Pour partager (un peu plus) : le Livre d'Or  ou la page facebook.

(en 1 an vous avez réalisé 250 000 visites sur le site internet du Promontoire. Merci !)

EN DIRECT

REFUGE DU PROMONTOIRE

Août et Septembre 2018

Un grand merci

pour vos messages.

 

Comme annoncé, après l'été 2018,

je passerai la main au Promontoire.

Pour essayer

de partager un peu ce que nous ressentons,

voici

quelques mots...

Le Grand Pic de la Meije est fortement déconseillé

suite à un gros éboulement à partir du Glacier Carré.

 

Pour les cordées qui souhaitent monter

ces jours-ci au Promontoire

(l'accès au refuge est en excellente condition)

 ce qui est possible

de réaliser normalement :

 

les itinéraires sur le Bastion Central ("les Grimpeurs se cachent pour Ouvrir", "l’Épinard Hallucinogène", l'enchaînement "Chapoutôt/Mayer-Dibona" jusqu'au sommet de la 3ème dent et traversée jusqu'au refuge de l'Aigle). Avec un accès éloigné du pied du Grand Pic

la 4 ème dent ("les grimpeurs se cachent sur une vire")

le Doigt de Dieu ("Directe Sud")

toute la facette Sud-Ouest ("Nous partirons dans l'ivresse", "la voie des    Marseillais", "L'horreur du Bide", "Reine de la Nuit"...).

 -  L'Arête du Promontoire jusqu'au Campement des Demoiselles puis   l'Arête de la Convention

 -  Le Râteau Est par l'Arête Nord-Est

 -  La Meije Orientale par le Col du Pavé,

 -  La Brèche de la Meije,

 -  La Pointe des Aigles, Arête Ouest

 

Voir ci-dessous

les infos dans les billets quotidiens

et les photos depuis le 7 août

Situation "d'origine" le 7 août :

la rive droite du Glacier Carré,

quelques heures après l'éboulement de la tour.

Photo PGHM Grenoble

Situation au 19 août :

De nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité

sur la rive droite du glacier Carré.

Ils continuent à menacer gravement les accès

à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije.

Photo CRS Alpes Grenoble

 

Lundi 20 août :

à 6h,

il fait encore très doux (6°) pour une fin de nuit à 3100m ! La nuit est belle et bien étoilée.

Hier matin la Sécurité Civile de Grenoble et les secouristes de la CRS Alpes ont effectué une reconnaissance aérienne au-dessus du Glacier Carré de la Meije (merci à eux pour les photos dont celle publiée ici même). Dans le même temps des guides de la compagnie Oisans/Écrins ont accédé aux abords du Glacier Carré. A l'issue d'une première analyse (en cours) des photos de proximité réalisées par drone, les guides Oisans/Écrins devraient  rapidement donner plus d'informations précises sur la situation.

D'ores et déjà au vu des observations aériennes, il se confirme que l'instabilité de cette zone est forte avec de nombreux et très gros blocs plus que jamais menaçants. Il parait maintenant certain que toute la fin de saison estivale devient totalement compromise en ce qui concerne les accès à la voie normale et au versant Sud du Grand Pic de la Meije.

Une des hypothèses évoquées serait que le recul du glacier Carré ait libéré dans cette partie haute de la rive droite des masses rocheuses plus ou moins enchâssées. D'autres gros blocs encore debouts pourraient être encore  rapidement déstabilisées (à confirmer). Autre hypothèse discutée, si l'hiver recouvrait encore nombre de blocs instables tombés sur la glacier Carré le danger pourrait-il aussi compromettre les saisons estivales à venir...?? Dans nos discussions informelles d'hier soir au refuge, avec les guides de retours des abords du Glacier Carré nous avons évoqué l'intérêt d'une consultation, voir d'une rencontre rapide de tous les acteurs de la montagne, du tourisme, des collectivités et du Parc National. Pour échanger les informations, envisager les conséquences et les éventuelles dispositions à prendre ensemble. Une consultation ou une table ronde qui pourrait être à l'initiative, notamment, des guides Oisans/Écrins.

En attendant hier soir au refuge nous avons accueilli trois passagers. Merci à Jean-Baptiste un randonneur de la région Bordelaise qui pour ses 35 ans avait une forte envie de passer une soirée perchée en ces hauts lieux. Merci.

