble sur les pistes d'avenir...

Bonne journée

C'était hier soir. Chacun  a son espace, sur la terrasse ou sur la DZ, les derniers rayons de soleil sont simplement magiques, perchés tout là haut !
C'était hier soir. Chacun a son espace, sur la terrasse ou sur la DZ, les derniers rayons de soleil sont simplement magiques, perchés tout là haut !
Après une nuit dehors, ce matin les enfants ont aéré les coussins... un peu d'activité physique au réveil à 3100m, ça ne fait pas de mal....
Après une nuit dehors, ce matin les enfants ont aéré les coussins... un peu d'activité physique au réveil à 3100m, ça ne fait pas de mal....

Dimanche 26 août :

à 8h,

il fait moins 1,6° (moins 4,1° au plus frais de la nuit) et le temps vire au grand beau après la légère perturbation d'hier. Nous avons entre 2 et 4 mm de neige (de la poudreuse !) sur la terrasse. On avait un peu oublié... c'est super agréable et bien tonique ces matinées un peu fraîches en haute montagne. Nous n'en n'avions pas eu une seule ainsi, de tout l'été ! (depuis début juin).

Deux cordées vont tranquillement se préparer pour aller grimper avec le soleil en facette Sud-Ouest dans "Nous partirons dans l'Ivresse", une belle "petite" voie équipée de 450m. Nous avons également accueilli Aurore qui est garde au Parc National des Écrins. Pour le Parc National, Aurore a en charge, notamment, la veille sur les vallons des Étançons et de Bonnepierre, au cœur de l'Oisans.

8h30, nos enfants nous font la surprise d'arriver tôt. Ils sont partis de nuit depuis la Bérarde. Une dernière semaine ensemble dans "leur" refuge... où ils ont vécu des moments extrêmement forts depuis 10 ans !

Bon dimanche à toutes et tous,

7h15 : de la poudreuse sur la table du petit déjeuner ! (bon, c'est vrai, juste un tout petit peu).  Enfin, une belle matinée un peu fraîche (moins 1,6°) en haute altitude !
7h15 : de la poudreuse sur la table du petit déjeuner ! (bon, c'est vrai, juste un tout petit peu). Enfin, une belle matinée un peu fraîche (moins 1,6°) en haute altitude !
8h30 ce matin, arrivée matinale pour les enfants depuis la Bérarde.  Camille, la cousine, à gauche puis Leïla et Yoska, nos "petits" de 15 et 13 ans. Ils  retrouvent la DZ et le Promontoire . Depuis 10 ans ils ont vécu ici de grands moments de vie !
8h30 ce matin, arrivée matinale pour les enfants depuis la Bérarde. Camille, la cousine, à gauche puis Leïla et Yoska, nos "petits" de 15 et 13 ans. Ils retrouvent la DZ et le Promontoire . Depuis 10 ans ils ont vécu ici de grands moments de vie !
Sur les dalles (bien verglacées ce matin) on distingue nos enfants qui montent vers le refuge. Du coup j'ai préparé quelques munitions... qu'une bonne rafale de vent froid à fait voler avant qu'elles puissent servir !
Sur les dalles (bien verglacées ce matin) on distingue nos enfants qui montent vers le refuge. Du coup j'ai préparé quelques munitions... qu'une bonne rafale de vent froid à fait voler avant qu'elles puissent servir !

Samedi 25 août :

à 8h,

il fait 2,2° avec de fins voiles d'altitudes qui nous laissent bien du soleil. Au dessous du refuge, depuis 6h30, une mer de nuages joue au yo-yo. Elle se forme, compacte, disparaît presque complétement puis se reforme... parfois en quelques petites dizaines de minutes. Impressionnant !

Ce matin au refuge nous avons retrouvé... des cordées d'alpinistes ! Une avec guide et deux cordées de jeunes femmes ont pris le petit-déjeuner à 4h pour s'engager vers le sommet Est du Râteau à 3808m par la Nord-Est. Une cordée grimpe l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel.

Mais bien évidement, comme "d'habitude", personne sur la Meije... Ce matin pourtant ELLE était bien là, émergeant magistralement de la mer de nuages qui restait tapis à ses pieds. Magnifique... désertée !

Avant des études plus poussées, les premiers regards croisés guides/secouristes/géologues laissent peu de place à l'optimisme... Une table ronde de travail pour imaginer les différents scénarios d'avenir pour l'alpinisme sur la Meije va se tenir en septembre en mairie de St Christophe en Oisans. Même redescendus, nous vous tiendrons informés...

Ce matin au refuge j'ai discuté avec une famille qui suit notre "En direct" ultra régulièrement. Ils étaient super-contents de monter "pour de vrai" jusqu'ici. Le père, pilote à Air France m'a dit comment à chacun de ses passages à 10 000 m il était "scotché par la beauté de nos hautes-montagnes. Dès qu'il peut, il fait des photos depuis sa cabine de pilotage... Ils viennent de reprendre le chemin de la Bérarde par la moraine.

Demain nos enfants Leïla et Yoska, qui ont passé de grands moments de leurs vies à 3100m, remontent pour notre dernière semaine au Promontoire. J'ai hâte de vous revoir ici les mômes !

Bonne journée

Le réveil des randonneurs ce matin au Promontoire.  Au-dessus des nuages, la sérénité quelque part au-delà du monde...
Le réveil des randonneurs ce matin au Promontoire. Au-dessus des nuages, la sérénité quelque part au-delà du monde...
Le café est chaud... mais dehors c'est TROP beau !
Le café est chaud... mais dehors c'est TROP beau !
Situation au glacier Carré : Photos de drone (au 19 août) avec l'autorisation du Parc National des Écrins. Merci Benjamin Ribeyre, guide.
Situation au glacier Carré : Photos de drone (au 19 août) avec l'autorisation du Parc National des Écrins. Merci Benjamin Ribeyre, guide.
Jusqu'au 7 août, les alpinistes passaient ici (en bas de gauche à droite) sur la neige du Glacier Carré, à 3700m. Pour rejoindre le sommet de la Meije.
Jusqu'au 7 août, les alpinistes passaient ici (en bas de gauche à droite) sur la neige du Glacier Carré, à 3700m. Pour rejoindre le sommet de la Meije.

