Archives du "en direct"

Août et début Septembre 2017

Dimanche 10 septembre :

à 10h,

depuis Freydières où le le ciel est plutôt nuageux avec quelques éclaircies et du vent du nord.

En Oisans, il fait grand beau temps au dessus de 3000m et plus bas les premières trouées apparaissent. Mes collègues encore en refuge confirment des chutes de neige qui ont bien plâtré toutes les parois dès 2500m. A l'Aigle (3450m), Louis estime à plus de 20/25cm de fraîche et "tout est blanc". A Adèle Planchard (3160m), Noémie qui prépare sa descente, a plus de 10 à 15cm malgré le vent qui a bien soufflé la poudreuse. Au Chatelleret, Charles a eu de la neige au refuge (2225m) et "toutes les faces ont vraiment blanchi". Eux aussi préparent l'héliportage de fermeture qui devrait avoir lieu demain lundi. Tous disent que l'ambiance est bien fraîche et magnifique !

Notre remontée envisagée demain pour le début des travaux de purge autour du refuge devrait être repoussée de quelques jours. Les décisions seront prises lundi matin.

Bon dimanche

Malgré le vent la neige d'hier soir a plutôt bien collé. Merci à Jeff et Joce, nos collègues du refuge des Ecrins pour cette photo du Dôme des Ecrins ce dimanche matin. Bonne journée !
Malgré le vent la neige d'hier soir a plutôt bien collé. Merci à Jeff et Joce, nos collègues du refuge des Ecrins pour cette photo du Dôme des Ecrins ce dimanche matin. Bonne journée !

Samedi 9 septembre :

à 9h30

depuis Freydières où la pluie annoncée, arrive probablement pour toute la journée.

Pour de nombreux collègues gardiens de refuge dans le massif, ce weekend pluvieux ou neigeux est le dernier de la saison (Chatelleret, Pilatte, Adèle Planchard, la Selle, le Pavé, chalet Alpin la Bérarde, Alpe du Pin...) d'autres continuent jusqu'au 17 septembre (l'Aigle, les Écrins, Villar d'Arène, Glacier Blanc, Font Turbat), La Lavey et le Soreiller probablement encore une semaine plus tard.  La gardienne du refuge Temple-Écrins en cours de rénovation devrait rester jusqu'en Octobre. Et nous au Promontoire, fermé (interdit) depuis le 31 août, nous allons... remonter pour garder le refuge (toujours interdit d'accès) pendant les travaux de purge puis sur le bâtiment. Soit probablement jusque fin octobre.

La neige annoncée pour aujourd'hui va peut-être compliquer ou retarder l'installation de l'équipe chargée de préparer les travaux de purges, envisagée pour lundi matin... (à suivre).

Bonne journée bien humide....

 

Vendredi 8 septembre :

à 7h,

depuis Freydières avec du grand beau temps.

Nous étions hier toute la matinée au refuge et "ça le fait" à chaque fois que je remonte là haut, nous retrouvons vraiment une ambiance de rêve... la Bérarde et le bas du vallon des Étançons était sous une mer de nuages assez compacte, au dessus nous étions baignés de soleil et plongés dans le grand calme. J'ai aperçu un randonneur seul sur la moraine et une cordée qui avait bivouaqué au pied de l'arête du Promontoire.

Mais nous sommes montés pour... travailler, avec un ingénieur bâtiment et un responsable FFCAM. Bilan : nous aurons trois semaines de travaux pour remettre le refuge en état de marche (essentiellement, paroi extérieur, murs intérieurs, plafonds et cuisine). Mais rétrospectivement nous avons eu de la "chance" : le bloc qui a impacté la paroi nord du refuge a évité de justesse les poteaux de la structure acier du refuge pour être amorti et renvoyé par plusieurs couches beaucoup plus souples. Certes la paroi est défoncée, la cuisine est à refaire et plusieurs éléments de murs et plafonds sont à reprendre, mais la structure du refuge a été préservée. Ces travaux sur le refuge ne pourront commencer seulement après les opérations de purge. Soir probablement en octobre.

L'équipe spécialisée qui va monter en urgence pour engager les 15 à 20 journées de sécurisation de " la bosse" au dessus du refuge pourrait s'installer au refuge peut-être dès lundi. Cet automne pendant toute la période des travaux je vais donc remonter régulièrement là haut,  en alternance avec un aide gardien.

Bonne journée,

Hier matin lors de l'inspection des dégats suite aux chutes de blocs. Merci à vous !
Hier matin lors de l'inspection des dégats suite aux chutes de blocs. Merci à vous !

Jeudi 7 septembre :

à 6h30

depuis Freydières, le ciel est nuageux.

Je pars maintenant pour la Bérarde, nous allons au refuge avec un ingénieur bâtiment et un responsable de la FFCAM pour faire l'état des lieux du bâtiment pour préparer les travaux qui devront se dérouler après les 15 à 20 jours de purge nécessaires au dessus du refuge.

Juste une semaine après les chutes de blocs sur le refuge, il faut apprécier la forte réactivité des partenaires concernés, d'abord la FFCAM qui a réagi et s'est immédiatement engagée mais aussi la commune de St Christophe en Oisans, le Parc National des Écrins, les services de secours, les professionnels sans compter tous ceux qui continuent à proposer leur aide... Le chantier va être sans doute assez long et probablement rude à cette altitude à l'automne, mais nous devrions pouvoir y arriver avant l'hiver....

Et puis vous êtes incroyablement nombreux à nous accompagner dans cette vie magnifique et parfois rude que nous menons dans cet "autre monde", là haut en haute montagne, près de 5 mois par an. En un an depuis septembre 2016 vous avez été plus de 217 000 visiteurs sur le site internet du Promontoire. Vous êtes de plus en plus, un peu avec nous... un très très grand merci à tous !

A demain.

Nous avons eu des échanges bien intéressants, à 3100m, avec les agents du Parc National des Écrins et les géologues sur les différentes techniques envisageables pour sécuriser le refuge en préservant au mieux le milieu naturel. Merci à vous !
Nous avons eu des échanges bien intéressants, à 3100m, avec les agents du Parc National des Écrins et les géologues sur les différentes techniques envisageables pour sécuriser le refuge en préservant au mieux le milieu naturel. Merci à vous !

Mercredi 6 septembre :

à 7h30,

depuis Freydières avec un ciel couvert.  

Hier matin, avec deux géologues d'une entreprise spécialisée et deux agents du Parc National des Écrins, nous avons  passé au peigne fin toute la zone dite de "la bosse" juste au dessus du refuge. Nous avons clairement identifié le point de départ des blocs qui sont tombés mercredi soir, pour partie sur le refuge. Ces chutes de pierres ont déstabilisé un peu plus des zones probablement déjà instables et qui pourraient clairement menacer le refuge à nouveau. Plusieurs mètres cubes de roches sont en jeu... L'urgence de travaux de purge est confirmée. Les géologues estiment qu'une quinzaine de journées de travail sont nécessaires pour sécuriser le refuge. Nous espérons que la météo sera favorable et que le chantier de purge pourra démarrer au plus vite (peut être lundi 11 septembre). Si tout se passe bien... les travaux de remise en état du refuge pourrait donc suivre en octobre (à confirmer).

Voir plus de photos sur le travail effectué hier matin.

Je remonte demain jeudi au refuge avec un ingénieur bâtiment et un responsable de la FFCAM pour faire un état des lieux des dégâts sur le refuge et déterminer si la structure a ou non été touchée.

Sinon autour du refuge qui focalise toute notre attention en ce moment, la Meije est toujours là, toujours aussi imposante et belle et quasiment en condition pour la Traversée des arêtes.

A demain

Et encore une fois un très grand merci à tous. Il m'est impossible de répondre à tous vos messages et encouragements. C'est super sympa!

Hier matin, un géologue lors du travail d'évaluation des risques de chutes de blocs au dessus du refuge. Merci à vous !
Hier matin, un géologue lors du travail d'évaluation des risques de chutes de blocs au dessus du refuge. Merci à vous !

Mardi 5 septembre :

à 6h,

depuis Freydières avec le beau temps.

Je pars maintenant retrouver deux géologues pour rejoindre le refuge du Promontoire. Ils vont réaliser l'évaluation la plus précise possible des purges nécessaires et envisager la pose de capteurs pour mieux comprendre d'éventuels mouvements de la roche. Les travaux de purge devraient se dérouler dans les jours qui suivent. Et viendra après, l'état des lieux du refuge et les travaux sur le bâtiment.

Dès que possible je partagerai les infos (peut être de là haut tout à l'heure...)

à*

Après l'intervention pour dégager un bloc tombé sur la terrasse du refuge, un secouriste CRS rentre les barres à mine dans l'hélico de la Sécurité Civile sur la DZ du Promontoire (3100m)
Après l'intervention pour dégager un bloc tombé sur la terrasse du refuge, un secouriste CRS rentre les barres à mine dans l'hélico de la Sécurité Civile sur la DZ du Promontoire (3100m)

Lundi 4 septembre :

à 9h,

depuis Freydières avec du beau temps très légèrement voilé.

Presque étonnant de "faire" la rentrée des classes avec nos enfants (LeÏla en seconde et Yoska en 4ème)... depuis 10 ans à cette période nous avons toujours été là haut au refuge !

Ces jours ci la Meije devrait rester assez tranquille, la neige sur les parois et le refuge interdit d'accès vont un peu compliquer les montées par là haut. Si j'ai des retours de cordées engagées sur la Meije je les partagerais ici.

Même temporairement éloignés de la Meije, de ses alpinistes et de ses refuges, il y a un moyen de revivre un peu de chouettes moments vécus là haut. Et il y a de petits bijoux : le documentaire "Les Enfants de la Meije" réalisé par Marc de Langenhagen pour "Chroniques d'en Haut" sur France 3, est de ceux là ! Sur le livre d'Or, Joël écrit : "Je viens de regarder "les enfants de la Meije". C'est une vraie tranche de bonheur. C'est presque aussi bon que d'arriver dans un de vos refuges. Merci ". Et "cerise sur le gâteau", le Festival International du Film Alpin des Diablerets (Festival Suisse qui connaît un succès grandissant) vient d'attribuer le prix des Guides aux "Enfants de la Meije" ! Bravo Marc et toutes les équipes engagées sur cette réalisation, bravo "Chroniques d'en Haut" pour cette belle reconnaissance ! Une vidéo qui après sa diffusion en mars dernier sur France 3, rencontre un succès marqué sur internet.