Bonne journée

 19 août :  de nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité  sur la rive droite du glacier Carré.  Ils continuent à menacer gravement les accès  à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije.  Photo CRS Alpes Grenoble. Merci.
19 août : de nombreux et énormes blocs sont toujours en instabilité sur la rive droite du glacier Carré. Ils continuent à menacer gravement les accès à la voie normale et à la face Sud du Grand Pic de la Meije. Photo CRS Alpes Grenoble. Merci.

Dimanche 19 août :

à 8h,

il fait 3,7° et grand beau temps. Hier soir nous avons pris 6mm d'eau dans le pluviomètre. Après la fin des averses, nous avons passé un bon moment, de nuit sur la terrasse, à observer l'impressionnant ballet des nuages qui dessinait des formes énormes et éphémères. Au grès de leurs mouvements ces monstres mouvants laissaient percer la lune, petite là haut mais qui délivrait son halo et ses rayons de lumière au milieu des vagues nuageuses. Un spectacle de toute beauté organisé par dame nature elle-même. Merci !

A 4h30 une cordée s'est levée pour le Râteau par l'arête Nord-Est et à 7h notre deuxième cordée s'est préparée pour "Nous partirons dans l'Ivresse" (450m de voie équipée sur la facette Sud-Ouest). Quatre randonneurs ont également partagé une belle soirée avec nous.

Un grand merci à Coline (lycéenne en terminale à Grenoble) qui a passé plusieurs jours avec moi pour partager, un peu, l'expérience Promontoire. Merci à toi Coline! Dans la  journée ou ce soir nous devrions avoir des informations plus précises sur l'état des purges naturelles sur le Glacier Carré (à suivre).

Bonne journée

Quand les nuages enlacent la Reine Meije sous le regard du soleil levant. Pour les cordées qui partent du Promontoire à destination du Râteau par l'arête Nord-Est c'est un passage, un moment magifique. Photo prise vendredi par Mathieu Perrussel guide.
Quand les nuages enlacent la Reine Meije sous le regard du soleil levant. Pour les cordées qui partent du Promontoire à destination du Râteau par l'arête Nord-Est c'est un passage, un moment magifique. Photo prise vendredi par Mathieu Perrussel guide.
Sur le fil entre les vallées de la Romanche et du Vénéon, l'arêtre Nord-Est trace une belle chavauchée jusqu'à 3808m au sommet du Râteau Est. Merci Mathieu Perrussel, guide, pour les photos de vendredi dernier.
Sur le fil entre les vallées de la Romanche et du Vénéon, l'arêtre Nord-Est trace une belle chavauchée jusqu'à 3808m au sommet du Râteau Est. Merci Mathieu Perrussel, guide, pour les photos de vendredi dernier.

Samedi 18 août :

à 8h,

il fait 4,1° et grand beau temps au refuge et sur les sommets de l'Oisans. Une mer de nuages couvre la vallée sous 2300m environ.

Fait marquant de cet été 2018 en haute-montagne, la chaleur diurne et la grande douceur nocturne sont quasi-permanents. Nous avons commencé le gardiennage estival du refuge le 7 juin. Depuis 70 jours à 3100m, nous n'avons eu qu'un seul relevé de température matinale à zéro degré ou moins. Soit 69 relevés sur 70 (entre 6h et 8h en moyenne) avec des températures positives, de 1 à 9° ! De mon expérience ici à 3100m, c'est de façon certaine du jamais vu.... Partout en haute montagne, avec l'inertie thermique emmagasinée dans les sols et les roches, il faudra sans doute être vigilant pendant plusieurs mois (même quand la fraîcheur d'altitude sera enfin de retour, à l'automne) !

Cette nuit nous étions seuls perchés ici. L'absence totale de cordées pour le Grand Pic de la Meije liée à l'éboulement à partir du Glacier Carré et la météo incertaine pour ce samedi expliquent pour l'essentiel toutes les annulations de réservations au refuge. La météo pour demain dimanche paraît beaucoup stable, nous pourrions, ce soir, retrouver des cordées et des randonneurs...

Ce matin dans ma boite mail, j'ai reçu un long message depuis Varsovie (extraits): "... Nous gardons de vifs souvenirs de notre passage au Promontoire... De nouveau, peu importe que je me trouve maintenant a 1900 km du Massif des Écrins, grâce à tes récits je me sent impliqué dans la vie du refuge... je suis toujours en haute montagne - infiniment belle, sublime... Un grand grand grand merci a Toi !!! :) pour l’accueil chaleureux et l'ambiance hors de commun ainsi que les informations et tes pensées profondes que tu nous donnes chaque jour !!!!... Nous te souhaitons bon fin de la saison, malgré l’éboulement au Glacier Carré...
Amitiés :)"
Un grand merci à vous deux, Michel et Danuta Kucharski.
Bon weekend,
En début de soirée, lors des apéro-planteurs sur la terrasse du refuge, les regards se portent souvent tout là-haut vers cette majestueuse Meije tant rêvée... mais pour le moment encore, inaccessible....
En début de soirée, lors des apéro-planteurs sur la terrasse du refuge, les regards se portent souvent tout là-haut vers cette majestueuse Meije tant rêvée... mais pour le moment encore, inaccessible....