Vendredi 24 août :

à 8h30,

il fait 4° avec de belles trouées de ciel bleu qui apparaissent au dessus des vallées bien ennuagées. Nous n'avons reçu que 1,5 mm d'eau dans le pluviomètre.

Petite (en nombre) mais belle soirée hier à 3100m au refuge avec, un garçon français de 9 ans qui vit en Arizona, arrivés avec son père par les Enfetchores depuis la Grave, un jeune couple acteurs de théâtre et intermittents du spectacle,  une randonneuse qui vit dans le Grésivaudan et travaille à la communication de la communauté de commune, notre collègue André gardien du refuge de l'Alpe de Villar-d'Arène accompagné par sa fille en étude aux Beaux-Arts de Rennes et Adama un jeune malien qui a passé le Col de l’Échelle en décembre 2016, une jeune randonneuse en solitaire et Marion en résidence d'artiste... au Promontoire.

Ce matin tout ce petit monde est reparti pour la vallée entre nuages et éclaircies.

Depuis 17 jours maintenant la Meije est complétement désertée, ça continu à nous faire tout bizarre... c'est bien la première fois que nous nous retrouvons dans cette situation avec personne là-haut au dessus, personne ! Et ce sera comme ça encore pour un bon bout de temps. Là haut les purges continuent...

 

Nous avons pris la décision d'abréger notre fin de saison.

Le refuge sera gardé en continu jusqu'au dimanche 2 septembre puis le weekend des 7, 8 et 9 septembre. Nous mettrons à profit ce dernier weekend pour ranger et mettre en hivernage le Promontoire. Notre dernier héliportage de descente pour notre matériel est prévu pour lundi 10 septembre.

La semaine prochaine (jusqu'au 2) sera donc notre dernière période de notre dernière année au Promontoire... (et avec probablement du beau temps) !

Bon weekend à toutes et tous.

Quand nuages et gouttelettes jouent avec la lune. Des nuits presque irréelles... depuis notre terrasse à 3100m.
Quand nuages et gouttelettes jouent avec la lune. Des nuits presque irréelles... depuis notre terrasse à 3100m.

Jeudi 23 août :

à 11h30,

il fait 9° (et 4° au lever du jour) avec encore du soleil avant l'arrivée prévue des nuages. Pour la première fois depuis début juin nous pourrions avoir un (très) bref coup de fraîcheur ce weekend (moins 4° annoncés pour dimanche matin) avant le retour de la chaleur la semaine prochaine (source Météo-France Grenoble). Ce matin nous avons une pensée pour nos collègues de Chamonix. Le gros éboulement sur l'Arête des Cosmiques nous ramène à la situation de la Meije. Triste réalité des conséquences du réchauffement ultra rapide en haute montagne.

Au moment de l'apéro/planteur du soir, en temps habituel, nous organisons le départ des cordées et nous saluons la présence de de 2, 3 ou 4 randonneurs qui montent partager l'ambiance d'un refuge fortement tourné vers l'alpinisme. Hier soir, comme c'est le cas certain soir depuis le 7 août, nous avons eu la plaisir de saluer la présence de quelques alpinistes ! Deux cordées avec guide qui se sont levées à 3h30 pour rejoindre le refuge de l'Aigle par le Col du Pavé et la Meije Orientale (une très belle course mixte, neige et arête rocheuse).

Bonne journée

Photos :

ce matin au pied de la Reine Meije nous avons accueilli des jeunes de 7 à 86 ans ! Bravo à Gaspard  (et son papa), un grand bravo à Jean qui était hier matin à Temple Écrins, hier soir au Chatelleret et ce matin au Promontoire !

Mercredi 22 août :

à 16h,

il fait 7° et il pleut faiblement (il faisait 5° au lever du jour).

La remontée au refuge de ce matin fût particulièrement longue mais... bien dense et sympa. Depuis la Bérarde jusqu'au sommet de la moraine, beaucoup de questions sur la situation au Glacier Carré, l'avenir de la Traversée de la Meije mais aussi plus globalement sur le réchauffement climatique. A l'arrivée sous le refuge je croise un groupe de 20 accompagnateurs en formation (à l'Afrat d'Autrans) qui redescendaient du Promontoire. Malgré les nuages qui noircissaient  l'horizon nous décidons de nous asseoir sur place entre neige et rochers. Le temps a passé vite et je ne sais plus si les échanges ont duré 35 ou 50 mn, mais ils ont été passionnants. Merci à toute l'équipe et à Jean-Philippe le formateur. Dans la montée également, un des randonneurs avec qui j'ai discuté m'a transmis ce message depuis le milieu de la moraine : une bise de Bernard à Michel (du village des Echets). Voila qui est fait.

Bonne journée

Les résidences d'artistes de l'association "l'Envers des pentes" ont commencé au Promontoire. Sur la terrasse coté ouest du refuge, un "atelier" a été installé. Un cadre de travail un peu inhabituel.  Bon travail aux artistes !
Les résidences d'artistes de l'association "l'Envers des pentes" ont commencé au Promontoire. Sur la terrasse coté ouest du refuge, un "atelier" a été installé. Un cadre de travail un peu inhabituel. Bon travail aux artistes !

Mardi 21 août :

à 12h depuis la vallée.