Nous allons probablement remonter cette semaine au refuge dans le cadre de la préparation des travaux à venir, nous vous tiendrons informé ici.

Bonne journée,

le Festival International du Film Alpin des Diablerets (Suisse) a décerné le Prix des Guides au documentaire  "Les Enfants de la Meije" ! Bravo aux équipes de CDH !

 

Dimanche 3 septembre :

à 10h30,

depuis Freydières où il fait plutôt un beau temps frais.

Nos collègues sont tous là haut dans leur refuge et nous... en bas ! Du coup je les ai appelé ce matin. Louis à l'Aigle est seul dans son refuge à 3400m depuis 5 jours, hier c'était tempête de neige, les cordées qui avaient engagé la montée vers l'Aigle ont toutes fait demi tour. Il estime à 30 cm les dernières chutes de neige mais avec un vent très fort qui a rappé certaines zones et formé de très grosses accumulations par endroit. Charles au Chatelleret me dit qu'il fait frais (1° à 10h) et que la neige commence en haut de la moraine (2800m). La Meije est bien blanchie mais pas les voisins (Pointe des Aigles, Pic Nord du Clos des Cavales, Replat...). Selon Météo-France les températures ne vont commencer à se radoucir qu'à partir de demain lundi après midi.

D'habitude quand nous quittons le refuge en fin de saison, on s'y prépare sur plusieurs jours, on met le refuge en mode hivernage, on range, protège, purge, évacue, on se projette déjà dans la réouverture du printemps, on stock de l'eau dans les gamelles en cuisine, on laisse des ingrédients, des boissons, des consignes à tous ceux qui vont passer là haut à l'automne ou en hiver... en ce début septembre, rien de tout ça. La rupture est un peu brutale...

Dès que possible nous vous tiendrons informé ici du calendrier des travaux de purge et ceux sur le bâtiment.

Merci à tous, à demain,

Les collègues gardiens sont bien sympas, on est bloqué en bas et pour nous remonter le moral ils nous font passer des photos de ce que nous aurions dû vivre là haut.... et voila la Meije ce matin vu depuis le Chatelleret ... Merci Charles et Sylvia !
Les collègues gardiens sont bien sympas, on est bloqué en bas et pour nous remonter le moral ils nous font passer des photos de ce que nous aurions dû vivre là haut.... et voila la Meije ce matin vu depuis le Chatelleret ... Merci Charles et Sylvia !
Et nous on a juste.... le Dauphiné Libéré de ce dimanche 3 septembre qui revient en Une et en page intérieure sur la fermeture du Promontoire....
Et nous on a juste.... le Dauphiné Libéré de ce dimanche 3 septembre qui revient en Une et en page intérieure sur la fermeture du Promontoire....

 

Samedi 2 septembre :

à 7h30,

depuis Freydières où le vent du nord et les nuages crées une ambiance un brin automnale... Et il neige sur la Meije !

Hier nous avons pu profiter d'une trouée dans la couverture nuageuse pour retourner au refuge avec les services spécialisés de la préfecture, les secouristes CRS, l'équipage de la Sécurité Civile et directeur adjoint de la FFCAM. Si à l'échelle de la Meije et ces montagnes gigantesques l'éboulement peut sembler mineur, au total ce sont probablement des centaines de kilos de roche qui sont tombés sur le refuge et ses abords. Les blocs sont bien partis de la "bosse" située juste au dessus à droite du refuge (sur le départ de la voie normale de la Meije). Les causes de ces départs de blocs ne sont pas encore clairement établies. Il paraît certain qu'une partie de la zone a été bousculée, déstabilisée au moins en surface et d'autres gros blocs sont en équilibre menaçant. Le refuge est donc maintenu fermé et l’accès au lieu strictement interdit (avec risque de nouvelles chutes de rochers sur le refuge). Des travaux de purges avec protection du bâtiment devraient débuter très rapidement (à suivre ici). Puis des travaux de remise en état du refuge (murs, plafonds, placards, couverture extérieure) pourront débuter après vérification que la structure métallique n'ai pas souffert. Il est clair que la saison estivale est bien terminée au refuge du Promontoire et pour partie sur la Meije (depuis le 30 août au soir).

Un très grand merci à vous tous... nous recevons de très nombreux messages (par mail, facebook, téléphone et sur le livre d'Or). Des soutiens, de la solidarité, de l'amitié et de l'espoir que le refuge puisse retrouver une belle vie au plus tard pour la saison de ski de rando au printemps 2018. C'est bien sympa, vraiment merci.

Dans la semaine qui vient nous allons être amenés à remonter là haut dans le cadre de la préparation des travaux, nous vous tiendrons informé ici. Merci à tous.

L'Hélico de la Sécurité Civile de Grenoble, hier lors du survol d'inspection de la "bosse" au dessus du refuge. Merci à vous.
L'Hélico de la Sécurité Civile de Grenoble, hier lors du survol d'inspection de la "bosse" au dessus du refuge. Merci à vous.
C'est avec un pincement au coeur, qu'hier j'ai revu ces superbes montagnes... nous devons rester en bas, le refuge est fermé ! Mais au printemps le Promontoire sera en état pour retrouver le ski alpinisme dans ce monde merveilleux...
C'est avec un pincement au coeur, qu'hier j'ai revu ces superbes montagnes... nous devons rester en bas, le refuge est fermé ! Mais au printemps le Promontoire sera en état pour retrouver le ski alpinisme dans ce monde merveilleux...

Vendredi 1er septembre :

à 7h,

depuis Freydières avec un temps couvert.

Début septembre un peu particulier pour nous les gardiens du refuge et pour les alpinistes ou randonneurs qui comptaient monter vers la Meije dès que la météo le permettrait... nous sommes en bas, le refuge est officiellement fermé... une chute de pierres, inédite sur le refuge depuis sa première construction en 1901, nécessite d'essayer de comprendre ce qui s'est passé mercredi soir (voir le post de jeudi 31). Ce matin si la couverture nuageuse le veut bien, nous allons essayer de rejoindre le refuge avec des agents du service spécialisé (Restauration des Terrains en Montagne) de la préfecture de l'Isère. Nous ferons également un premier état des lieux des dégâts sur le refuge. Nous vous tiendrons informé ici.

Pour le début de ce weekend Météo France annonce de la neige à basse altitude (peut être 5 à 15 cm dès 2300m en Oisans....). Une toute petite "bouffée d'air frais" pour nos glaciers !

A demain matin...

Pour joindre les gardiens du refuge

passer par notre téléphone personnel au 04 76 51 90 31.

Dauphiné Libéré du jour
Dauphiné Libéré du jour

Jeudi 31 août :

à 8h,

depuis Freydières avec un temps pluvieux.

Hier après midi je suis descendu en vallée, pour la durée de la perturbation en cours, avec l'objectif de remonter au refuge ce vendredi matin.

Il n'y avait aucune cordée ou randonneurs hier soir au Promontoire, seuls Guillaume mon aide gardien et Marion, stagiaire, étaient au refuge. A la tombée de la nuit, ils m'appellent très inquiets, plusieurs rochers viennent de tomber sur le refuge, 'apparemment en provenance de la "bosse" au dessus à droite du refuge. La petite cabane où nous rangeons le matériel est défoncée, un gros bloc a atterri sur la terrasse et d'autres blocs ont cogné le mur de la cuisine provoquant des dégâts, notamment a proximité des installations de gaz. Malgré le mauvais temps et la nuit, en lien avec les services de secours, je leur demande d'évacuer le refuge et de se réfugier au Chatelleret.

A partir de ce matin le refuge du Promontoire est officiellement et temporairement fermé (inaccessible au public, par arrêté du maire de St Christophe en Oisans) dans l'attente d'une fenêtre météo qui nous permettra de remonter là haut, avec la FFCAM et des services spécialisés, pour faire l'état des lieux d'éventuels nouveaux risques de chutes de pierres et le point sur les travaux à réaliser avant réouverture du refuge...

Nous donnerons ici toutes les infos.

Pour les cordées qui ont passé des réservations pour les jours à venir, vous pouvez considérer que tout est annulé. Confirmez nous par téléphone ou par mail que vous avez bien eu l'information, merci à vous.

Bonne journée... !!

Le refuge du Promontoire est officiellement et temporairement fermé à partir de ce jeudi 31 août au matin (voir ci dessus)
Le refuge du Promontoire est officiellement et temporairement fermé à partir de ce jeudi 31 août au matin (voir ci dessus)

Merci Marion pour ces photos que tu as prise à l'arrache avant d'évacuer de nuit vers le Chatelleret. Merci à toi. Courage .

 

Mercredi 30 août :

à 7h30,

il fait encore bien doux (7,1°). Tout étoilé cette nuit le ciel s'ennuage d'alto-cumulus vers 3800/4000m. Là haut le vent de Sud-Ouest souffle déjà à 50/60 km/h. Une perturbation conséquente va aborder nos montagnes. Météo-France annonce pour demain du vent à 100 km/h (à 3000m), 30 à 50 mm d'eau et une chute de 10° des températures. Donc de la neige par ici. Bien évidement il n'y aura personne au refuge et en haute montagne au moins ce soir, demain soir jeudi et probablement vendredi... Mais tant mieux, cette petite bouffée de fraîcheur et de neige fera un tout petit peu de bien aux glaciers !!

Ce matin les 5 cordées qui avaient envisagé de gravir la Meije ont changé d'objectif : deux cordées vont sur le Râteau par l'Arête Nord-Est et les cordées du Cnisag (centre national de formation du Pghm) arrivées hier soir de la Traversée du Râteau, se dirigent actuellement vers l'Arête Ouest de la Pointe des Aigles. Quatre randonneurs Nîmois viennent de repartir pour la Bérarde.

Merci aux équipages de la Sécurité Civile, du Pghm et aux secouristes pour deux interventions : lundi matin un jeune partit de chez nous a fait une chute (sans gravité) dans une rimaye au Râteau et au sommet de la Meije un autre jeune a chuté de sa propre hauteur se blessant à la tête (sans gravité).