Vendredi 17 août :

à 10h30,

il fait 5,6° avec encore du beau temps et quelques cumulus qui accrochent les sommets. Hier soir en Oisans nous n'avons pris que 5mm d'eau (sans orage) au moment où le Sud Belledonne recevait plus de 50 mm.

Les informations que nous recueillons des purges naturelles, suite à l'éboulement sur le Glacier Carré, semblent encourageantes (?). Chaque jour en montant sur le haut de la bosse au-dessus du refuge nous entendons des chutes de blocs, mais sans être certain de l'origine exacte (nous n'avons pas le glacier Carré en visuel). Hier les deux cordées engagées sur la Pyramide Duhamel et sur "l'Horreur du Bide" (à gauche de la muraille Castelnau) ont témoigné d'une activité importante de purge provenant de la Rive Droite du Glacier Carré. La cordée de "l'horreur du Bide", impressionnée, a même fait demi-tour par crainte des rebonds éventuels des chutes de pierre. Mais seule une photo aérienne (à venir) pourra peut-être nous permettre d'avoir une idée plus explicite de l'état des purges naturelles.

Ce matin, une seule cordée (avec guide) est partie avec un réveil à 3h30, pour le Râteau par la Nord-Est. Les conditions du Râteau et celles de la Meije Orientale par le Col du Pavé, sont bonnes.

Hier soir au refuge nous avons passé un bon moment à échanger avec l'élu de la Ville de Grenoble chargé de la Montagne. Nous avons notamment abordé la construction du nouveau refuge du Pavé et son installation au préalable, pour l'opération "Refuge en Ville" pendant 3 mois... à Grenoble , en mai, juin et juillet 2019 !

Ce soir nous devrions être seuls au refuge.

Bonne journée,

La DZ du Promontoire, surplombant de 1000m le bas du vallon des Etançons, est souvent bien appréciée par les randonneurs à l'arrivée au refuge.
La DZ du Promontoire, surplombant de 1000m le bas du vallon des Etançons, est souvent bien appréciée par les randonneurs à l'arrivée au refuge.

Jeudi 16 août :

à 9h,

il fait 5,5° et le ciel est parcouru par quelques petits cumulus qui par moment accrochent les sommets.

Avec son amie, elle est arrivée hier en fin de matinée. En haut de l'escalier du refuge elle me dit qu'elle porte une lettre pour le gardien du Promontoire... "Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...! ". Puis, en évitant la terrasse, elle va s’asseoir comme un peu "étourdie" dans le refuge. Hélène me raconte : il y a 5 ans aux Houches dans la vallée de Chamonix elle a eu un accident de ski avec une chute de 450m sur neige dure. Elle s'en est sortie miraculeusement avec "seulement" les cervicales très abîmées et des troubles forts (presque paralysants) dés qu'il y a de la pente ou du vide. Depuis 5 ans elle se bat au quotidien pour dépasser son handicap. Elle voulait réussir à atteindre le refuge du Promontoire. Dans la montée, sur la moraine et dans les rochers à plusieurs reprises les troubles forts sont réapparus, elle a douté... sérieusement ! Hélène m'a confié, comment le fait de porter cette lettre, arrivée par la "vraie poste" en bas à la Bérarde, comment donc, cette enveloppe qu'elle avait pris en charge pour le gardien du Promontoire l'avait vraiment aidé. "Je dois monter cette lettre là haut, je dois...". Super, Hélène, tu es reparties vers la Bérarde, plus en confiance avec toi même, tu as réussi... la lettre est au refuge ! Un très grand merci à toi. Courage Hélène !

Ce matin, à 4h30 deux cordées sont parties pour la Meije Orientale par le Col du Pavé, et vers 6h une cordée pour la Pointe des Aigles, une pour "l'Horreur du Bide" (une voie équipée de 600m) et une cordée de deux jeunes filles pour " l'Arête de la Convention" sur la Pyramide Duhamel. Des randonneurs profitent de la vue et du soleil sur la terrasse.