Petite pause d'une journée. J'accueille mes enfants de retour d'un mois et demi de voyage en Amérique. Je remonte demain matin au refuge. Leïla et Yoska me rejoindront là haut en fin de semaine.

Bonne journée.

Notre Meije à tous... La magnifique ! Avec son glacier Carré, qui verse une larme... Merci Jean-Marc Rochette.
Notre Meije à tous... La magnifique ! Avec son glacier Carré, qui verse une larme... Merci Jean-Marc Rochette.

Lundi 20 août :

à 6h,

il fait encore très doux (6°) pour une fin de nuit à 3100m ! La nuit est belle et bien étoilée.

Hier matin la Sécurité Civile de Grenoble et les secouristes de la CRS Alpes ont effectué une reconnaissance aérienne au-dessus du Glacier Carré de la Meije (merci à eux pour les photos dont celle publiée ici même). Dans le même temps des guides de la compagnie Oisans/Écrins ont accédé aux abords du Glacier Carré. A l'issue d'une première analyse (en cours) des photos de proximité réalisées par drone, les guides Oisans/Écrins devraient  rapidement donner plus d'informations précises sur la situation.

D'ores et déjà au vu des observations aériennes, il se confirme que l'instabilité de cette zone est forte avec de nombreux et très gros blocs plus que jamais menaçants. Il parait maintenant certain que toute la fin de saison estivale devient totalement compromise en ce qui concerne les accès à la voie normale et au versant Sud du Grand Pic de la Meije.

Une des hypothèses évoquées serait que le recul du glacier Carré ait libéré dans cette partie haute de la rive droite des masses rocheuses plus ou moins enchâssées. D'autres gros blocs encore debouts pourraient être encore  rapidement déstabilisées (à confirmer). Autre hypothèse discutée, si l'hiver recouvrait encore nombre de blocs instables tombés sur la glacier Carré le danger pourrait-il aussi compromettre les saisons estivales à venir...?? Dans nos discussions informelles d'hier soir au refuge, avec les guides de retours des abords du Glacier Carré nous avons évoqué l'intérêt d'une consultation, voir d'une rencontre rapide des acteurs de la montagne, du tourisme, des collectivités et du Parc National. Pour échanger les informations, envisager les conséquences et les éventuelles dispositions à prendre ensemble. Une consultation ou une table ronde qui pourrait être à l'initiative, notamment, des guides Oisans/Écrins.

En attendant hier soir au refuge nous avons accueilli trois passagers. Merci à Jean-Baptiste un randonneur de la région Bordelaise qui pour ses 35 ans avait une forte envie de passer une soirée perchée en ces hauts lieux. Merci.

Bonne journée

 19 août :  de nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité  sur la rive droite du glacier Carré.  Ils continuent à menacer gravement les accès  à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije.  Photo CRS Alpes Grenoble. Merci.
19 août : de nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité sur la rive droite du glacier Carré. Ils continuent à menacer gravement les accès à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije. Photo CRS Alpes Grenoble. Merci.

Situation du glacier Carré au 19 août :

De nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité

sur la rive droite du glacier Carré.

Ils continuent à menacer gravement les accès

à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije.

Photo CRS Alpes Grenoble

Dimanche 19 août :

à 8h,

il fait 3,7° et grand beau temps. Hier soir nous avons pris 6mm d'eau dans le pluviomètre. Après la fin des averses, nous avons passé un bon moment, de nuit sur la terrasse, à observer l'impressionnant ballet des nuages qui dessinait des formes énormes et éphémères. Au grès de leurs mouvements ces monstres mouvants laissaient percer la lune, petite là haut mais qui délivrait son halo et ses rayons de lumière au milieu des vagues nuageuses. Un spectacle de toute beauté organisé par dame nature elle-même. Merci !

A 4h30 une cordée s'est levée pour le Râteau par l'arête Nord-Est et à 7h notre deuxième cordée s'est préparée pour "Nous partirons dans l'Ivresse" (450m de voie équipée sur la facette Sud-Ouest). Quatre randonneurs ont également partagé une belle soirée avec nous.

Un grand merci à Coline (lycéenne en terminale à Grenoble) qui a passé plusieurs jours avec moi pour partager, un peu, l'expérience Promontoire. Merci à toi Coline! Dans la  journée ou ce soir nous devrions avoir des informations plus précises sur l'état des purges naturelles sur le Glacier Carré (à suivre).

Bonne journée

Quand les nuages enlacent la Reine Meije sous le regard du soleil levant. Pour les cordées qui partent du Promontoire à destination du Râteau par l'arête Nord-Est c'est un passage, un moment magifique. Photo prise vendredi par Mathieu Perrussel guide.
Quand les nuages enlacent la Reine Meije sous le regard du soleil levant. Pour les cordées qui partent du Promontoire à destination du Râteau par l'arête Nord-Est c'est un passage, un moment magifique. Photo prise vendredi par Mathieu Perrussel guide.
Sur le fil entre les vallées de la Romanche et du Vénéon, l'arêtre Nord-Est trace une belle chavauchée jusqu'à 3808m au sommet du Râteau Est. Merci Mathieu Perrussel, guide, pour les photos de vendredi dernier.
Sur le fil entre les vallées de la Romanche et du Vénéon, l'arêtre Nord-Est trace une belle chavauchée jusqu'à 3808m au sommet du Râteau Est. Merci Mathieu Perrussel, guide, pour les photos de vendredi dernier.

Samedi 18 août :

à 8h,

il fait 4,1° et grand beau temps au refuge et sur les sommets de l'Oisans. Une mer de nuages couvre la vallée sous 2300m environ.