Bonne journée,

Nous sommes à près de 4000m, au sommet du Grand Pic de la Meije, l'hélico du Pghm de Briançon appui un patin sur un rocher pour récupérer un jeune blessé. Bravo, merci ! Photo Hugo Crochet.
Nous sommes à près de 4000m, au sommet du Grand Pic de la Meije, l'hélico du Pghm de Briançon appui un patin sur un rocher pour récupérer un jeune blessé. Bravo, merci ! Photo Hugo Crochet.

Mardi 29 août :

à 7h,

Il fait 7,3°. A l'instant, avec l'arrivée des premières lueurs du soleil sur les sommets de l'Oisans, les cordées de la Meije, encore présentes sur la terrasse, sortent... les appareils photos. Les couleurs chaudes et douces sont déjà presque automnales. L'ambiance est belle ! La journée s'annonce magnifique, les cordées ne sont pas pressées, deux guides attendent tranquillement qu'il n'y ait plus besoin de frontales pour s'engager sur l'Arête du Promontoire. Pour l'un deux, ce départ pour la Meije est teinté d'une émotion particulière: il y a 50 ans il faisait par ici (à la Bérarde) son premier stage UCPA alpinisme. Ce matin il accompagne son client pour une dernière fois en haute montagne. Il a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle de guide avec... une Traversée de la Meije. Et l'envie de prendre le temps de la savourer. Hier soir au moment de l'apéro tout le refuge a applaudi Michel Vincent. Bravo et un grand merci à toi Michel !

Pour Eric c'est aussi une émotion très forte, voila plus de 35 ans qu'il rêvait de "faire la Meije"... et ce matin ça y est... il est encordé avec son guide, juste au dessus du refuge il grimpe le Pas du Crapaud et il monte vers cette Meije magistrale ! Une journée entière pour réaliser un superbe rêve !

Au même moment juste en dessous sur le glacier, une cordée descend lentement, très lentement vers nous, comme fatiguée... Hier nous les attendions pour le dîner, ne les voyant pas arriver, nous les avons appelé au téléphone, ils étaient encore dans la montée des Enfetchores, nous avons suivi leurs frontales jusqu'à minuit et demi dans la descente de la Brèche de la Meije. Nous leur avons laissé un dîner dans la grande salle avec une lumière allumée comme point de repère pour se diriger dans la nuit noire. A 3h, je me relève, toujours rien, je fais des signaux lumineux vers la Brèche, une petite loupiotte s'allume, ils sont sur le haut du glacier et probablement ils vont attendre le lever du jour pour trouver l'itinéraire. Je leur prépare un bon petit déjeuner, ils vont arriver sous peu... mais la traversée de la Meije ce sera pour une autre année...

Bonne journée !

Mais où est Charlie ? La Meije est impressionnante sous toutes ses faces... face Nord, Sud et même ce petit versant Ouest avec l'arête du Promontoire et la facette Sud Ouest. Vous y aperceverez peut être une cordée (partie gauche à 2 longueurs du bas....)
Mais où est Charlie ? La Meije est impressionnante sous toutes ses faces... face Nord, Sud et même ce petit versant Ouest avec l'arête du Promontoire et la facette Sud Ouest. Vous y aperceverez peut être une cordée (partie gauche à 2 longueurs du bas....)

Lundi 28 août :

à 7h15,

il fait incroyablement chaud pour une fin août à 3100m (8,8°). C'est étonnant comment les humains que nous sommes s'habituent vite à ces températures qui étaient encore "anormales" il y a peu. Nous sommes au refuge depuis 9 ans et je me souviens que les 9° ont longtemps été notre record de canicule nocturne au cœur de l'été (à 3100m). Maintenant nous sommes presque couramment entre les 6 et 9° nocturne, même fin août. La nature de haute montagne à beaucoup plus de mal à s'adapter à cette vitesse du réchauffement et elle souffre...

Ce matin le ciel est au 3/4 couvert par des alto-cumulus peu épais. Selon Météo France nous devrions bénéficier d'une très belle journée mardi et sans doute encore mercredi avant une dégradation jeudi et vendredi.

Deux cordées se sont engagées dans la Traversée de la Meije, une qui avait prévu la "Pierre Allain" préfère rester 24h de plus au refuge pour avoir une belle météo. De même pour une cordée qui est arrivée hier vers 22h de la Traversée du Râteau et qui n’enchaînera que demain par la Meije. Deux grimpeurs vont aller sur "l'Ivresse" en facette Sud-Ouest.

Les conditions : elles sont très bonnes sur la Meije mais le Glacier Carré est délicat (glace), 2 ou 3 broches sont nécessaires. Attention aussi à la brèche de la Meije, la rimaye en versant Nord est un peu technique (broches) et pour la descente en Sud, au départ de la brèche il faut s'écarter de 30m des contreforts du Râteau pour prendre des dalles équipées. Sur le glacier, entre le bas de la brèche et le refuge, ne pas prendre l'ancienne trace visible rive gauche, mais descendre plutôt vers le centre du glacier (attention aux nombreux blocs). Le Col du Pavé ne passe plus. Le Râteau Nord-Est est encore possible mais avec des passages en glace.

Bon lundi,

En bas à droite le col du Pavé (3550m), à gauche l'arête de la Meije Orientale, au fond l'ombre du Grand Pic  portée  jusqu'en Italie. Soleil couchant de rêve en fin de Traversée de la Meije (ici depuis le Doigt de Dieu). Photo Jacky Achard. Merci !
En bas à droite le col du Pavé (3550m), à gauche l'arête de la Meije Orientale, au fond l'ombre du Grand Pic portée jusqu'en Italie. Soleil couchant de rêve en fin de Traversée de la Meije (ici depuis le Doigt de Dieu). Photo Jacky Achard. Merci !

Dimanche 27 août :

à 6h,

il fait encore très doux (7,3°) et le ciel est magnifiquement étoilé. Allongé avec les enfants sur la terrasse du refuge, depuis une petite heure j'observe les loupiottes qui grimpent le Pas du Crapaud puis leurs faisceaux lumineux qui dansent sur les premiers contreforts de la Meije. Durant les premières minutes on entend les voix des guides qui conseillent, encouragent, puis elles s'éloignent vers cette immense muraille dont la silhouette se projette sur un tapis d'étoiles infini... Six cordées se sont ainsi engagées sur la Traversée de la Meije et une pour la Directe Sud du Doigt de Dieu. Hier soir dans une nuit déjà bien noire, Simon le guide qui accompagne 5 jeunes d'un groupe alpinisme nous a appelé à la radio depuis... les étoiles au sommet du Grand Pic: "tout va bien, on est bien installé, bonne nuit...". Profitez bien !

Avant 7h un guide et son amie vont partir pour grimper la belle Arête Ouest de la Pointe des Aigles pour redescendre vers le refuge du Pavé puis Villar d'Arène. Une cordée nous a téléphoné hier soir pour nous informer : ils montent de nuit depuis la vallée pour grimper "Nous partirons dans l'Ivresse" ce matin et au passage sous le refuge ils nous laisseront une boite d’œufs sur un rocher ! Super merci à vous, un très grand merci à tous, en 48h nous avons renouvelé notre stock d’œufs qui commençait à manquer ! C'est super sympa toutes ces cordées qui se sont mis la mission de monter des boites d’œufs et... sans faire d'omelettes durant le trajet !

Un grand merci aussi à l'équipage de la Sécurité Civile et aux secouristes du Pghm de Grenoble: hier vers 19h ils sont montés récupérer une cordée engagée depuis 5h du matin dans la Traversée de la Meije et qui avait juste dépassé le Glacier Carré. Visiblement pas préparée et pas acclimatée pour une course d'alpinisme d'ampleur, la cordée, qui n'avait pas pris à temps la décision de redescendre, se sentait en difficulté. Merci aux secouristes !

Bonne journée à tous

Fin de traversée de la Meije  avec  l'ambiance magique d'un coucher de soleil depuis le sommet du Doigt  de  Dieu ! Merci Rémi pour la photo .
Fin de traversée de la Meije avec l'ambiance magique d'un coucher de soleil depuis le sommet du Doigt de Dieu ! Merci Rémi pour la photo .

Samedi 26 août :

à 7h,

il fait 6,4° et le ciel est bien bien gris. Une petite averse est passée vers 5h (avec 0,7mm d'eau). A l'instant alors que cinq cordées (dont 3 avec guides) viennent de s'engager pour la Traversée de la Meije, une nouvelle averse arrose (un peu) nos alpinistes... (juste sur le passage du Crapaud !). Il faut avoir une bonne confiance dans le bulletin météo, qui annonce un soleil prédominant en cours de matinée, pour s'engager ainsi sur la Meije ! Au petit déjeuner deux cordées (une avec guide) attendent sagement un peu plus d'air sec pour aller grimper "l'Horreur du Bide". Une cordée avec guide partira aussi tout à l'heure pour rejoindre le Glacier Carré et redescendre par ici.

Belle surprise hier en fin de matinée, lors d'un échange radio entre  refuges, une voix connue mais que n'avions pas entendu de l'été nous répond depuis le refuge Adèle Planchard... nous avons un peu de mal à y croire, mais c'est Aurélien ! Gardien du refuge, avec Noémie, il a été lourdement blessé au printemps lors d'un accident de parapente. Engagé dans une longue rééducation, il a pu profiter d'un héliportage destiné aux travaux pour retrouver un tout petit peu son refuge... Une belle bouffée d'oxygène et d'espoir. Bon courage à toi !

Bonne journée à tous,

Terrain de jeux et expériences de vie (suites...), Yoska, notre fils de 12 ans, refait son monde... dans les rochers, vers 3100m, au pied de la Meije .
Terrain de jeux et expériences de vie (suites...), Yoska, notre fils de 12 ans, refait son monde... dans les rochers, vers 3100m, au pied de la Meije .