Bonne journée

"Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...!".  Courage Hélène tu va y arriver !  (voir le billet ci-dessus) .
"Grand merci madame la factrice, le service de la poste est vraiment super à 3100 m...!". Courage Hélène tu va y arriver ! (voir le billet ci-dessus) .

Mercredi 15 août :

à 11h,

avec un peu de retard dû à de longues discussions (passionnantes) avec les passagers présents au refuge et, aussi, à l'accompagnement d'un groupe de randonneurs sur les névés gelés...

à 11h donc, il fait 5,1° et beau temps intégral.

Ce matin à 4h30 trois cordées (dont deux avec guide) sont parties vers le sommet du Râteau (3808m) par l'Arête Nord-Est, une grande course mixte pas trop difficile mais avec une magnifique ambiance ! Un autre guide et son client montent vers la Meije Orientale en passant par le Col du Pavé. Une cordée de deux aspirant-guides est arrivée hier soir de la Traversée du Râteau, ce matin ils sont sur l'Arête Ouest de la Pointe des Aigles. Toute une grande famille (dix randonneurs de 11 à 61 ans) s'est retrouvée pour la montée au Promontoire et pour partager une soirée et un lever du jour au refuge. Une expérience rare et des souvenirs pour toute une vie ! Nous avons aussi accueilli Laure une stagiaire du programme  "Refuges sentinelles", Laure travaille plus particulièrement sur "les sons et la musique en montagne" . De bons échanges aussi avec un des responsable du pole Montagne du Conseil régional Sud (ex-PACA). Merci à tous !

Bonne journée

Hier après-midi depuis la terrasse du refuge :  un formidable ballet de nuages, de vent, de soleil, mêlés autour des sommet de l'Oisans... quelque chose d'intrigant... au coeur de ces grandioses et fascinantes merveilles de la nature !
Hier après-midi depuis la terrasse du refuge : un formidable ballet de nuages, de vent, de soleil, mêlés autour des sommet de l'Oisans... quelque chose d'intrigant... au coeur de ces grandioses et fascinantes merveilles de la nature !

Mardi 14 août :

à 7h30,

il fait 2,3° avec un ciel encore encombré des nuages résiduels de la perturbation d'hier. Depuis lundi matin il est tombé 20mm d'eau et la neige saupoudre les parois, seulement, au-dessus de 3400m. Ici en Oisans, la météo prévoit le retour d'un temps sec avec un peu de soleil en cours de matinée et du grand beau pour demain et jeudi.

Voilà juste une semaine qu'un gros éboulement a dégringolé du Glacier Carré. Une semaine où il n'y a plus aucune cordée sur le Grand Pic et la Traversée de la Meije et donc... une semaine avec très peu de monde au refuge. Le survol de la zone, pour évaluer l'avancée (ou non) des purges naturelles, n'a pas encore pu avoir lieu. Dès que nous aurons des infos, nous les partagerons ici.

Cette nuit nous avions 3 passagers au refuge. Ils redescendent vers la Bérarde. Ce soir nous devrions retrouver des cordées pour la Nord-Est du Râteau (en bonne condition) et la Pointe des Aigles.

Bonne journée

(Une partie de ) la belle équipe de la Tournée des refuges, au pied de la Meije, quelques jours  après leur passage au Promontoire. Ici au Chatelleret, la contrebasse n'était pas montée jusqu'au Promontoire.
(Une partie de ) la belle équipe de la Tournée des refuges, au pied de la Meije, quelques jours après leur passage au Promontoire. Ici au Chatelleret, la contrebasse n'était pas montée jusqu'au Promontoire.
Ce matin, 9h, progressivement les nuages résiduels de la perturbation de lundi vont laisser place au beau temps sur l'Oisans !
Ce matin, 9h, progressivement les nuages résiduels de la perturbation de lundi vont laisser place au beau temps sur l'Oisans !

Lundi 13 août :

à 8h30,

il fait 3,3°. En début de nuit, allongés sur les matelas de la terrasse du refuge, nous avons savouré une ambiance exceptionnelle : telle des comètes, les étoiles filantes traçaient de longs panaches lumineux sous une voie lactée, magnifique.  Des éclairs de chaleur, lointains, illuminaient à intervalles presque réguliers les hauts-sommets de l'Oisans. Le silence était juste bercé par l'eau qui, en bas, coulait dans le lit rocheux des torrents...