Fait marquant de cet été 2018 en haute-montagne, la chaleur diurne et la grande douceur nocturne sont quasi-permanents. Nous avons commencé le gardiennage estival du refuge le 7 juin. Depuis 70 jours à 3100m, nous n'avons eu qu'un seul relevé de température matinale à zéro degré ou moins. Soit 69 relevés sur 70 (entre 6h et 8h en moyenne) avec des températures positives, de 1 à 9° ! De mon expérience ici à 3100m, c'est de façon certaine du jamais vu.... Partout en haute montagne, avec l'inertie thermique emmagasinée dans les sols et les roches, il faudra sans doute être vigilant pendant plusieurs mois (même quand la fraîcheur d'altitude sera enfin de retour, à l'automne) !

Cette nuit nous étions seuls perchés ici. L'absence totale de cordées pour le Grand Pic de la Meije liée à l'éboulement à partir du Glacier Carré et la météo incertaine pour ce samedi expliquent pour l'essentiel toutes les annulations de réservations au refuge. La météo pour demain dimanche paraît beaucoup stable, nous pourrions, ce soir, retrouver des cordées et des randonneurs...

Ce matin dans ma boite mail, j'ai reçu un long message depuis Varsovie (extraits): "... Nous gardons de vifs souvenirs de notre passage au Promontoire... De nouveau, peu importe que je me trouve maintenant a 1900 km du Massif des Écrins, grâce à tes récits je me sent impliqué dans la vie du refuge... je suis toujours en haute montagne - infiniment belle, sublime... Un grand grand grand merci a Toi !!! :) pour l’accueil chaleureux et l'ambiance hors de commun ainsi que les informations et tes pensées profondes que tu nous donnes chaque jour !!!!... Nous te souhaitons bon fin de la saison, malgré l’éboulement au Glacier Carré...
Amitiés :)"
Un grand merci à vous deux, Michel et Danuta Kucharski.
Bon weekend,
En début de soirée, lors des apéro-planteurs sur la terrasse du refuge, les regards se portent souvent tout là-haut vers cette majestueuse Meije tant rêvée... mais pour le moment encore, inaccessible....
En début de soirée, lors des apéro-planteurs sur la terrasse du refuge, les regards se portent souvent tout là-haut vers cette majestueuse Meije tant rêvée... mais pour le moment encore, inaccessible....

Vendredi 17 août :

à 10h30,

il fait 5,6° avec encore du beau temps et quelques cumulus qui accrochent les sommets. Hier soir en Oisans nous n'avons pris que 5mm d'eau (sans orage) au moment où le Sud Belledonne recevait plus de 50 mm.

Les informations que nous recueillons des purges naturelles, suite à l'éboulement sur le Glacier Carré, semblent encourageantes (?). Chaque jour en montant sur le haut de la bosse au-dessus du refuge nous entendons des chutes de blocs, mais sans être certain de l'origine exacte (nous n'avons pas le glacier Carré en visuel). Hier les deux cordées engagées sur la Pyramide Duhamel et sur "l'Horreur du Bide" (à gauche de la muraille Castelnau) ont témoigné d'une activité importante de purge provenant de la Rive Droite du Glacier Carré. La cordée de "l'horreur du Bide", impressionnée, a même fait demi-tour par crainte des rebonds éventuels des chutes de pierre. Mais seule une photo aérienne (à venir) pourra peut-être nous permettre d'avoir une idée plus explicite de l'état des purges naturelles.

Ce matin, une seule cordée (avec guide) est partie avec un réveil à 3h30, pour le Râteau par la Nord-Est. Les conditions du Râteau et celles de la Meije Orientale par le Col du Pavé, sont bonnes.

Hier soir au refuge nous avons passé un bon moment à échanger avec l'élu de la Ville de Grenoble chargé de la Montagne. Nous avons notamment abordé la construction du nouveau refuge du Pavé et son installation au préalable, pour l'opération "Refuge en Ville" pendant 3 mois... à Grenoble , en mai, juin et juillet 2019 !

Ce soir nous devrions être seuls au refuge.

Bonne journée,

La DZ du Promontoire, surplombant de 1000m le bas du vallon des Etançons, est souvent bien appréciée par les randonneurs à l'arrivée au refuge.
La DZ du Promontoire, surplombant de 1000m le bas du vallon des Etançons, est souvent bien appréciée par les randonneurs à l'arrivée au refuge.

Jeudi 16 août :

à 9h,

il fait 5,5° et le ciel est parcouru par quelques petits cumulus qui par moment accrochent les sommets.

Avec son amie, elle est arrivée hier en fin de matinée. En haut de l'escalier du refuge elle me dit qu'elle porte une lettre pour le gardien du Promontoire... "Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...! ". Puis, en évitant la terrasse, elle va s’asseoir comme un peu "étourdie" dans le refuge. Hélène me raconte : il y a 5 ans aux Houches dans la vallée de Chamonix elle a eu un accident de ski avec une chute de 450m sur neige dure. Elle s'en est sortie miraculeusement avec "seulement" les cervicales très abîmées et des troubles forts (presque paralysants) dés qu'il y a de la pente ou du vide. Depuis 5 ans elle se bat au quotidien pour dépasser son handicap. Elle voulait réussir à atteindre le refuge du Promontoire. Dans la montée, sur la moraine et dans les rochers à plusieurs reprises les troubles forts sont réapparus, elle a douté... sérieusement ! Hélène m'a confié, comment le fait de porter cette lettre, arrivée par la "vraie poste" en bas à la Bérarde, comment donc, cette enveloppe qu'elle avait pris en charge pour le gardien du Promontoire l'avait vraiment aidé. "Je dois monter cette lettre là haut, je dois...". Super, Hélène, tu es reparties vers la Bérarde, plus en confiance avec toi même, tu as réussi... la lettre est au refuge ! Un très grand merci à toi. Courage Hélène !