Vendredi 25 août :

à 7h30,

il fait 5,8° et le ciel est tout bleu ce matin sur l'Oisans. Hier les nuages étaient nombreux mais très peu actifs (1mm d'eau dans le pluviomètre). Il semblerait que la météo se remette au régime instable, comme depuis 2 mois. Le début de semaine anticyclonique que nous venons de passer a presque été une exception pour cette saison 2017. Globalement nous avons le sentiment de ne pas avoir eu beaucoup de mauvais temps, mais quasi toujours des incertitudes, des risques d'orages, de vent, d'averses. Tout ceci, avec malgré tout un soleil assez présent, n'est pas forcément gênant en bas. Mais par ici où à 4000m sur les Arêtes, l'engagement est fort, cette instabilité a été bien compliquée à gérer par les guides, les alpinistes et... les gardiens de refuge de haute montagne (réservations, reports, annulations, re-réservations...) ! Nous aurions bien aimé un petit anticyclone, même seulement sur 15 jours, une période durant laquelle nous n'aurions même pas eu à scruter, interrogatifs, l'évolution des nuages... mais ce sera pour une autre saison !

Ce matin 3 cordées (dont 2 avec guide) se sont engagées sur la Traversée de la Meije et deux cordées de jeunes sur l'Arête Nord-Est du Râteau. Un jeune (trentenaire...) qui dimanche, le jour de l'accident, à dû réchapper de la Pierre Allain est revenu hier soir, avec son père, pour retourner au pied de la Face Sud et remonter le Col du Pavé. Ce soir nous devrions accueillir des cordées assez nombreuses au refuge.

Bonne journée

On aime beaucoup la beauté des nuages depuis... un refuge mais parfois un peu (ou beaucoup) moins... depuis les sommets où les arêtes de la Meije !
On aime beaucoup la beauté des nuages depuis... un refuge mais parfois un peu (ou beaucoup) moins... depuis les sommets où les arêtes de la Meije !

Jeudi 24 août :

à 8h30,

il fait 6,8° et une fine couche nuageuse occupe une partie du ciel. Ce matin trois cordées suisses se sont levées tôt (à 3h30) pour arriver avant les orages au refuge de l'Aigle en réalisant, en ce moment, la Traversée des Arêtes de la Meije. Une cordée de jeunes est partie en reconnaissance d'itinéraires pour de futures grandes courses (Râteau Est et plus tard peut-être la Meije). Un père est monté hier avec son gars de 8 ans. Ils ont joué dans le refuge, observé ce paysage immense, impressionnant, suivi le mouvement des cordées tout là-haut et celles qui redescendaient sur le glacier. Victor va redescendre avec des images "pas habituelles du tout", plein la tête...

Un grand merci à Marion, jeune artiste et montagnarde, qui a réalisé ici un stage de 10 jours. Elle redescend ce matin avec une forte envie de... remonter ! Merci à toi Marion.

Bonne journée à tous,

 

Photos ci-dessous :

Tout juste revenus d'un voyage de 5 semaines dans le grand Ouest Américain, nos enfants Leïla (14 ans) et Yoska (12 ans) sont remontés tout de suite au refuge et ont retrouvé certaines de leurs habitudes, forgées ici depuis 9 ans. Première nuit à 3100m, dehors bien évidement... terrain rocheux terrain de jeux,... guide Suisse accueilli "comme il faut" et les crêpes bretonnes qui prennent de la hauteur... Bien sympa de retrouver les mômes !

 

Mercredi 23 août :

à 7h30,

il fait 6,2° avec une belle journée et des sommets déjà ensoleillés.

Les guides engagés hier sur la Traversée de la Meije nous ont confirmé globalement les très bonnes conditions mais avec un secteur plus délicat : le glacier Carré est en partie en glace, la progression est un peu plus complexe que d'habitude mais pas encore difficile à la montée. Il est bon de prévoir des broches à glace.

Ce matin ce sont sept cordées (dont 6 avec guide) qui grimpent vers le sommet de la Meije et qui enchaîneront avec la Traversée des Arêtes. Une cordée est sur la "Pierre Allain". Une autre va juste monter  sur l'arête du Promontoire jusqu'à l'entrée du Couloir Duhamel, en reconnaissance d'un futur projet pour la Traversée. Une cordée suisse vient de nous saluer avant d'aller sur "L’Épinard Hallucinogène". Pour toutes les cordées avec les conditions météo du jour le voyage dans ce monde extraordinaire devrait être magnifique. Bonne grimpe !

Elle a juste fêté ses 70 ans et vient de réaliser 10 journées de grimpe dans les Dolomites. Pour finir en beauté cet enchaînement, avec son guide, elle tenait absolument à venir sur la Meije. Et en douceur : à l'instant elle quitte le refuge avec un grand sourire, pour une très belle voie équipée de 450m en facette Sud-Ouest  "Nous partirons dans l'Ivresse". Profitez-en bien !

Vos messages, très nombreux, depuis l'accident de dimanche comptent beaucoup. Merci à vous. Et grosses pensées pour les familles et les proches.

A demain,

La très belle montée vers la Brèche de la Meije (3357m) et le refuge du Promontoire, par les Enfetchores. La veille de la Traversée de la Meije ! Photo Nicola Salva, ici avec son coéquipier et le guide Fred Peuvrel. Merci !
La très belle montée vers la Brèche de la Meije (3357m) et le refuge du Promontoire, par les Enfetchores. La veille de la Traversée de la Meije ! Photo Nicola Salva, ici avec son coéquipier et le guide Fred Peuvrel. Merci !

Mardi 22 août :

à 7h,

il fait 6,6° et la période de grand beau temps continue sur l'Oisans.

Pas vraiment habitués à se lever si tôt et aussi haut... Jean Baptiste et Maxime (12 et 9ans) nous ont emprunté nos doudounes et depuis près de deux heures passent de la salle du petit déjeuner à la terrasse pour observer toutes ces personnes encordées... qui commencent, avec leur loupiotte, à grimper sur la montagne au dessus du refuge. Je les vois par la fenêtre, les yeux levés vers la Meije et les étoiles... des images qu'ils garderont sans doute longtemps en tête ! Bravo aux deux petits gars et à leur père.

Au lendemain d'événements douloureux, les marques d'attention, de sympathie, de soutien font un peu de bien. Et vraiment un grand merci aux guides, très nombreux hier soir et cette nuit au refuge... Pour le dernier réveil, celui de 5h15, avec leurs cordées ils sont restés plus d'une heure ici, dans une ambiance bien fraternelle, avant de s'engager sur la Meije. Merci à tous ! Et bon voyage là haut !

Depuis 4h et en plusieurs réveils 11 cordées (avec 11 guides) sont montées pour la Traversée de la Meije, deux (avec 2 guides) pour la "Pierre Allain", une pour la "Mayer-Dibona" sur la 3ème dent, deux cordées pour la Nord-Est du Râteau, une pour "l’Épinard Hallucinogène" sur le Bastion Central, une pour "l'Horreur du Bide" et une autre pour "l'Ivresse". Un guide et sa femme dorment encore, tout à l'heure ils partiront avec le soleil pour aller bivouaquer au sommet de la Meije... Merci à tous.

Pour nous la nuit a encore été courte, hier soir nous attendions une cordée de deux jeunes qui redescendait de la Meije. Avant 23h en haut de l'Arête du Promontoire, nous apercevons des loupiottes qui semblaient ne plus avancer. Depuis la bosse au dessus du refuge, en criant, nous sommes rentrés en contact vocal avec eux. Ils paraissaient bloqués par la nuit et un peu "perdus". Un guide se propose, avec notre aide gardien, ils vont monter à leur rencontre pour les ramener au refuge. Un grand merci à Patisse et à Guillaume qui, après minuit, ont permis à nos deux jeunes de boire une soupe chaude, à l'abri au refuge !

Bonne journée à tous,

Lundi 21 août :

à 8h,

il fait 5,1° et la montagne est belle, apaisante au lever du soleil...

L'accident d'Antoine et de Dominique hier matin nous a bouleversé. Hier, au refuge, après les opérations de secours, toute la journée nous avons eu des appels téléphoniques, certains s'inquiétaient pour leurs amis qu'ils savaient à la Meije et voulaient savoir... d'autres pour des messages de soutien et d'amitiés aux proches des victimes et à nous tous. Merci. Hier soir tard nous avons récupéré le témoignage de la cordée avec un guide italien qui était juste derrière la cordée de Dominique et Antoine. Ils confirment totalement les circonstances telles que nous les avons rapporté  hier (voir ci-dessous le post de dimanche à 17h30). Bon courage et amitiés aux familles, aux proches et à tous les amoureux de la montagne.

Ce matin la vie continue...

avec des conditions météo et de la montagne très bonnes pour toutes les cordées engagées sur la Meije. Une cordée Grenobloise est partie pour le sommet du Râteau par la Nord-Est, trois pour des voies équipées ("Nous partirons dans l'Ivresse" et "Horreur du Bide"), une pour la "Pierre Allain" sur le Grand Pic et sept cordées pour aller chevaucher les très belles Arêtes de la Meije. Bon voyage à tous !

Et puis une petite histoire sympa : c'était lundi dernier Judith et Yannick, deux alpinistes expérimentés, se sont lancés dans la Directe Sud du Doigt de Dieu. En quittant le refuge à la lumière des frontales Yannick me chuchote: "En haut du Doigt de Dieu cet après midi je demanderai Judith en mariage...". Depuis Yannick m'a envoyé ce message :"Salut Frédi. C'est Yannick, on était à la directe en face sud du Doigt de Dieu lundi dernier. La chose la plus importante : à la question dont je t'avais parlé au petit matin avant notre départ, Judith a répondu "oui"....".

Belle vie à tous...

Jessica et Jean Baptiste, deux alpinistes Corses ont réalisé ensemble la Directe Sud du Grand Pic (ou "Pierre Allain").  Avec de belles photos ils ont envoyé ce mot : "Salut, superbe voie, toujours autant d'émotions en arrivant au sommet".  Merci à vous !
Jessica et Jean Baptiste, deux alpinistes Corses ont réalisé ensemble la Directe Sud du Grand Pic (ou "Pierre Allain"). Avec de belles photos ils ont envoyé ce mot : "Salut, superbe voie, toujours autant d'émotions en arrivant au sommet". Merci à vous !

Dimanche 20 août :

A 17h30,

il fait 11,2° avec du beau temps sur l'Oisans.