A 5h30 avant l'aube, au sud seuls quelques nuages cachaient les étoiles. J'ai réveillé nos deux randonneurs Belges pour qu'ils tentent de redescendre à la Bérarde, avant le mauvais. Vers 7h les nuages ont envahit l'Oisans, vite accompagnés des premières averses. Au moment où nos randonneurs atteignaient le bas de la moraine, le premier coup de tonnerre a fait gronder la montagne. Toute cette journée de lundi devrait être bien perturbée avec des cumuls d'eau qui pourraient atteindre les 40mm et de la neige autour des 3000m.

Le guide qui était samedi dans l’enchaînement "Chapoutôt/Mayer-Dibona" sur la 3ème Dent m'a envoyé des photos accompagnées de quelques mots "Bien rentrés après cette fantastique virée à la 3ème dent... mais un peu déçu quand même de n'avoir pas croisé là haut la version bouquetin de Dibona !... La voie vaut effectivement très largement la comparaison avec la Pierre Allain pour la beauté et l'intelligence de l'itinéraire... Cerise sur le gâteau du jour, l'ambiance seuls au monde sur les arêtes de la Meije et les lumières de fin d'été sur le glacier... "

Merci Nicolas !

Ce soir nous serons sans doute seuls au refuge.

Bonne journée,

Face Sud de la troisième Dent (Chapoutôt/Mayer-Dibona). Photos Nicolas Draperi.

Dimanche 12 août :

à 8h,

il fait doux (4,5°) et grand beau temps sans un nuage.

Hier avec le retour de la chaleur, la zone touchée par l'éboulement sur le Glacier Carré a continué de purger naturellement. La cordée qui a grimpé l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel a témoigné de très fréquentes chutes de blocs qui dégringolaient sous la rive droite du Glacier Carré. Nous n'avons pas encore une idée précise de l'étendue des purges restantes. Le glacier Carré n'étant pas accessible à pied dans les conditions actuelles, seul le survol de l'hélico des secours nous permettra d'avoir un regard sur la situation là-haut.

En attendant la Meije est toujours aussi déserte. Ce matin nous avions 4 cordées d'alpinistes, trois pour le Râteau par la Nord-Est et une pour "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest. Les randonneurs eux profitent de ce beau temps et, malgré la situation, de la bonne ambiance qui règne au refuge.

Ce soir nous n'accueillerons que cinq passagers au refuge. Le mauvais temps annoncé pour lundi a dissuadé nombre de randonneurs et alpinistes. Demain il est possible que nous recevions de 30 à 50 mm d'eau avec une limite pluie-neige qui pourrait descendre jusqu'à 2800m.

Bonne journée

On aperçoit  bien sur cette photo du Parc National des Ecrins, la "petite tour" située dans le "coin en haut à gauche" du Glacier Carré (juste à la limite du soleil) . C'est cette tour de la taille d'un immeuble (de 3 étages ?) qui est tombée le 7 août...
On aperçoit bien sur cette photo du Parc National des Ecrins, la "petite tour" située dans le "coin en haut à gauche" du Glacier Carré (juste à la limite du soleil) . C'est cette tour de la taille d'un immeuble (de 3 étages ?) qui est tombée le 7 août...
Ce qui reste dans le "coin en haut à gauche" du glacier Carré (vers 3700m) après l'effondrement de la Tour, le 7 août à 6h15 du matin (Photo PGHM).
Ce qui reste dans le "coin en haut à gauche" du glacier Carré (vers 3700m) après l'effondrement de la Tour, le 7 août à 6h15 du matin (Photo PGHM).

Samedi 11 août :

à 9h,

il fait 5° avec un grand beau temps intégral.

Ce matin à 4h30 deux cordées (une avec guide et une cordée des Pays-Bas) se sont engagées pour l'enchaînement "Chapoutôt/Mayer-Dibona" avec une sortie magnifique (dièdre Stoffer) au sommet de la 3ème Dent des Arêtes de la Meije. Une autre cordée avec guide monte actuellement vers le Râteau-Est par l'Arête Nord-Est. Deux jeunes grimpent l'Arête de la Convention sur la Pyramide Duhamel dans une belle ambiance, tout proche de la grande face sud de la Meije. Une cordée monte vers la Brèche de la Meije et une par "l'Horreur du Bide". Des randonneurs sont repartis bien contents d'avoir partagé une soirée dans ce refuge haut-perché...

Pour l'équipe du refuge, nous avons un peu de mal à nous y habituer : cette nuit nous avons dormi sur la terrasse sous un tapis d'étoiles....mais il n'y avait là-haut aucune loupiotte, aucun mouvement de vie... la  voie normale de la  Meije est restée désespérément déserte !  Et ce soir, samedi 11 août par grand beau temps nous serons bien contents d'accueillir...  une douzaine de passagers (seulement) !