Ce matin, à 4h30 deux cordées sont parties pour la Meije Orientale par le Col du Pavé, et vers 6h une cordée pour la Pointe des Aigles, une pour "l'Horreur du Bide" (une voie équipée de 600m) et une cordée de deux jeunes filles pour " l'Arête de la Convention" sur la Pyramide Duhamel. Des randonneurs profitent de la vue et du soleil sur la terrasse.

Bonne journée

"Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...!".  Courage Hélène tu va y arriver !  (voir le billet ci-dessus) .
"Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...!". Courage Hélène tu va y arriver ! (voir le billet ci-dessus) .

Mercredi 15 août :

à 11h,

avec un peu de retard dû à de longues discussions (passionnantes) avec les passagers présents au refuge et, aussi, à l'accompagnement d'un groupe de randonneurs sur les névés gelés...

à 11h donc, il fait 5,1° et beau temps intégral.

Ce matin à 4h30 trois cordées (dont deux avec guide) sont parties vers le sommet du Râteau (3808m) par l'Arête Nord-Est, une grande course mixte pas trop difficile mais avec une magnifique ambiance ! Un autre guide et son client montent vers la Meije Orientale en passant par le Col du Pavé. Une cordée de deux aspirant-guides est arrivée hier soir de la Traversée du Râteau, ce matin ils sont sur l'Arête Ouest de la Pointe des Aigles. Toute une grande famille (dix randonneurs de 11 à 61 ans) s'est retrouvée pour la montée au Promontoire et pour partager une soirée et un lever du jour au refuge. Une expérience rare et des souvenirs pour toute une vie ! Nous avons aussi accueilli Laure une stagiaire du programme  "Refuges sentinelles", Laure travaille plus particulièrement sur "les sons et la musique en montagne" . De bons échanges aussi avec un des responsable du pole Montagne du Conseil régional Sud (ex-PACA). Merci à tous !

Bonne journée

Hier après-midi depuis la terrasse du refuge :  un formidable ballet de nuages, de vent, de soleil, mêlés autour des sommet de l'Oisans... quelque chose d'intrigant... au coeur de ces grandioses et fascinantes merveilles de la nature !
Hier après-midi depuis la terrasse du refuge : un formidable ballet de nuages, de vent, de soleil, mêlés autour des sommet de l'Oisans... quelque chose d'intrigant... au coeur de ces grandioses et fascinantes merveilles de la nature !

Mardi 14 août :

à 7h30,

il fait 2,3° avec un ciel encore encombré des nuages résiduels de la perturbation d'hier. Depuis lundi matin il est tombé 20mm d'eau et la neige saupoudre les parois, seulement, au-dessus de 3400m. Ici en Oisans, la météo prévoit le retour d'un temps sec avec un peu de soleil en cours de matinée et du grand beau pour demain et jeudi.

Voilà juste une semaine qu'un gros éboulement a dégringolé du Glacier Carré. Une semaine où il n'y a plus aucune cordée sur le Grand Pic et la Traversée de la Meije et donc... une semaine avec très peu de monde au refuge. Le survol de la zone, pour évaluer l'avancée (ou non) des purges naturelles, n'a pas encore pu avoir lieu. Dès que nous aurons des infos, nous les partagerons ici.

Cette nuit nous avions 3 passagers au refuge. Ils redescendent vers la Bérarde. Ce soir nous devrions retrouver des cordées pour la Nord-Est du Râteau (en bonne condition) et la Pointe des Aigles.

Bonne journée

(Une partie de ) la belle équipe de la Tournée des refuges, au pied de la Meije, quelques jours  après leur passage au Promontoire. Ici au Chatelleret, la contrebasse n'était pas montée jusqu'au Promontoire.
(Une partie de ) la belle équipe de la Tournée des refuges, au pied de la Meije, quelques jours après leur passage au Promontoire. Ici au Chatelleret, la contrebasse n'était pas montée jusqu'au Promontoire.
Ce matin, 9h, progressivement les nuages résiduels de la perturbation de lundi vont laisser place au beau temps sur l'Oisans !
Ce matin, 9h, progressivement les nuages résiduels de la perturbation de lundi vont laisser place au beau temps sur l'Oisans !

Lundi 13 août :

à 8h30,

il fait 3,3°. En début de nuit, allongés sur les matelas de la terrasse du refuge, nous avons savouré une ambiance exceptionnelle : telle des comètes, les étoiles filantes traçaient de longs panaches lumineux sous une voie lactée, magnifique.  Des éclairs de chaleur, lointains, illuminaient à intervalles presque réguliers les hauts-sommets de l'Oisans. Le silence était juste bercé par l'eau qui, en bas, coulait dans le lit rocheux des torrents...

A 5h30 avant l'aube, au sud seuls quelques nuages cachaient les étoiles. J'ai réveillé nos deux randonneurs Belges pour qu'ils tentent de redescendre à la Bérarde, avant le mauvais. Vers 7h les nuages ont envahit l'Oisans, vite accompagnés des premières averses. Au moment où nos randonneurs atteignaient le bas de la moraine, le premier coup de tonnerre a fait gronder la montagne. Toute cette journée de lundi devrait être bien perturbée avec des cumuls d'eau qui pourraient atteindre les 40mm et de la neige autour des 3000m.

Le guide qui était samedi dans l’enchaînement "Chapoutôt/Mayer-Dibona" sur la 3ème Dent m'a envoyé des photos accompagnées de quelques mots "Bien rentrés après cette fantastique virée à la 3ème dent... mais un peu déçu quand même de n'avoir pas croisé là haut la version bouquetin de Dibona !... La voie vaut effectivement très largement la comparaison avec la Pierre Allain pour la beauté et l'intelligence de l'itinéraire... Cerise sur le gâteau du jour, l'ambiance seuls au monde sur les arêtes de la Meije et les lumières de fin d'été sur le glacier... "

Merci Nicolas !