Cette journée aurait dû être belle. Au petit déjeuner nous nous sommes réjouis avec les cordées présentes des très bonnes conditions annoncées. Nous avons salué Antoine et Dominique (alpinistes de la région Grenobloise) et les autres cordées qui sont parties après le réveil de 5h30 pour la Traversée des Arêtes de la Meije. Vers 7h des chutes de pierres inhabituelles à cette heure là, m'ont alerté sur un probable accident dans le couloir. Une cordée qui les suivait m'a confirmé (par Talkie-walkie) l'accident. J'ai déclenché les secours. Les cordées avaient vu Dominique et Antoine qui venaient de s'engager sur la rampe/cheminée qui monte au dessus du couloir Duhamel. Pour des pratiquants confirmés, ce passage pas bien difficile est parcouru en "corde tendue" et pour certaines cordées parfois sans mettre de points d'assurances (c'était le cas hier matin). La glissade de l'un d'eux a entraîné les deux membres de la cordée dans une chute mortelle.

Très très fortes pensées aux familles, aux proches, aux amis, à tous... Courage...

Au refuge nous avons fait le maximum pour aider les secours dans leur travail. Les corps des deux victimes ont été redescendues sur la DZ du Promontoire, puis à la Bérarde. Merci à l'équipage de la Sécurité Civile, aux secouristes CRS de Grenoble, au médecin du Samu et aux cordées qui ont fait de leur mieux pour venir en aide.

Toutes les cordées qui s'étaient engagées plus tôt dans la nuit sont arrivées ou sur le point d'arriver au refuge de l'Aigle. Les cordées qui étaient derrière sont redescendues au Promontoire et à la Bérarde.

Courage à tous

Samedi 19 août :

à 7h30,

il fait 4,6° et tous les sommets de l'Oisans commencent à prendre le soleil. Au refuge 3100m, nous sommes juste au dessus de la mer de nuages. En 24h nous n'avons pris que 3 mm d'eau et pas du tout de neige ! La météo est bonne pour le weekend, la Meije et ses voisins sont en bonnes conditions. Seul bémol, il va falloir être attentif au vent (60 à 80 km/h à 4000m ce soir, un peu moins dimanche) et aux températures qui vont redevenir "normales" pour une mi août. Soit 8 à 10° de moins que ces derniers jours !

Hier les nuages bien noirs ont envahit le ciel après 17h (comme annoncé par Météo France) et des orages forts ont claqué tout autour de nous... mais fait inhabituel nous avons eu le sentiment que la Meije a été épargnée. Les cordées informées au départ du refuge des risques météo sont toutes arrivées à temps soit à l'Aigle soit ici. Deux cordées qui se sentaient en retard (sur la "Pierre Allain" et sur la 4ème Dent) ont décidé de réchapper à la mi journée et de redescendre pour être à l'abri à temps.

Nous avions 4 cordées cette nuit au refuge soit toutes celles qui sont redescendues hier de la Meije. Mais ce matin aucune cordée n'avait réservé pour monter par là haut. Ce soir par contre le refuge devrait accueillir de nombreuses cordées pour la Meije ce dimanche.

Bonne journée

Non il n'y a pas d'erreur sur le choix de la photo, ceci est bien un refuge perché à 3100m et qui accessoirement sert aussi de salle de "gym", d'étirement et de remise en forme...  et avec toujours notre guitare d'altitude....
Non il n'y a pas d'erreur sur le choix de la photo, ceci est bien un refuge perché à 3100m et qui accessoirement sert aussi de salle de "gym", d'étirement et de remise en forme... et avec toujours notre guitare d'altitude....

Vendredi 18 août :

à 8h,

il fait 7°. Seuls quelques voiles nuageux d'altitude se dessinent sur le ciel bleu. La perturbation annoncée devrait arriver ce soir et probablement être moins marquée que sur le Nord des Alpes. Ce matin (4h), un jeune guide et son amie se sont engagés sur un itinéraire bien difficile, ouvert en 2015 et encore peu répété, "les grimpeurs se cachent sur une vire" en face Sud de la 4ème dent. Une cordée Corse et une cordée Allemande vont remonter la Directe Sud du Grand Pic (ou "Pierre Allain"). Deux cordées du Pghm de Modane (à l’entraînement) et une cordée avec guide grimpent vers les Arêtes de la Meije. Deux autres cordées viennent juste de quitter le refuge pour "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest.

De nouveau un grand merci à l'équipage de l'hélico et aux secouristes CRS de Grenoble, ils sont intervenus hier en hélitreuillage du coté de la dalle des Autrichiens, mais cette fois ce n'était pas pour un secours... A notre demande, activement relayée par le chef de base de la Sécurité Civile (grand grand merci !), la préfecture a donné l'autorisation d'intervenir pour enlever de la paroi des cordes abandonnées, notamment dans le "Mauvais Pays", cette zone raide et en mauvais rocher qui sépare la voie normale du Glacier Carré. La présence de ces cordes a contribué à de nombreuses erreurs d'itinéraires et à plusieurs accidents qui auraient pu être graves... De la part de tous les alpinistes de la Meije, un grand merci à vous !

Bonne journée à tous

Après midi studieuse hier au Promontoire ! Douze accompagnateurs en Montagne, en formation à l'Afrat d'Autrans, sont montés jusu'au refuge pour échanger avec les gardiens du refuge sur les métiers et les enjeux de la montagne aujourd'hui. Merci à vous  !
Après midi studieuse hier au Promontoire ! Douze accompagnateurs en Montagne, en formation à l'Afrat d'Autrans, sont montés jusu'au refuge pour échanger avec les gardiens du refuge sur les métiers et les enjeux de la montagne aujourd'hui. Merci à vous !

Jeudi 17 août :

à 9h,

il fait 6° avec du grand beau temps sur l'Oisans et... pas de vent ! Avec cette belle météo les 5 cordées pour la Meije n'étaient pas pressées ce matin... réveillées à 4h elles ont pris près d'heure pour le petit déjeuner avec l'envie de grimper le plus possible avec le jour et le soleil. Deux cordées se sont engagées sur la "Pierre Allain". Une autre cordée de la "Pierre Allain" redescendue hier soir juste après la tombée de la nuit est restée dormir au refuge. Et ce matin nous avons eu avec elles (c'est une cordée féminine, de Val d'Isère) un chouette moment d'échange sur notre rapport à la montagne, l'évolution nécessaire de la conception du tourisme montagnard... pour mieux prendre en compte toute la richesse des expériences de vie que nous pouvons partager, dans ces territoires exceptionnels.

Marion, artiste-montagnarde, en stage au Promontoire pour une semaine, vient de monter avec Guillaume notre aide gardien grimper au soleil sur l'Arête du Promontoire et découvrir l'ambiance exceptionnelle de cette belle et grande Face Sud de la Meije. Bonne grimpe !

Suite aux problèmes rencontrées par une cordée d'alpiniste de 70 et 72 ans (dans la nuit de mardi à mercredi) en redescendant du Doigt de Dieu en fin de Traversée de la Meije (voir le "En Direct" d'hier), le Dauphiné Libéré de ce matin y consacre un article.

Bonne journée à tous.

Vers 3900m, le passage de la dalle  du Cheval Rouge... en gants. C'est aussi celà, la Traversée des Arêtes de la Meije. Photo Vincent. Merci.
Vers 3900m, le passage de la dalle du Cheval Rouge... en gants. C'est aussi celà, la Traversée des Arêtes de la Meije. Photo Vincent. Merci.

Mercredi 16 août :

à 7h,

il fait 4,6° et le ciel se dégage doucement des nuages de la nuit. Entre minuit et 3h du matin il a plu 3,5mm et la neige a saupoudré le Grand Pic de la Meije au dessus du Glacier Carré (3700m). Ce matin nous venons d'observer les premières cordées de la Traversée de la Meije au niveau du Pas du Chat (vers 3600m), le soleil devrait être bien présent pour la poursuite de leur chevauchée tout là haut sur les Arêtes ! Une cordée féminine s'est engagée en fin de nuit sur la Directe Sud de Grand Pic (ou "Pierre Allain"). Et des randonneurs ont fait l'expérience d'une soirée, d'une nuit et maintenant du lever de soleil dans cet autre monde, celui de la Haute montagne.

Une nuit d'attente pour une cordée de la Traversée de la Meije, bloquée au dessus de la rimaye du Doigt de Dieu, se termine bien, juste à l'instant, avec l'intervention du secours en montagne de Briançon. Jusqu'à minuit avec le refuge de l'Aigle nous avons suivi l'évolution de cette cordée de 2 alpinistes (âgés de 70 et 72 ans !), la dernière encore engagée avec l'arrivée de la nuit sur les Arêtes. Ils sont descendus trop tôt coté Nord là où la rimaye est trop largement ouverte. Ils ont perdu un crampon et se sont retrouvés bloqués là. La mauvais temps et la nuit ont empêché l'hélico d'intervenir avant ce matin 7h.

Cette nuit également la cordée qui avait le choix de monter bivouaquer volontairement (!) là haut, sans même s'arrêter au refuge un instant pour échanger sur les conditions et malgré les prévisions météo pessimistes... a pris la pluie, le vent, la neige avec un peu plus au nord le son du tonnerre ! Voir le billet d'humeur écrit ce mercredi midi : "Ou l'importance de l'humilité en montagne"

Cette nuit encore une cordée Italienne tardive, en redescendant par une voie équipée, a loupé un relais en rappel, elle a essayé de remonter sur corde, est restée bloquée plus d'une heure, puis a réussi à s'en sortir entre minuit et 1h du matin... Après les avoir suivi aux jumelles, nous leur avions laissé de quoi boire chaud et manger au refuge. Ce matin ils sont actuellement au petit déjeuner ici.

Bonne journée à tous

L' auteur de cette photo de la vierge au sommet du Grand Pic de la Meije, l'a intitulé : " St Christophe revêt une tenue adaptée au réchauffement climatique ".  Merci Vincent !
L' auteur de cette photo de la vierge au sommet du Grand Pic de la Meije, l'a intitulé : " St Christophe revêt une tenue adaptée au réchauffement climatique ". Merci Vincent !