Une reconnaissance de l'évolution des purges naturelles, au Glacier Carré se déroulera sans doute aujourd'hui. Dès que possible on vous tient au courant, ici.

Bon weekend,

Alors que le soleil se cache derrière la montagne, les passagers du refuge observent l'arrivée d'une cordée qui descent de la brèche de la Meije après avoir remontée les Enfetchores depuis la Grave.........
Alors que le soleil se cache derrière la montagne, les passagers du refuge observent l'arrivée d'une cordée qui descent de la brèche de la Meije après avoir remontée les Enfetchores depuis la Grave.........

Vendredi 10 août :

à 7h,

ll fait 3° avec quelques nuages résiduels. Le beau temps devrait être de retour au moins jusqu'à dimanche compris. Comme annoncé par Météo-France la perturbation d'hier a été relativement courte mais conséquente avec une baisse temporaire et marquée des températures. Nous avons pris 30mm d'eau dans le pluviomètre. La limite pluie-neige est descendue jusqu'à 2800m. Au dessus de 3600m nous estimons à 15cm (ou +) la neige qui tient au sol (à confirmer). Cette nuit, le vent de sud-ouest cumulé avec la chaleur emmagasinée dans les roches, ont quasiment fait disparaître la neige fraîche sous 3400/3500m.

Pour la situation sur le glacier Carré suite aux éboulements (voir ci-dessus), nous échangeons avec le PGHM et les guides pour réaliser une mission de reconnaissance qui pourrait permette d'évaluer la progression (ou non) des purges naturelles. Nous vous tiendrons informé ici dés que possible.

Hier soir nous n'avions qu'une seule cordée au refuge. Ce matin elle est en "grasse-mat" et devrait aller grimper en facette Sud-Ouest avec l'arrivée du soleil.

Ce soir et ce weekend au refuge nous devrions retrouver les cordées qui pourront grimper avec le beau temps (voir ce qui est possible de réaliser dans l'info ci-dessus ).

Bonne journée

Ce matin vers 7h, à gauche le gendarme crochu en aval de la Meije Orientale et le sommet du Pavé (3823m) au-dessus du  Col du même nom. Avec un peu de neige fraîche au-delà de 3500m.
Ce matin vers 7h, à gauche le gendarme crochu en aval de la Meije Orientale et le sommet du Pavé (3823m) au-dessus du Col du même nom. Avec un peu de neige fraîche au-delà de 3500m.
Vue depuis la terrasse du refuge ce matin à 7h : au fond le glacier de la tête des Fétoules et au premier plan au soleil, l'Aiguille de la Gandolière (3540m). Sous 3500m la neige  fraîche de la perturbation d'hier a quasiment déjà disparu.
Vue depuis la terrasse du refuge ce matin à 7h : au fond le glacier de la tête des Fétoules et au premier plan au soleil, l'Aiguille de la Gandolière (3540m). Sous 3500m la neige fraîche de la perturbation d'hier a quasiment déjà disparu.

Jeudi 9 août :

à 9h,

il fait 7,1° et le ciel est déjà bien chargé. La dégradation annoncée pour aujourd'hui devrait être assez active (jusqu'à 40mm) avec une limite de la neige qui pourrait descendre juste au-dessus du refuge... (à suivre).

Avec les cordées et les randonneurs présents hier soir au refuge nous avons discuté des suites de l'éboulement au dessus du glacier Carré et de ses causes probables. Des blocs gros comme des immeubles qui se détachent vers 6h du matin à 3700m, à minima ça questionne... Clairement cet été au refuge nous ressentons une "douceur", une chaleur quasi-permanente, de jour comme de nuit. En juillet 2018 nous n'avons eu qu'une seule fin de nuit proche de 0° (0,7°) alors que d'habitude les températures négatives sont régulières, à 3100m la nuit. Ce matin nous avons comparé nos relevés de températures quotidiennes sur le "En Direct" en prenant de façon aléatoire les mois de juillet 2011, 2014 et 2018. Impressionnant !

Moyenne des relevés journaliers

en juillet 2011 : 1,4°, en juillet 2014 : 1,7°, en juillet 2018 : 4,2°.

Ce n'est en rien une étude, juste nos relevés. Mais cela correspond à ce que nous ressentons et à ce que nous observons, notamment sur le recul annuel des glaciers et l’accélération des éboulements. Le réchauffement climatique en haute-montagne ce n'est pas un débat, ce n'est pas une opinion, c'est une réalité, violente !