Ce soir nous serons sans doute seuls au refuge.

Bonne journée,

Face Sud de la troisième Dent (Chapoutôt/Mayer-Dibona). Photos Nicolas Draperi.

Dimanche 12 août :

à 8h,

il fait doux (4,5°) et grand beau temps sans un nuage.

Hier avec le retour de la chaleur, la zone touchée par l'éboulement sur le Glacier Carré a continué de purger naturellement. La cordée qui a grimpé l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel a témoigné de très fréquentes chutes de blocs qui dégringolaient sous la rive droite du Glacier Carré. Nous n'avons pas encore une idée précise de l'étendue des purges restantes. Le glacier Carré n'étant pas accessible à pied dans les conditions actuelles, seul le survol de l'hélico des secours nous permettra d'avoir un regard sur la situation là-haut.

En attendant la Meije est toujours aussi déserte. Ce matin nous avions 4 cordées d'alpinistes, trois pour le Râteau par la Nord-Est et une pour "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest. Les randonneurs eux profitent de ce beau temps et, malgré la situation, de la bonne ambiance qui règne au refuge.

Ce soir nous n'accueillerons que cinq passagers au refuge. Le mauvais temps annoncé pour lundi a dissuadé nombre de randonneurs et alpinistes. Demain il est possible que nous recevions de 30 à 50 mm d'eau avec une limite pluie-neige qui pourrait descendre jusqu'à 2800m.

Bonne journée

On aperçoit  bien sur cette photo du Parc National des Ecrins, la "petite tour" située dans le "coin en haut à gauche" du Glacier Carré (juste à la limite du soleil) . C'est cette tour de la taille d'un immeuble (de 3 étages ?) qui est tombée le 7 août...
On aperçoit bien sur cette photo du Parc National des Ecrins, la "petite tour" située dans le "coin en haut à gauche" du Glacier Carré (juste à la limite du soleil) . C'est cette tour de la taille d'un immeuble (de 3 étages ?) qui est tombée le 7 août...
Ce qui reste dans le "coin en haut à gauche" du glacier Carré (vers 3700m) après l'effondrement de la Tour, le 7 août à 6h15 du matin (Photo PGHM).
Ce qui reste dans le "coin en haut à gauche" du glacier Carré (vers 3700m) après l'effondrement de la Tour, le 7 août à 6h15 du matin (Photo PGHM).

Samedi 11 août :

à 9h,

il fait 5° avec un grand beau temps intégral.

Ce matin à 4h30 deux cordées (une avec guide et une cordée des Pays-Bas) se sont engagées pour l'enchaînement "Chapoutôt/Mayer-Dibona" avec une sortie magnifique (dièdre Stoffer) au sommet de la 3ème Dent des Arêtes de la Meije. Une autre cordée avec guide monte actuellement vers le Râteau-Est par l'Arête Nord-Est. Deux jeunes grimpent l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel dans une belle ambiance, tout proche de la grande face sud de la Meije. Une cordée monte vers la Brèche de la Meije et une par "l'Horreur du Bide". Des randonneurs sont repartis bien contents d'avoir partagé une soirée dans ce refuge haut-perché...

Pour l'équipe du refuge, nous avons un peu de mal à nous y habituer : cette nuit nous avons dormi sur la terrasse sous un tapis d'étoiles....mais il n'y avait là-haut aucune loupiotte, aucun mouvement de vie... la  voie normale de la  Meije est restée désespérément déserte !  Et ce soir, samedi 11 août par grand beau temps nous serons bien contents d'accueillir...  une douzaine de passagers (seulement) !

Une reconnaissance de l'évolution des purges naturelles, au Glacier Carré se déroulera sans doute aujourd'hui. Dès que possible on vous tient au courant, ici.

Bon weekend,

Alors que le soleil se cache derrière la montagne, les passagers du refuge observent l'arrivée d'une cordée qui descent de la brèche de la Meije après avoir remontée les Enfetchores depuis la Grave.........
Alors que le soleil se cache derrière la montagne, les passagers du refuge observent l'arrivée d'une cordée qui descent de la brèche de la Meije après avoir remontée les Enfetchores depuis la Grave.........

Vendredi 10 août :

à 7h,

ll fait 3° avec quelques nuages résiduels. Le beau temps devrait être de retour au moins jusqu'à dimanche compris. Comme annoncé par Météo-France la perturbation d'hier a été relativement courte mais conséquente avec une baisse temporaire et marquée des températures. Nous avons pris 30mm d'eau dans le pluviomètre. La limite pluie-neige est descendue jusqu'à 2800m. Au dessus de 3600m nous estimons à 15cm (ou +) la neige qui tient au sol (à confirmer). Cette nuit, le vent de sud-ouest cumulé avec la chaleur emmagasinée dans les roches, ont quasiment fait disparaître la neige fraîche sous 3400/3500m.

Pour la situation sur le glacier Carré suite aux éboulements (voir ci-dessus), nous échangeons avec le PGHM et les guides pour réaliser une mission de reconnaissance qui pourrait permette d'évaluer la progression (ou non) des purges naturelles. Nous vous tiendrons informé ici dés que possible.

Hier soir nous n'avions qu'une seule cordée au refuge. Ce matin elle est en "grasse-mat" et devrait aller grimper en facette Sud-Ouest avec l'arrivée du soleil.

Ce soir et ce weekend au refuge nous devrions retrouver les cordées qui pourront grimper avec le beau temps (voir ce qui est possible de réaliser dans l'info ci-dessus ).