Mardi 15 août :

à 10h,

il fait 5,6° avec du grand beau temps sur l'Oisans. Très belle journée sans vent et très bonnes conditions pour les huit cordées engagées sur la Traversée des Arêtes de la Meije. Profitez en à fond ! Une des deux cordées de la "Pierre Allain" est déjà (à 10h, vers 3700m) presque au "râteau de Chèvre". Deux cordées grimpent "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest (une superbe voie équipée de 450m). Juste à coté deux Italiens remonte la "Voie des Marseillais" (non équipée). Pour demain mercredi les prévisions météo sont encore très bonnes...

Avec Olivier le frère de Nathalie et plusieurs proches et amis du couple, ce matin du 15 août, au Promontoire, nous avons rendu hommage à Guillaume et Nathalie. Il y a juste un an ils ont été victime d'un accident mortel dans le couloir Duhamel. Pour Marie (10 ans) et Loïc (7 ans), vos parents ont eu une chouette vie, pleine de passions et de bonheur. Courage à vous, vivez à fond... la vie peut être très belle !

Olivier et les proches de Nathalie et Guillaume ce matin sur la "bosse" au dessus du refuge et au pied de  la Meije .
Olivier et les proches de Nathalie et Guillaume ce matin sur la "bosse" au dessus du refuge et au pied de la Meije .

Lundi 14 août :

à 9h,

il fait 4,2° et le temps est au grand beau sur l'Oisans. Hier soir dans un refuge archi-complet, au moment de l'apéro, nous avons pris le temps d'échanger sur les projets de chacun en fonction des prévisions météo et du risque d'orages annoncé pour ce soir. Du coup les 3 cordées qui avaient pour objectif la "Pierre Allain" ont renoncé. Six se sont engagées très tôt (à 3h30) sur la Traversée de la Meije, deux qui étaient arrivées hier soir de la Traversée du Râteau sont parties pour l'Arête Ouest, une va tenter la Directe Sud du Doigt de Dieu, une "l’Épinard hallucinogène" sur le Bastion Central et une autre va remonter l'Arête Nord-Est jusqu'au sommet du Râteau (3808m). Plusieurs autres cordées (alpinistes ou randonneurs) vont redescendre au soleil vers la Bérarde.

Visite sympa hier en journée de deux jeunes alpinistes Grenoblois, des visages que nous connaissons pour les avoir accueilli déjà plusieurs fois au refuge. Cette fois ils sont montés en mode rando et nous ont dit pourquoi... ils attendent un bébé et ils avaient envie de remonter ici ensemble, là où... ils se sont rencontrés pour la 1ére fois, il y a 4 ans, au refuge du Promontoire. Belle vie à vous deux, vous trois... !

Bonne journée à tous !

Ce matin entre 7h et 8h, opération de secours pour évacuer une alpiniste légérement blessée à la tête. Merci à l'équipage de la Sécurité Civile Grenoble et aux secouristes du Pghm pour ce treuillage en pleine paroi. Merci et bon rétablissement au bléssée
Ce matin entre 7h et 8h, opération de secours pour évacuer une alpiniste légérement blessée à la tête. Merci à l'équipage de la Sécurité Civile Grenoble et aux secouristes du Pghm pour ce treuillage en pleine paroi. Merci et bon rétablissement au bléssée

Dimanche 13 août :

à 6h,

il fait 3,5° le ciel est au grand beau temps avec juste quelques très fins voiles d'altitude. Hier les 3 cordées qui avaient tenté la Traversée de la Meije ont fait demi tour avant la muraille Castelnau... la neige et le verglas ont eu raison de leurs motivations. Le soleil d'hier après midi a très bien travaillé... et ce matin treize cordées se sont engagées pour aller chevaucher les Arêtes de la Meije. Les départs du refuge ont été volontairement très espacés. A 6h, le jour se lève juste, deux cordées avec guide (un guide de Cham et un guide de la Grave) finissent tranquillement leur petit déjeuner avant de commencer la grimpe vers la Meije, à la lumière du jour. Au même moment, beaucoup plus haut la cordée, avec guide, qui arrive vers le Pas du Chat (à 3600m) a encore ses loupiottes, de nuit, allumées. Entre là haut et ici les cordées montent toutes vers le sommet du Grand Pic de la Meije... Plus à l'Est une cordée chemine vers le Râteau et tout à l'heure vers 7h ce sera au tour des grimpeurs en voies équipées ("Nous partirons dans l'ivresse" et facette Sud Ouest) de se lever pour déjeuner et prendre le chemin des grandes faces.

Bonne journée à tous,

ce soir le refuge et archi-complet !

Les Arêtes de la  Meije, le Doigt de Dieu "tout en ombres et lumières" . Merci Robin Bonnet pour cette superbe photo.
Les Arêtes de la Meije, le Doigt de Dieu "tout en ombres et lumières" . Merci Robin Bonnet pour cette superbe photo.

Samedi 12 août :

à 7h,

il fait moins 3°, le ciel est complètement bleu et le soleil se lève au dessus d'une mer de nuages assez compacte qui monte presque jusqu'au refuge (vers 2900/3000m). En début de nuit nous avons de nouveau pris 2 mm d'eau dans le pluviomètre (donc 7 mm au total en 24h sur des parois qui étaient sèches en versant Sud). Nous avons environ 5 à 7 cm de neige au dessus de 3400m. Hier soir six cordées sont montées jusqu'au refuge. Toutes avec l'intention de réaliser la Traversée de la Meije. Après avoir échangé à partir des infos que nous avions sur les conditions, trois cordées (dont une avec guide) ont décidé d'aller voir et de tenter la montée au Grand Pic puis la Traversée des Arêtes. Deux sont parties pour le Râteau par la Nord-Est et une ira tout l'heure au soleil grimper "l'Arête de la Convention" sur la Pyramide Duhamel. En milieu de nuit, nous avons vu arriver (c'est inhabituel au refuge),  sept alpinistes Polonais qui ont installé leurs tentes sur la DZ. Ils envisagent de monter aujourd'hui vers le Grand Pic.

La météo est plutôt optimiste pour ce samedi. Si le soleil est bien présent avec un isotherme qui remonte jusqu'à 4000m (comme annoncé) nous pensons que sur la voie normale, les parties les plus raides (muraille entre Castelnau et le Pas du Chat) pourraient être quasi-sèches d'ici dimanche matin. Si des nuages s'interposent aux heures chaudes (?) la neige aura peut-être fondu mais il existera un risque de verglas pour demain matin...

Ce soir le refuge est archi-complet.

L'affaire du Bouquetin de la Meije continu à faire parler, sur France 3.

Bon weekend

7h ce matin à 3100m, réveil dans la fraîcheur au Promontoire, mais le soleil arrive au dessus d'une vraie mer de nuages. La journée s'annonce belle en Oisans.
7h ce matin à 3100m, réveil dans la fraîcheur au Promontoire, mais le soleil arrive au dessus d'une vraie mer de nuages. La journée s'annonce belle en Oisans.

Vendredi 11 août :

à 7h30,

il fait moins 3,4°, en dessous du refuge la vallée est encombrée de nuages. Au dessus le temps est pour le moment meilleur que ce que craignions, des nuages accrochent certains sommets mais le bleu est bien présent. Dans la nuit de mercredi à jeudi nous avions pris 1,8mm, le soleil d'hier après midi a tout séché sur les faces en versant Sud. Ce matin le pluviomètre indique 1mm en 24h. Il y a moins de 1cm de neige sur la terrasse et les montagnes sont très finement saupoudrées. Le vent de nord ouest ou Nord est peu sensible au refuge.

Hier soir nous n'avions qu'une seule cordée au refuge, elle va rester ici aujourd'hui pour tenter la Traversée de la Meije demain.

Les prévisions météo sont mauvaises pour aujourd'hui au Nord des Alpes (10 à 30mm). Mais en Oisans nous pourrions peut-être être épargnés...? Si malgré tout nous avions des précipitations sur la Meije (dans ce cas forcément neigeuses), nous vous informerons ici à 12h, puis à 18h. Mais si le temps reste sec (?), il nous semble que la Meije sera fréquentable demain matin (à suivre). Et ce weekend le temps devrait être ensoleillé en Oisans....

Cette saison 2017, les conditions et la météo sont compliquées en haute montagne, je crois partout dans les Alpes. Il y a bien sûr les glaciers qui ont gravement souffert de la chaleur... Par ailleurs la météo a souvent été bien instable.  Ce matin je viens de consulter mon cahier de réservations depuis notre ouverture le 15 juin. Nous gardons donc le refuge depuis 58 jours mais il n'y a eu personne sur la Meije pendant 32 journées !!! La fréquentation est donc très irrégulière et concentrée sur quelques journées (ce qui va être le cas ce weekend).

Bonne journée à tous,

 

Le point météo à 12h15 :

après quelques rayons du soleil matinal les nuages nous ont absorbé. Il fait moins 1,1°. En milieu de matinée une averse a déposé 2mm d'eau dans notre pluviomètre. Environ 2cm de neige qui ont bien collé sur le caillou. Prochain point à 18h.

Le point météo à 18h15 :

Il a "neigeouillé" une bonne partie de l'après midi. Il fait moins 1° et nous avons 2,3mm d'eau dans le pluviomètre. En versant Sud (qui était sec hier soir) au total nous avons reçu environ 5cm de neige (il y en a de 5 à 10 cm en versant nord). Une neige qui a plutôt bien collé. Normalement la situation devrait s'assécher et le soleil arriver demain matin. Prochain point météo et conditions demain 7h. Bonne nuit...

Hier soir le ciel et la vallée vus depuis le Promontoire. Ce matin la configuration est similaire, bien nuageux en bas  avec en altitude alternance de nuages et d'éclaircies .
Hier soir le ciel et la vallée vus depuis le Promontoire. Ce matin la configuration est similaire, bien nuageux en bas avec en altitude alternance de nuages et d'éclaircies .

Jeudi 10 août :

à 7h,

il fait 1,4° avec un petit air de temps automnal. Au refuge nous avons juste 1000m d'espace entre deux mers de nuages, une en dessous, vers 2400m, l'autre au dessus vers 3400m. Les précipitations sont restées faibles et saupoudrent à peine la montagne. De nouveau cette nuit le vent a secoué le refuge. Sur le plan météo c'est un des traits marquant de cet été 2017 (avec la chaleur), l'omniprésence des vents de toutes directions mais le plus souvent de Ouest à Sud et régulièrement forts (à très forts). Hier soir nous n'avions qu'une seule cordée de 3 alpinistes Espagnols, qui ce matin sont restés... sous les couettes. Avec également 3 randonneurs qui voulaient passer une nuit au Promontoire. La fréquentation du refuge (et de la Meije) est à l'image de l'instabilité et des fluctuations météo. En 4 jours de ce mois d'août (de lundi 7 à ce jeudi 10 au soir) nous n'aurons eu que 10 et 13 passagers au refuge et personne sur la Meije. Par contre nous sommes très sollicités pour les 4 journées qui suivent et nous refusons déjà des réservations pour samedi et dimanche !