"La montagne est belle... mais elle s’abîme", malgré cette gravité, la soirée et nos échanges ont été bien sympa, bien chaleureux et ce matin les randonneurs et les cordées sont reparties vers la Bérarde... avant la pluie.

Bonne journée

Hier soir, avant notre apéro/planteur au soleil sur la terrasse , nos échanges ont  permis de partager sur cette réalité :  "La montagne est belle... mais elle s’abîme". (Photo Coline Girod, merci !).
Hier soir, avant notre apéro/planteur au soleil sur la terrasse , nos échanges ont permis de partager sur cette réalité : "La montagne est belle... mais elle s’abîme". (Photo Coline Girod, merci !).
8h41 ce matin, avant que la cordée  féminine reprenne le chemin de la Bérarde... on a sorti le rhum pour l'anniversaire d'Adeline !
8h41 ce matin, avant que la cordée féminine reprenne le chemin de la Bérarde... on a sorti le rhum pour l'anniversaire d'Adeline !

Mercredi 8 août :

à 11h,

il fait 7,5° et grand beau temps sur l'Oisans.

Hier soir le refuge était archi-archi complet (44 passagers). Mais ce matin malgré le beau temps il n'y a strictement personne sur le Grand Pic de la Meije. Pour nous l'équipe du refuge, ça fait bizarre, très bizarre.... personne sur la Meije !!

Et pourtant elle est toujours là, aussi belle... en la regardant ce matin elle faisait rêver bien fort... mais non, pas ces jours-ci... le gros éboulement d'hier matin rend très hostile (temporairement dangereuse)  la montée sous le glacier Carré. Il faut attendre que les blocs instables purgent ou se stabilisent... Nous allons observer, quotidiennement, l'évolution du Glacier Carré (avec les guides et les secouristes) et on vous tiendra ici au courant, au mieux...

Ce matin les cordées se sont réparties sur la troisième Dent (enchaînement Chapoutôt/Mayer-Dibonna)  en trois cordées, sur le Râteau par l'Arête par la Nord-Est avec 5 cordées.

Bonne journée

Hier après midi, petite sieste à 3100m sur la DZ du Promontoire....
Hier après midi, petite sieste à 3100m sur la DZ du Promontoire....

Mardi 7 août :

à 10h15,

il fait 6,1° et l'Oisans est bien ensoleillé.

Ce matin vers 6h15 un éboulement extrêmement important a secoué la montagne.

D'énormes blocs de glace et de roche ont dégringolé depuis le haut de la rive droite du glacier Carré. Plus bas au niveau de la dalle Castelnau un guide et son client ont été blessés (le guide assez sérieusement). Merci aux secouristes du PGHM et à l'équipage de la sécurité civile de Grenoble pour les opérations de secours. Bon rétablissement à Titou et à son client. Les deux autres cordées engagées sur la Traversée sont saines et sauves ainsi que celle de la Pierre Allain.

Une inspection des lieux du départ de l'éboulement est en cours par le PGHM.

 

L'accès au Grand Pic de la Meije

est absolument déconseillé

pour plusieurs jours...

 

Des gros blocs rocheux sont en situation instable juste juste dans l'axe de la montée vers le Grand Pic. Dans l'attente d'une purge (naturelle ou provoquée) tout le secteur de la Muraille Castelnau au Glacier Carré est fortement exposé. L'accès au Fauteuil et donc à toutes les voies en face Sud du Grand Pic (Pierre Allain, Mitchka...) sont déconseillés.

Plus d'informations ici

dans les heures qui viennent....

Le haut du Glacier Carré ce matin. Vers 6h15 un gros piton rocheux  s'est détaché (au niveau de l'ombre du rocher juste au-dessus de la glace) entrainant de la glace sur 2 à 3 métres d'épaisseur  (Photos Pghm).
Le haut du Glacier Carré ce matin. Vers 6h15 un gros piton rocheux s'est détaché (au niveau de l'ombre du rocher juste au-dessus de la glace) entrainant de la glace sur 2 à 3 métres d'épaisseur (Photos Pghm).

Lundi 6 août :

à 7h,

il fait 6,2° avec un voile nuageux assez présent, mais qui laisse apparaître le soleil.

Hier, comme annoncé,  les nuages sont arrivés assez vite en début d'après midi, le tonnerre a commencé à gronder vers 15h, les cordées de la Meije étaient dans la descente du Doigt de Dieu. Une cordée était également à la descente juste à la sortie du couloir Duhamel. Les orages ont tourné autour, certains, très localisés, ont été forts (la route a été momentanément coupée au Étages, avant la Bérarde) mais ici vers la Meije nous n'avons pris au total que 10mm d'eau.