Bonne journée

Ce matin vers 7h, à gauche le gendarme crochu en aval de la Meije Orientale et le sommet du Pavé (3823m) au-dessus du  Col du même nom. Avec un peu de neige fraîche au-delà de 3500m.
Ce matin vers 7h, à gauche le gendarme crochu en aval de la Meije Orientale et le sommet du Pavé (3823m) au-dessus du Col du même nom. Avec un peu de neige fraîche au-delà de 3500m.
Vue depuis la terrasse du refuge ce matin à 7h : au fond le glacier de la tête des Fétoules et au premier plan au soleil, l'Aiguille de la Gandolière (3540m). Sous 3500m la neige  fraîche de la perturbation d'hier a quasiment déjà disparu.
Vue depuis la terrasse du refuge ce matin à 7h : au fond le glacier de la tête des Fétoules et au premier plan au soleil, l'Aiguille de la Gandolière (3540m). Sous 3500m la neige fraîche de la perturbation d'hier a quasiment déjà disparu.

Jeudi 9 août :

à 9h,

il fait 7,1° et le ciel est déjà bien chargé. La dégradation annoncée pour aujourd'hui devrait être assez active (jusqu'à 40mm) avec une limite de la neige qui pourrait descendre juste au-dessus du refuge... (à suivre).

Avec les cordées et les randonneurs présents hier soir au refuge nous avons discuté des suites de l'éboulement au dessus du glacier Carré et de ses causes probables. Des blocs gros comme des immeubles qui se détachent vers 6h du matin à 3700m, à minima ça questionne... Clairement cet été au refuge nous ressentons une "douceur", une chaleur quasi-permanente, de jour comme de nuit. En juillet 2018 nous n'avons eu qu'une seule fin de nuit proche de 0° (0,7°) alors que d'habitude les températures négatives sont régulières, à 3100m la nuit. Ce matin nous avons comparé nos relevés de températures quotidiennes sur le "En Direct" en prenant de façon aléatoire les mois de juillet 2011, 2014 et 2018. Impressionnant !

Moyenne des relevés journaliers

en juillet 2011 : 1,4°, en juillet 2014 : 1,7°, en juillet 2018 : 4,2°.

Ce n'est en rien une étude, juste nos relevés. Mais cela correspond à ce que nous ressentons et à ce que nous observons, notamment sur le recul annuel des glaciers et l’accélération des éboulements. Le réchauffement climatique en haute-montagne ce n'est pas un débat, ce n'est pas une opinion, c'est une réalité, violente !

"La montagne est belle... mais elle s’abîme", malgré cette gravité, la soirée et nos échanges ont été bien sympa, bien chaleureux et ce matin les randonneurs et les cordées sont reparties vers la Bérarde... avant la pluie.

Bonne journée

Hier soir, avant notre apéro/planteur au soleil sur la terrasse , nos échanges ont  permis de partager sur cette réalité :  "La montagne est belle... mais elle s’abîme". (Photo Coline Girod, merci !).
Hier soir, avant notre apéro/planteur au soleil sur la terrasse , nos échanges ont permis de partager sur cette réalité : "La montagne est belle... mais elle s’abîme". (Photo Coline Girod, merci !).
8h41 ce matin, avant que la cordée  féminine reprenne le chemin de la Bérarde... on a sorti le rhum pour l'anniversaire d'Adeline !
8h41 ce matin, avant que la cordée féminine reprenne le chemin de la Bérarde... on a sorti le rhum pour l'anniversaire d'Adeline !

Mercredi 8 août :

à 11h,

il fait 7,5° et grand beau temps sur l'Oisans.

Hier soir le refuge était archi-archi complet (44 passagers). Mais ce matin malgré le beau temps il n'y a strictement personne sur le Grand Pic de la Meije. Pour nous l'équipe du refuge, ça fait bizarre, très bizarre.... personne sur la Meije !!

Et pourtant elle est toujours là, aussi belle... en la regardant ce matin elle faisait rêver bien fort... mais non, pas ces jours-ci... le gros éboulement d'hier matin rend très hostile (temporairement dangereuse)  la montée sous le glacier Carré. Il faut attendre que les blocs instables purgent ou se stabilisent... Nous allons observer, quotidiennement, l'évolution du Glacier Carré (avec les guides et les secouristes) et on vous tiendra ici au courant, au mieux...

Ce matin les cordées se sont réparties sur la troisième Dent (enchaînement Chapoutôt/Mayer-Dibonna)  en trois cordées, sur le Râteau par l'Arête par la Nord-Est avec 5 cordées.

Bonne journée

Hier après midi, petite sieste à 3100m sur la DZ du Promontoire....
Hier après midi, petite sieste à 3100m sur la DZ du Promontoire....

Mardi 7 août :

à 10h15,

il fait 6,1° et l'Oisans est bien ensoleillé.

Ce matin vers 6h15 un éboulement extrêmement important a secoué la montagne.

D'énormes blocs de glace et de roche ont dégringolé depuis le haut de la rive droite du glacier Carré. Plus bas au niveau de la dalle Castelnau un guide et son client ont été blessés (le guide assez sérieusement). Merci aux secouristes du PGHM et à l'équipage de la sécurité civile de Grenoble pour les opérations de secours. Bon rétablissement à Titou et à son client. Les deux autres cordées engagées sur la Traversée sont saines et sauves ainsi que celle de la Pierre Allain.

Une inspection des lieux du départ de l'éboulement est en cours par le PGHM.

 

L'accès au Grand Pic de la Meije

est absolument déconseillé

pour plusieurs jours...

 

Des gros blocs rocheux sont en situation instable juste juste dans l'axe de la montée vers le Grand Pic. Dans l'attente d'une purge (naturelle ou provoquée) tout le secteur de la Muraille Castelnau au Glacier Carré est fortement exposé. L'accès au Fauteuil et donc à toutes les voies en face Sud du Grand Pic (Pierre Allain, Mitchka...) sont déconseillés.