Le bouquetin de la Face Sud de la Meije continu sa vie de montagnard et bien sûr il ne sait pas qu'il suscite autant de curiosité et d'intérêt. La presse relaie l'info:

- France Bleu Isère, Pays de Savoie et National.

- Le Dauphiné Libéré

Hier, profitant de notre solitude au refuge je suis descendu faire un tour au Chatelleret voir nos collègues Sylvia et Charles mais également pour vérifier l'état des sentiers suite aux orages. J'ai découvert un trou de plusieurs mètres en bas à droite de la moraine. Voir les photos et les infos dans cet album.

Bonne journée

Hier je suis descendu dans une cavité qui s'est ouverte vers 2500m suite à l'effondrement d'une couche de 4m de neige et glace (voir le lien ci dessus vers l'album photos). La Meije tout là haut resplendissait !
Hier je suis descendu dans une cavité qui s'est ouverte vers 2500m suite à l'effondrement d'une couche de 4m de neige et glace (voir le lien ci dessus vers l'album photos). La Meije tout là haut resplendissait !

Mercredi 9 août :

à 7h15,

il fait bon (3°), le ciel est tout bleu avec juste quelques voiles de haute altitude et une mer de nuages en bas vers 2100m. Nous devrions retrouver le soleil après la journée de mardi qui a été franchement mauvaise (comme annoncée). 40mm d'eau dans notre pluviomètre, une grosse "activité électrique" du matin 6h au soir début de nuit, de la grêle (beaucoup) mais étonnamment quasiment pas de neige (au dessus de 3600m les sommets ne sont que légèrement saupoudrés). Certaines rafales de vent ont été extrêmement fortes (c'était impressionnant contre le refuge... tables et bancs renversés et même une bouteille de gaz sur le coté de la terrasse de la cuisine qui a basculé en contre-bas). Au refuge du Pavé, Sophie (la gardienne) n'était pas rassurée dans sa cabane de tôles, elle nous a informé à la radio que sa grosse table en bois était descendue de 100m...

ATTENTION, ce matin encore la ROUTE de la BERARDE demeure COUPÉE ainsi que toutes les liaisons téléphoniques en vallée et dans les refuges. Pour joindre le Promontoire (et le Chatelleret) appelez nous sur le satellite 09 88 28 19 08.

La météo est plutôt optimiste pour aujourd'hui. Si le soleil est bien présent comme annoncé, les faces rocheuses devraient être sèches ce soir (à suivre, attention au faible risque d'averses la nuit prochaine).

 

Autour de la Meije voila maintenant 5 jours que nous parlons de "l'affaire" (mystérieuse au début...) du Bouquetin de la Face Sud. Ce jeune bouquetin incroyablement audacieux et alpiniste a maintenant un nom, c'est le Bouquetin Dibona. J'ai essayé de rassembler toutes les témoignages disponibles ainsi que photos et vidéo de cette histoire très rare ou même peut être jamais vue. DÉCOUVREZ ICI cette "affaire" du bouquetin de la Meije !

Et bonne journée avec le soleil revenu

LE JEUNE BOUQUETIN que les alpinistes ont eu l'énorme surprise de rencontrer vers 3700m a très probablment emprunté (sans le savoir)  l'itinéraire des pionniers de la Face Sud (en 1912), l'itinéraire  15 sur cette photo de Camptocamp.
LE JEUNE BOUQUETIN que les alpinistes ont eu l'énorme surprise de rencontrer vers 3700m a très probablment emprunté (sans le savoir) l'itinéraire des pionniers de la Face Sud (en 1912), l'itinéraire 15 sur cette photo de Camptocamp.

 

Mardi 8 août :

à 7h,

il fait 5,7°. Vers 6h ce matin, accompagnée de grêle, la foudre est tombée à plusieurs reprises sur la Meije et juste autour du refuge. La grosse perturbation annoncée est bien là, le vent fort fait siffler la cabane. Hier soir avant la tombée de la nuit il y avait encore 4 cordées sur la Meije, la cordée engagée dans "l'Ivresse" est redescendue jusqu'à la Bérarde, la cordée qui a fait demi tour sur le Bastion central s'est arrêtée au refuge du Chatelleret. Sur les deux cordées qui redescendaient de la "Pierre Allain", les Écossais sont arrivés à temps au refuge. La deuxième cordée qui hier à la montée s'était trompée d'itinéraire dans la partie supérieure du Grand Pic a commencé ses rappels depuis le sommet juste avant la nuit. Nous les avons vu prendre pied sur le Glacier Carré. Nous pensions qu'ils allaient enchaîner la descente de nuit au vu de la météo annoncée. Nous leur avions laissé un dîner sur la table. En milieu de nuit, nous ne les apercevons nulle part, l'option bivouac a peut-être été privilégié... Quand l'orage s'est calmé tout à l'heure, nous les avons retrouvé à la jumelle juste à la sortie du couloir Duhamel. Ils devraient arriver au refuge entre 8h30 et 9h. Trempés et sans doute un peu secoués... Bon courage !

Et bonne journée bien humide à tous,

Agrandissez cette photo prise au téléobjectif, hier en fin d'après midi. On aperçoit la cordée qui s'est trompée d'itinéraire. Le premier sur un relai des "Vacheskirippent" se détache sur le ciel coté Est du Grand Pic, avec 15m en dessous le 2ème.
Agrandissez cette photo prise au téléobjectif, hier en fin d'après midi. On aperçoit la cordée qui s'est trompée d'itinéraire. Le premier sur un relai des "Vacheskirippent" se détache sur le ciel coté Est du Grand Pic, avec 15m en dessous le 2ème.

Lundi 7 août :

à 8h30,

il fait 6,2°, une petite baisse des températures vient seulement de se produire. Au départ des dernières cordées vers 5h30 il faisait encore très, trop doux (8,2°). Ce matin c'est le grand beau temps sur l'Oisans, après un dimanche plutôt nuageux et venté et avant une perturbation probablement forte demain mardi avec de nouveau beaucoup de vent (100km/h au refuge), des orages et de la neige... Bien évidement nous serons seuls au refuge ce soir et demain soir !

Cette nuit le refuge était complet et les cordées sont parties avec la lune qui, littéralement, illuminait les grandes faces rocheuses... c'était juste, magnifique ! Six cordées se sont engagées en deux départs vers la Traversée de la Meije, trois cordées pour la "Pierre Allain", une pour l'enchaînement "Chapoutôt/Wyns-Mayer/Dibona" sur la 3ème dent, une pour "Nous partirons dans l'Ivresse" en facette Sud-Ouest. Plusieurs randonneurs ont profité de cette belle ambiance, ils se sont même levés en milieu de la nuit pour, depuis la terrasse du Promontoire, se laisser envahir par cette beauté magique...

Les suites de "l'affaire" du jeune bouquetin de la face Sud (voir le post d'hier) : un guide qui grimpait au même moment  sur la "Pierre Allain" confirme: "On a aussi vu l'animal sur le Fauteuil... il a été surpris par la cordée de Mitchka puis est passé environ 100m en dessous de nous (nous étions à ce moment sur la toute fin du fauteuil) avant de continuer vers le Zsigmondy... surprenante rencontre ! Mais comme j'avais aussi oublié mon téléphone, j'ai pas de photos !! Un jeune effectivement avec des cornes de 25cm à vue de nez..." Merci à toi pour cette info !

Je devrais rapidement recevoir des photos de cette présence pour le moins inhabituelle en pleine face Sud et à priori jusqu'à au moins 3600/3700m... (à suivre).

Bonne journée,

Avec du vent par rafales et de nombreux nuages en haut et en bas l'évacuation hier d'un alpiniste blessé au genou vers 3600m sur la Meije, a été très engagée pour l'équipage de la Sécurité Civile et les secouristes CRS de Grenoble. Grand merci à tous !
Avec du vent par rafales et de nombreux nuages en haut et en bas l'évacuation hier d'un alpiniste blessé au genou vers 3600m sur la Meije, a été très engagée pour l'équipage de la Sécurité Civile et les secouristes CRS de Grenoble. Grand merci à tous !

Dimanche 6 août :

à 7h

il fait encore doux (7,8°). Le ciel qui était bien étoilé cette nuit, s'ennuage actuellement en altitude (au dessus de 4000 m) avec un vent de Sud/Sud-Ouest assez fort, alors qu'une mer de nuages s'est installé en bas dans la vallée sous 2400 m. Les prévisions météo n'étant pas encourageantes pour ce matin, nous n'avions cette nuit que 2 cordées au refuge: une de trois militaires qui s'est engagée sur la Traversée de la Meije et une de quatre "Alpino-Bretons" sur le Râteau par la Nord Est.

Avant une perturbation marquée annoncée pour mardi et mercredi, la journée de demain lundi devrait être très belle, nous devrions ce soir retrouver un refuge avec beaucoup de cordées.

Les conditions sur la Traversée de la Meije sont globalement très bonnes. Avec un secteur qui nécessite une vigilance particulière, en effet la partie haute du Glacier Carré est en glace. Il est préférable d'avoir deux ou trois broches à disposition sur son baudrier.

Les cordées engagées récemment sur la face Sud de la 3ème dent nous ont signalé la présence extrêmement rare (jamais vu ?) d'un jeune bouquetin sur la partie haute de la Mayer-Dibona, environ vers 3600m dans un couloir en pleine face Sud de la Meije ! J'ai d'abord cru à une blague... mais les alpinistes concernés m'ont promis des photos que nous publierons dès réception (à suivre).