Cette période caniculaire et orageuse dissuade nombre de cordées, la fréquentation de la haute montagne et des refuges est devenue bien calme...

Ce matin, une cordée écossaise s'est engagée vers la Grand Pic de la Meije (en aller et retour), un alpiniste allemand en solitaire est aussi parti pour le sommet. Une cordée a préféré prendre le chemin de la Bérarde et une autre cordée de 3 grimpeurs tente "l'Horreur du Bide".

Bonne journée

Quel point commun entre...

... des salades vertes, des melons, un gâteau creusois aux noisettes, une bouteille de Rhum de la Guadeloupe, des truites pêchées à 2400m qui ont passé les Enfetchores et la brèche de la Meije...?  Tout a été monté dans les sacs à dos des passagers du refuge du Promontoire. Un super grand merci à tous !

Dimanche 5 août :

à 8h,

il fait 8° avec quelques très légers voiles nuageux et un soleil dominant. Hier soir nous n'avons eu ni orage ni averse sur la Meije. Les éclairs ont illuminé une partie de nuit mais ils étaient plus au sud.

Ce matin encore, au regard des prévisions météo, les réveils ont été très matinaux (3h). Avec cinq cordées pour la Traversée de la Meije (dont trois avec guides). Hier deux guides nous ont rappelé après la Traversée pour nous faire part des conditions : sur la Meije, elles sont partout très bonnes ! Avec juste un point de vigilance : la grande crevasse qui barre la descente du glacier sous le Doigt de Dieu sera bientôt infranchissable (le pont de neige ne va pas tenir longtemps). Il faudra alors contourner très largement sur la droite.

Une cordée s'est engagée plus tardivement sur la Pyramide Duhamel (Arête de la Convention). Un bel itinéraire relativement court (6h en aller et retour depuis le refuge). Des randonneurs profitent du calme et du soleil sur la terrasse du refuge.

Après un mois de juillet qui a vu un nombre exceptionnel d'alpinistes sur nos hauts massifs de l'Oisans, cette première semaine d'août est plus calme. La répétition quotidienne du risque d'orage fait patienter nombre d'alpinistes en altitude plus modeste.

Bon dimanche,

Message familial: à 3h cette nuit "pile poil à l'heure du réveil pour la traversée de la Meije", Léni est arrivé sur terre ! La mère (Mélissande), le père (Kolia) et... mon premier petit-fils vont très bien. Bises à toutes et tous depuis tout là haut !

Au fond le Rateau (3808m), au premier plan la quatrième Dent des Arêtes de la Meije, vu par la cordée engagée dans la sortie Chaud en face Sud Directe du Doigt de Dieu. Voir le petit album avec un clic sur la photo.  Merci ADN Montagne/ Seb Ibanez
Au fond le Rateau (3808m), au premier plan la quatrième Dent des Arêtes de la Meije, vu par la cordée engagée dans la sortie Chaud en face Sud Directe du Doigt de Dieu. Voir le petit album avec un clic sur la photo. Merci ADN Montagne/ Seb Ibanez

Samedi 4 août :

à 8h30,

il fait 6,9° et grand beau temps sur l'Oisans.

En début de nuit il a plu près de 10mm d'eau. Les premiers orages ont démarré vers 17h plus au Sud du coté des Bans et des Rouies. Du coté de la Meije les orages ont attendu 21h environ. Toutes les cordées étaient rentrées depuis un bon moment !

Ce matin nous avons réveillés très tôt (3h30) les cinq cordées (toutes avec des guides) qui se sont engagées pour la Traversée de la Meije. A 8h nous avons observé l'arrivée des premières cordées vers le passage du "Cheval Rouge" juste sous le sommet !

Au petit déjeuner il y a encore beaucoup de passagers, des randonneurs, qui profitent de l'arrivée du soleil sur la terrasse du refuge. Parmi eux une famille New-yorkaise montée pour la première fois passer une nuit en haute-montagne !

Bonne journée

Après l'héliportage de jeudi, nos 60kg de pain intégral bio ont été exposés plusieurs heures au soleil sur la terrasse du refuge, pour une meilleure conservation (environ 4 semaines par ici).
Après l'héliportage de jeudi, nos 60kg de pain intégral bio ont été exposés plusieurs heures au soleil sur la terrasse du refuge, pour une meilleure conservation (environ 4 semaines par ici).

Pour retrouver le "En Direct" de juin et juillet 2018,

(c'est déjà dans les archives)

regardez par ici