Plus d'informations ici

dans les heures qui viennent....

Le haut du Glacier Carré ce matin. Vers 6h15 un gros piton rocheux  s'est détaché (au niveau de l'ombre du rocher juste au-dessus de la glace) entrainant de la glace sur 2 à 3 métres d'épaisseur  (Photos Pghm).
Le haut du Glacier Carré ce matin. Vers 6h15 un gros piton rocheux s'est détaché (au niveau de l'ombre du rocher juste au-dessus de la glace) entrainant de la glace sur 2 à 3 métres d'épaisseur (Photos Pghm).

Lundi 6 août :

à 7h,

il fait 6,2° avec un voile nuageux assez présent, mais qui laisse apparaître le soleil.

Hier, comme annoncé,  les nuages sont arrivés assez vite en début d'après midi, le tonnerre a commencé à gronder vers 15h, les cordées de la Meije étaient dans la descente du Doigt de Dieu. Une cordée était également à la descente juste à la sortie du couloir Duhamel. Les orages ont tourné autour, certains, très localisés, ont été forts (la route a été momentanément coupée au Étages, avant la Bérarde) mais ici vers la Meije nous n'avons pris au total que 10mm d'eau.

Cette période caniculaire et orageuse dissuade nombre de cordées, la fréquentation de la haute montagne et des refuges est devenue bien calme...

Ce matin, une cordée écossaise s'est engagée vers la Grand Pic de la Meije (en aller et retour), un alpiniste allemand en solitaire est aussi parti pour le sommet. Une cordée a préféré prendre le chemin de la Bérarde et une autre cordée de 3 grimpeurs tente "l'Horreur du Bide".

Bonne journée

Quel point commun entre...

... des salades vertes, des melons, un gâteau creusois aux noisettes, une bouteille de Rhum de la Guadeloupe, des truites pêchées à 2400m qui ont passé les Enfetchores et la brèche de la Meije...?  Tout a été monté dans les sacs à dos des passagers du refuge du Promontoire. Un super grand merci à tous !

Dimanche 5 août :

à 8h,

il fait 8° avec quelques très légers voiles nuageux et un soleil dominant. Hier soir nous n'avons eu ni orage ni averse sur la Meije. Les éclairs ont illuminé une partie de nuit mais ils étaient plus au sud.

Ce matin encore, au regard des prévisions météo, les réveils ont été très matinaux (3h). Avec cinq cordées pour la Traversée de la Meije (dont trois avec guides). Hier deux guides nous ont rappelé après la Traversée pour nous faire part des conditions : sur la Meije, elles sont partout très bonnes ! Avec juste un point de vigilance : la grande crevasse qui barre la descente du glacier sous le Doigt de Dieu sera bientôt infranchissable (le pont de neige ne va pas tenir longtemps). Il faudra alors contourner très largement sur la droite.

Une cordée s'est engagée plus tardivement sur la Pyramide Duhamel (Arête de la Convention). Un bel itinéraire relativement court (6h en aller et retour depuis le refuge). Des randonneurs profitent du calme et du soleil sur la terrasse du refuge.

Après un mois de juillet qui a vu un nombre exceptionnel d'alpinistes sur nos hauts massifs de l'Oisans, cette première semaine d'août est plus calme. La répétition quotidienne du risque d'orage fait patienter nombre d'alpinistes en altitude plus modeste.

Bon dimanche,

Message familial: à 3h cette nuit "pile poil à l'heure du réveil pour la traversée de la Meije", Léni est arrivé sur terre ! La mère (Mélissande), le père (Kolia) et... mon premier petit-fils vont très bien. Bises à toutes et tous depuis tout là haut !

Au fond le Rateau (3808m), au premier plan la quatrième Dent des Arêtes de la Meije, vu par la cordée engagée dans la sortie Chaud en face Sud Directe du Doigt de Dieu. Voir le petit album avec un clic sur la photo.  Merci ADN Montagne/ Seb Ibanez
Au fond le Rateau (3808m), au premier plan la quatrième Dent des Arêtes de la Meije, vu par la cordée engagée dans la sortie Chaud en face Sud Directe du Doigt de Dieu. Voir le petit album avec un clic sur la photo. Merci ADN Montagne/ Seb Ibanez

Samedi 4 août :

à 8h30,

il fait 6,9° et grand beau temps sur l'Oisans.

En début de nuit il a plu près de 10mm d'eau. Les premiers orages ont démarré vers 17h plus au Sud du coté des Bans et des Rouies. Du coté de la Meije les orages ont attendu 21h environ. Toutes les cordées étaient rentrées depuis un bon moment !

Ce matin nous avons réveillés très tôt (3h30) les cinq cordées (toutes avec des guides) qui se sont engagées pour la Traversée de la Meije. A 8h nous avons observé l'arrivée des premières cordées vers le passage du "Cheval Rouge" juste sous le sommet !

Au petit déjeuner il y a encore beaucoup de passagers, des randonneurs, qui profitent de l'arrivée du soleil sur la terrasse du refuge. Parmi eux une famille New-yorkaise montée pour la première fois passer une nuit en haute-montagne !

Bonne journée

Après l'héliportage de jeudi, nos 60kg de pain intégral bio ont été exposés plusieurs heures au soleil sur la terrasse du refuge, pour une meilleure conservation (environ 4 semaines par ici).
Après l'héliportage de jeudi, nos 60kg de pain intégral bio ont été exposés plusieurs heures au soleil sur la terrasse du refuge, pour une meilleure conservation (environ 4 semaines par ici).

Pour retrouver le "En Direct" de juin et juillet 2018,

(c'est déjà dans les archives)

regardez par ici