Bonne journée

Alex est en formation à l'Afrat à Autrans pour devenir accompagnateur en montagne. Il a choisi de faire une semaine de stage au Promontoire. Hier pour son dernier jour il est monté observer l'impressionnnante face Sud. Merci Alex, à bientôt !
Alex est en formation à l'Afrat à Autrans pour devenir accompagnateur en montagne. Il a choisi de faire une semaine de stage au Promontoire. Hier pour son dernier jour il est monté observer l'impressionnnante face Sud. Merci Alex, à bientôt !

Samedi 5 août :

à 6h,

il fait toujours bien trop doux (8°) mais ce matin à la différence des derniers jours le ciel est tout étoilé... même pas un nuage à l'horizon ! Et le vent omniprésent depuis le début de saison semble s'être calmé.

Comme souvent en ces lieux extra-ordinaires

nous avons l'occasion de partager des moments de vie, forts, très chouettes et rares :

Hier soir juste avant l'heure du dîner, je les ai vu revenir du sommet de la Meije, ils ont pris pied sur le glacier après avoir descendus les 300 derniers mètres de rappels de la facette Sud-Ouest. Son pas était fatigué, lent, avec son guide toujours non loin, encordé. Puis il est remonté seul jusqu'au refuge pour nous rendre une corde empruntée ici. Elle, continuait à descendre doucement entre les cairns qui balisent le cheminement sous le refuge. Je voulais la saluer. Avec Yann son guide, d'un bon pas, nous la rattrapons. Elle est bien debout, avec un grand sourire: "à 73 ans, je voulais faire ça tant que j'ai encore la forme...". Mercredi elle est montée dormir au refuge. Autour d'un gâteau tout le Promontoire lui a souhaité un joyeux anniversaire. Jeudi matin en milieu de matinée après l'héliportage d'approvisionnement du refuge elle est s'est engagée vers le sommet qu'elle a atteint dix heures plus tard, vers 21h, avec son guide. La nuit tout là haut a été partagée entre nuages et de belles éclaircies, très proches des étoiles. Au petit matin le vent s'est mis a souffler fort, même très fort, à 4000m ! La redescente hier vendredi a duré presque toute la journée jusqu'à leur passage près du refuge. "Cela faisait 25 ans que je rêvais de la Meije. J'ai attendu, je me suis préparé... de partout quand je montais en montagne, il y avait quelque part la Meije dans mon champ de vision ! Une première tentative a échoué à cause du mauvais temps. Enfin en 2014, j'ai pu réaliser ma première Traversée de la Meije... Absolument fabuleuse... et je voulais retourner dormir au sommet une fois, tant que j'ai encore la forme...!" Bravo Sylvette, merci Yann et bon retour sur terre !

 

Ce samedi matin, à 3h30 six cordées (dont 4 avec guides) se sont engagées pour la Traversée de la Meije, à 4h15 puis à 5h, neuf autres cordées (dont 5 avec guides) sont parties pour la même et belle aventure. Une cordée Slovène est sur la "Pierre Allain". Une cordée va se lever à 7h en même temps que des randonneurs pour aller grimper "Nous partirons dans l'Ivresse".

Bonne journée à tous,

Elle vient de descendre plus de 1000m de paroi depuis le sommet. Il lui reste la descente jusqu'à la Bérarde après 3 jours passés en Meije ! A 73 ans, elle voulait retourner dormir une fois au sommet, "tant que j'ai encore la forme". Bravo  Sylvette !
Elle vient de descendre plus de 1000m de paroi depuis le sommet. Il lui reste la descente jusqu'à la Bérarde après 3 jours passés en Meije ! A 73 ans, elle voulait retourner dormir une fois au sommet, "tant que j'ai encore la forme". Bravo Sylvette !

Vendredi 4 août :

à 6h,

il continu à faire très doux (8,5°) et ce matin ce sont les étoiles qui ont largement le dessus sur les nuages...

Il est parfois intéressant de voir comment évolue (assez vite) les pratiques dans nos hauts lieux : avant il n'y avait souvent qu'une seule heure de départ pour la Meije (autour des 3h). Les départs échelonnés sont maintenant bien établis. Au début les guides avaient tendance à s'inscrire systématiquement au 1er départ, maintenant et par bonne météo les choses se sont presque inversés, les guides nombreux au Promontoire se répartissent très bien sur les différentes heures de réveils. Ce matin encore 4 guides et leurs clients sont partis pour la Traversée de la Meije avec le dernier réveil juste avec le lever du jour (vers les 6h, c'est de plus en plus courant) et avec l'intention de profiter au mieux du jour et du temps sur cette superbe et grande aventure en haute montagne. Ils ont prévu de dormir à l'Aigle, la journée là haut s'annonce superbe !

Un grand bravo à cette jeune femme alpiniste de 73 ans qui après avoir dormi au refuge la nuit dernière est montée hier avec son guide pour bivouaquer au sommet de la Meije !

Ce matin les cordées étaient bien réparties: 8 pour la Traversée, 2 pour la Pierre Allain, 2 pour la "Chapoutôt-Wyns/Mayer-Dibona" sur la 3ème dent, une pour Mitchka, deux pour le Râteau par la Nord Est, une pour la Brèche et 3 de randonneurs.

Bonne journée

et un grand merci à tous ceux (randonneurs, alpinistes) qui hier matin nous ont bien aidé pour l'héliportage des 1800 kg de ravitaillement !

Vous pouvez agrandir la photo pour découvrir le contenu de ce poster maintenant affiché dans l'escalier interieur du refuge. Un grand merci au Parc National des Ecrins et à Cédric Dentant (son botaniste).
Vous pouvez agrandir la photo pour découvrir le contenu de ce poster maintenant affiché dans l'escalier interieur du refuge. Un grand merci au Parc National des Ecrins et à Cédric Dentant (son botaniste).

Jeudi 3 août :

à 4h30,

il fait 8,8°C à l'ombre (!)...et un léger vent du sud caresse les cordées qui se préparent sur la terrasse du refuge. Deux d'entre elles se partageront la Pierre Allain en face Sud de la Meije. En tout ce sont huit cordées, dont 5 avec guides, qui seront engagées sur l'Arête du Promontoire. La plupart d'entre elles traversent les arêtes de la Meije et s'arrêtent au refuge de l'Aigle, pour profiter un maximum de leur temps en montagne. Une cordée va tenter d'enchaîner l'Epinard Hallucinogène, une voie dans le Bastion central, avec la sortie par la Mayer-Dibona, un itinéraire audacieux de la face sud ouvert en 1912. Une dernière cordée aura le monopole de l'arête Nord-Est du Râteau ce matin. Bon voyage à tous.

Une quinzaine de randonneurs est également venue en immersion en haute-montagne. Quand ils se réveilleront les alpinistes ne seront plus que des petits points là-haut sur la montagne.

Ce matin nous attendons le ravitaillement pour la deuxième partie de la saison. La matinée va être agitée, et ce soir le refuge est complet.

Bonne journée

Tout ce mois dejuillet nous avons souvent été gaté par des nuages assez (ou trop) présents Mais le soir quand le soleil couchant les illunine... ça donne une sacrée ambiance !
Tout ce mois dejuillet nous avons souvent été gaté par des nuages assez (ou trop) présents Mais le soir quand le soleil couchant les illunine... ça donne une sacrée ambiance !

Mercredi 2 août :

à 4h30,

la vague de chaleur est toujours installée sur l'Oisans (8,5°), accompagnée d'un fort vent du sud qui fait par moments vibrer le refuge, et sèche les parois (3,6 mm d'eau tombés hier en fin d'après-midi). Malgré tout nos trois cordées sont au petit déjeuner. L'une, avec guide, rejoindra le refuge de l'Aigle via le col du Pavé et l'arête Sud-Est de la Meije Orientale. Un itinéraire de montagne varié et intéressant. Deux cordées espagnoles iront sur la Meije, l'une par l'arête du Promontoire et l'autre par la Pierre Allain, en face Sud. En espérant que le vent, qui souffle par rafales, faiblisse quelque peu...

Ce soir le refuge devrait à nouveau être complet. Les conditions sont bonnes sur tous les itinéraires.

Bonne journée

Avec des vagues de chaleur à répétition, et après un hiver relativement pauvre en neige, les glaciers noircissent et souffrent terriblement, comme ici celui de la Grande Ruine, sous le pic Bourcet (3715 m).
Avec des vagues de chaleur à répétition, et après un hiver relativement pauvre en neige, les glaciers noircissent et souffrent terriblement, comme ici celui de la Grande Ruine, sous le pic Bourcet (3715 m).

Mardi 1er août :

à 6h30,

il fait terriblement doux (9°) à 3100m. Le vent du Sud, par moment, fait siffler le refuge. Là haut, il doit dépasser les 100 km/h. Le ciel est en grande partie dégagé. Bien sûr, il n'y a aucune cordée au refuge... Trois lycéens de Dinan en Bretagne sont montés avec leur mère pour leur 1ére nuit en haute montagne. Super contents de découvrir cet autre monde ils auraient quand même bien aimé vivre l'ambiance du départ matinal des cordées, mais ils reviendront !

Surprise bien sympa hier : quand il y a 5 ans Nathalie (la gardienne) s'était "fait" les ligaments croisés, présent au refuge avec son guide pour réaliser la Traversée de la Meije, il avait aussi réalisé et il en a un souvenir fort, "sa plus haute auscultation" (dans un dortoir du Promontoire). François est un des plus grands chirurgien spécialiste Français du genou (à Paris). Et hier il est remonté nous voir pour une petite visite bien sympa. Merci à toi, François.

La météo encore tourmentée et ventée aujourd'hui devrait s'améliorer progressivement. A partir de jeudi nous retrouverons des cordées sur la Meije (les conditions du rocher y sont excellentes). 

Bonne journée

Depuis 9 ans nous gardons le refuge du Promontoire.  Chaque année ils montent avec nous au printemps et en été. Juillet et août 2017 Leïla et Yoska, nos enfants, sont partis à la rencontre d'une autre belle et grande nature. Bon voyage à vous les mômes...
Depuis 9 ans nous gardons le refuge du Promontoire. Chaque année ils montent avec nous au printemps et en été. Juillet et août 2017 Leïla et Yoska, nos enfants, sont partis à la rencontre d'une autre belle et grande nature. Bon voyage à vous les mômes...

Pour retrouver le "En Direct" de

juin et juillet 2017 c'est par ICI.