Bienvenue au pays de la

"Reine Meije"

 

Emblématique de l’Oisans, avec ses 3983 m, le sommet de la Meije forme, avec ses voisins immédiats (Râteau et Pavé), une barrière impressionnante séparant la vallée de La Grave au nord de celle de La Bérarde au sud. Située au cœur du Parc national des Écrins, la Meije est un site alpin exceptionnel.

 

"Quel nom symbolique à la douce sonorité. Il reflète bien la relation particulière qu'entretiennent les alpinistes du monde entier avec ce fier sommet des Ecrins. Un mélange d'admiration et de respect, un peu d'appréhension aussi, et, surtout une envie bien réelle, un jour, de cheminer en plein ciel sur ces arêtes effilées."

Paulo Grobel

Début d'automne sur le Grand Pic (3983 m), les arêtes de la Meije et le refuge (au niveau des glaciers sur l'arête du Promontoire).
Début d'automne sur le Grand Pic (3983 m), les arêtes de la Meije et le refuge (au niveau des glaciers sur l'arête du Promontoire).

"Le seul nom de la Meije provoque chez les alpinistes Français une sorte de fièvre. L'élan et la beauté de la montagne, de ses piliers et de ses arêtes, peuvent suffire à expliquer cet engouement à nul autre pareil".

Pascal Sombardier

"Allez-y donc. Allez-y avec envie, avec allégresse, et avec humilité. Allez-y pour savourer ce cheminement félin, tout en intelligence, si habile à se jouer des ruses de la paroi. Dans le haut, laissez-vous emporter par le grain de folie qui vous jettera au milieu des toits les plus improbables, dans un gaz digne des Dolomites."

Pierre Chapoutot

(à propos de la "directe sud")

Nathalie dans la dernière longueur au Grand Pic de la Meije. (photo Paulo Grobel)
Nathalie dans la dernière longueur au Grand Pic de la Meije. (photo Paulo Grobel)

"C'est sans doute la plus belle course de l'Oisans

et cela est vrai non seulement pour celui qui y va pour la première fois et la découvre, mais aussi pour celui qui la fait pour la cinquième ou la dixième fois...

Arriver au Grand Pic est toujours une joie, un "moment", et de là, voir les arêtes est toujours un émerveillement."

Gaston Rébuffat

Nathalie et Frédi Meignan, les gardiens du refuge du Promontoire.

Téléphone : 04 76 51 90 31

Contact par ici. 

Le refuge sera gardé à partir du 18 juin.
Pour avoir les dernières infos cliquez sur "En direct"